Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2017

#CongrèsPS 2018 et Conseil national : point presse de Rachid Temal

06:52 Publié dans Vidéo | Tags : temal, ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

10/12/2017

Benoit.s - Le Billet de Sophia Aram

20:50 Publié dans Humour, Vidéo | Tags : hamon, generations | Lien permanent

Un peu d'histoire : L'avenir du PS (INA, 2002)

Reportage consacré à la refondation du Parti Socialiste. Arnaud de MONTEBOURG est sceptique quant à la création d'un mouvement au sein du PS : "Nouveau Monde". Vincent PEILLON, de son côté, participe à la fronde "anti Hollande", alors que Manuel VALLS pense que les militants du parti ne doivent pas tomber dans les querelles de boutiques. Commentaire sur images de Arnaud de Montebourg parmi ses électeurs bressois, et du siège du PS.[Source : documentation France 3] A Montebourg a été le 1er à lancer la fronde contre les éléphants du PS - la direction actuelle n'a pas su tirer les leçons du 21 avril. H Emmanuelli et son "Nouveau Monde" ne lui conviennet pas plus pour une rénovation du parti. "..... Ils ont été dans toutes les combinaisons pendant 20 ans et alliés les uns aux autres pour diriger le parti. Je ne me reconnais dans aucune de ces personnes là. Nous essayons de faire émerger une force nouvelle" V Peillon participe à la fronde anti Hollande : "Les contraintes qui pèsent sur le 1er secrétaire sont un peu lourdes" M Valls : "Il est essentiel que ce débat ait lieu en lien avec les français, il ne faut pas que nous nous enfermions dans nos querelles de boutique .... il appartient à F Hollande de prendre des initiatives, ... d'ouvrir le débat, je fais partie de ceux qui l'aideront"

Fondation Jean Jaurès - 2012-2017 : un quinquennat "hors du commun" ? Débat avec Gaspard Gantzer et Vincent Feltesse

Tous les deux ont été au plus près du pouvoir pendant trois ans. Tous les deux ont montré les coulisses de ce quinquennat "hors du commun" dans deux livres parus début novembre.

Gaspard Gantzer et Vincent Feltesse en ont débattu avec Gilles Finchelstein. Gaspard Gantzer a présenté "La politique est un sport de combat" (Fayard, 2017), et Vincent Feltesse "Et si tout s'était passé autrement" (Plon, 2017). Un débat animé par Gilles Finchelstein, directeur général de la Fondation Jean-Jaurès.

09/12/2017

Un peu d'histoire - Suite des évènements à Aléria (INA, 1975)

Images muettes et interview d'Edmond SIMEONI.A Aléria, un bataillon de CRS a pris position autour de la ferme viticole tenue par Edmond SIMEONI et ses militants de l'ARC. Le journaliste de France 3, en direct, annonce l'assaut imminent. L'ordre est donné au porte-voix d'utiliser la force. A l'issue de la charge qui a fait 1 blessé et 1 mort, SIMEONI et ses hommes se rendent. C'est l'occasion pour le leader de l'ARC d'une nouvelle déclaration sur son combat politique ; pour lui, un processus d'escalade est en route.

20:50 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : aleria, simeoni, corse | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - Les métropoles, le grand pari ?

Au lendemain du Congrès des maires, et alors que le gouvernement s’apprête à statuer sur l’avenir du Grand Paris, l’architecture institutionnelle semble pour l’heure focaliser toute l’attention. Pourtant, si les débats qui l’entourent paraissent parfaitement légitimes, le rôle des métropoles dans le développement du territoire national mérite lui aussi d’être interrogé : c’est l’objet du deuxième débat de notre cycle sur les villes petites et moyennes. Ainsi, au moment où certains mettent en avant l’idée d’une "alliance des territoires" qui profiterait aux métropoles comme à leurs Hinterland, les métropoles parviennent-elles effectivement à générer un "ruissellement" de leurs richesses vers le reste du territoire français ? Ou bien, inversement, leur développement ne participe-t-il pas à accroître les inégalités au dépend des villes petites et moyennes et des territoires ruraux ? Deux intervenants en débattent :
- Patrice Joly, sénateur de la Nièvre, ancien président du Conseil départemental de la Nièvre ;
- Hervé Le Bras, démographe, géographe, spécialiste des inégalités territoriales.

La rencontre est animée par Achille Warnant, doctorant à l’EHESS (CRH), coordinateur pour la Fondation Jean-Jaurès du rapport sur les villes petites et moyennes.

11:30 Publié dans Vidéo | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

08/12/2017

Un peu d'histoire - Les femmes dans le monde politique

Révoltées par les affaires DSK et Tron, des femmes politiques témoignent du sexisme qui régnent dans ce milieu très masculin. Le commentaire est illustré par des images d'archives ("les jupettes", Edith Cresson), le témoignage d'Aurélie FILIPPETTI, députée, de Roselyne BACHELOT (1999) , députée RPR, et l'interview de Caroline de HAAS, "Osez le féminisme", féministe proche du PS.

20:58 Publié dans Histoire, Vidéo | Lien permanent

Europe 1 - Le PS face à un problème existentiel : trouver des idées ou se choisir un chef ?

17:54 Publié dans Vidéo | Tags : ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

07/12/2017

Un peu d'histoire - Le parcours politique du leader nationaliste corse François Santoni (INA, 2001)

François SANTONI est interrogé par Thierry ARDISSON au sujet de son livre "Contre-enquête sur trois assassinats, Erignac, Rossi, Fratacci" et retrace son combat politique en Corse tout en évoquant les luttes politico-mafieuses entre les différents groupes nationalistes.Un extrait chanson en off

20:50 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : santoni, nationalistes corses | Lien permanent

06/12/2017

Un peu d'histoire : Revenus : une allocation pour tous

Reportage d'Amaury GUIBERT en Finlande consacré à l'idée d'un revenu minimum universel pour tous. Cette question divise les citoyens et les experts notamment au niveau de l'égalité de traitement entre les citoyens, la motivation pour chercher un travail, les conséquences sur l'économie du pays. La Finlande a longtemps pratiqué la formule de l'Etat providence, mais la situation économique du pays ne permet plus de financer l'ensemble des aides sociales. Le coût de celles ci devient trop important pour l'économie. L'instauration d'un revenu minimum universel permettrait une simplification administrative, une réduction de l'effectif des fonctionnaires et donc des économies. Microtrottoir, interviews d'Annika SAARIKKO, vice présidente du parti centriste finlandais, Aleksi SAREOLA, chômeur de longue durée, Janet VIRTANEN, étudiante en droit, Joonas RAHKOLA, économiste à l'association des syndicats finlandais, alternant avec un commentaire sur des images factuelles et d'illustrations.