Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les gauches en route vers les législatives (15 mai)

15 mai

Alessio Motta - Projection des législatives 2022 du 13 mai

Cluster 17 - Baromètre hebdomadaire S19 : Législatives 2022

Pourquoi l’écart entre la NUPES et la majorité présidentielle se resserre ?

Dans notre baromètre cette semaine, la « Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale » (NUPES) rassemblant PS-PCF-EELV-LFI perd trois points à 31% tandis que « Renaissance » et ses alliés gagnent 2,5 points et se trouvent en deuxième position à 27%.

Le Monde - Qui sont les candidats aux élections législatives dans votre circonscription : Ensemble !, Nupes, RN, LR ?

20 minutes - Législatives 2022 en Dordogne : Des candidats PS dissidents face aux prétendants investis par la Nupes

ELECTIONS Des candidats PS se présenteront dans les quatre circonscriptions de la Dordogne, face aux prétendants investis dans le cadre de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes)

Huffington Post - Les Insoumis dénoncent une "croisade" anti-NUPES dans la presse

En cause, les comparaisons entre Mélenchon et Le Pen et le traitement médiatique de l'affaire Taha Bouhafs.

Les Insoumis ont comme l’impression de subir un tir de barrage ces derniers jours, après avoir conclu un accord avec les principales forces de gauche pour les élections législatives. C’est en tout cas ce qui ressort des différentes interviews données ce dimanche 15 mai par plusieurs figures de la formation de gauche.

Tribune de Lyon - Hélène Geoffroy à l’oeuvre pour fédérer les dissidents de la Nupes

La maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Goeffroy n’a jamais fait mystère de son hostilité à l’égard de l’accord signé entre le Parti socialiste et La France insoumise, tant sur le fond que sur la répartition des investitures. Elle l’a même vertement condamné, dénonçant un acte de « soumission ». Dans la circonscription qui couvre sa ville, son premier adjoint Stéphane Gomez (PS) est d’ailleurs toujours officiellement en lice face à Kader Lahmar, l’insoumis investi au titre de la Nupes.

Lyon Politiques : le débat législatives de la 1ère circonscription du Rhône (Thomas Rudigoz, Aurélie Gries, Anne Prost)

Déjà très active lors de la campagne de l'élection présidentielle, la rédaction de LyonMag remet ça pour les législatives et adapte son format hebdomadaire Lyon Politiques.

Lyon Mag - Législatives : un conseiller de la majorité municipale de Lyon part en dissidence de la NUPES

Adrien Drioli, conseiller municipal de Lyon, membre de la majorité du maire Grégory Doucet (EELV) et élu sur la liste de Nathalie Perrin-Gilbert, qui appela à voter Jean-Luc Mélenchon en 2017 mais pas en 2022, a fait une annonce retentissante ce samedi.

Il a en effet décidé de se présenter aux élections législatives dans la 2e circonscription du Rhône face au député sortant Hubert Julien-Laferrière, investi par la NUPES. Celui qui pourtant "salue" la démarche de la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale fera donc cavalier seul dans cette campagne.

En vidéo :

Europe 1 - «Je suis la candidate légitime de l'Union de la gauche», affirme Lamia El Aaraje

France Inter - Sandrine Rousseau : "Avec les élections législatives, il va falloir donner un gouvernement d'espoir"

14 mai

France Info - Législatives 2022 : Yannick Jadot ne figure pas parmi les 100 candidats écologistes investis au sein de la Nupes

Le candidat EELV à l'élection présidentielle ne fait pas partie de la liste dévoilée vendredi pour l'union de la gauche.

On connaît désormais le nom des candidats écologistes de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), avec une absence remarquée, celle du candidat d'Europe Ecologie-Les Verts à l'élection présidentielle, Yannick Jadot. Le pôle écologiste a dévoilé sur son site internet, vendredi 13 mai, la liste de ses 100 candidats aux législatives au sein de la Nupes.

Lyon Mag - Législatives 2022 : à Villeurbanne, Gabriel Amard (NUPES) surjoue l'union de la gauche

Le candidat investi, dans la douleur pour certains, par la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Social était entouré de représentants de plusieurs formations politiques de gauche pour répondre aux questions des journalistes.

Mais avant toute chose, Gabriel Amard a souhaité rappeler les enjeux du scrutin de juin. "Nous sommes prêts à gouverner la France", a-t-il déclaré au nom de la NUPES dont le but est de faire de Jean-Luc Mélenchon le prochain Premier ministre.

Marianne - Législatives : investi à Villeurbanne, le gendre de Mélenchon crée des remous dans la Nupes

L’investiture du conseiller régional et gendre de Jean-Luc Mélenchon dans la 6e circonscription du Rhône crée des remous auprès des élus locaux. L’adjointe au maire socialiste de Villeurbanne, un temps candidate dissidente avant d’abandonner, a pointé une candidature parachutée, teintée de machisme.

Lyon Mag - Législatives à Villeurbanne : l'ancien maire Jean-Paul Bret accuse son successeur "d'hypocrisie" et ne votera pas Amard (Nupes)

Après le retrait forcé de Cristina Martineau (PS) dans la course aux législatives, la loi de l'alliance voudrait que tous les sympathisants de gauche soutiennent pleinement le candidat Gabriel Amard investi par la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale.

Mais au grand dam de Jean-Luc Mélenchon, les socialistes locaux conservent un goût très amer dans la bouche et le gendre du dirigeant de La France Insoumise voit ses chances de victoire fragilisées par ce manque d'union.

13 mai

Législatives 2022 : Baromètre Opinionway pour Les Echos du 5 au 9 mai

Alessio Motta - Projection des législatives 2022 le 11 mai

Lyon Capitale - "Duplicité", "pressions", crise ouverte au PS à Villeurbanne après le retrait de la candidate socialiste

L'Insoumis Gabriel Amard, gendre de Jean-Luc Mélenchon, sera le candidat de l'union de la gauche aux législatives à Villeurbanne. La candidate PS, Cristina Martineau, a fini par se retirer. L'ex-maire PS, Jean-Paul Bret, dénonce des "pressions". Décryptage.

Il y a le feu au sein du PS villeurbannais. Villeurbanne, 19e commune la plus peuplée de France, 150 000 habitants, terre socialiste depuis un siècle.

Le Monde - Elections législatives 2022 : à gauche, l’union ne rime pas avec fusion des budgets

Bien que le PS, LFI, EELV et le PC aient conclu un accord et se retrouve au sein d’une mouvement commun, la Nupes, chacun gardera la maîtrise de ses financements.

La mise en place du mode de financement de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) devrait être beaucoup plus fluide que son équivalent politique. Jeudi 12 mai, la coordination des trésoriers des quatre formations (La France insoumise, Europe Ecologie-Les Verts, Parti socialiste et Parti communiste) devait entériner, dans la sérénité et la célérité, le cadre financier de la campagne des élections législatives

Alternatives Economiques, Christian Chavagneux - Economie : la Nupes, ce n’est pas les Soviets !

Emmanuel Macron se veut un « président nouveau » avec un « mandat nouveau », à croire ses déclarations de samedi lors de son investiture. Ce qui est certain, c’est qu’il aura face à lui une gauche nouvelle.

Les accords passés entre La France insoumise (LFI) et Europe Ecologie-Les Verts (EELV), avec le Parti communiste (PCF) puis le Parti socialiste (PS) dessinent un programme économique renouvelé. Un programme très ancré dans la contestation du modèle économique libéral et productiviste actuel, qui fait peur à certains, et pas seulement à droite, en particulier par sa volonté de désobéir aux règles européennes.

Charlie - Nupes : la gauche « et en même temps »

La gauche bouge encore, elle vient de signer un compromis pour les législatives en adoptant la méthode Macron : celle du « et en même temps ». Car lorsqu'on fait la liste de tout ce qui sépare ces partis - Europe, écologie, nucléaire, islamisme, laïcité, Russie, Chine - on se demande bien sur quoi ils se sont mis d'accord. Avant même les élections législatives vient de commencer la première cohabitation : celle où la gauche va devoir cohabiter avec elle-même.

Le Monde - Qu’impliquerait la « désobéissance » aux règles européennes promue par la Nupes ?

Le programme définitif de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale n’est pas encore détaillé, mais LFI revendique une stratégie de « désobéissance » à certaines dispositions des traités européens pour rester dans l’UE sans en subir les blocages.

La Nouvelle Union populaire, écologique et sociale (Nupes), née des accords entre les quatre grandes formations de la gauche française (La France insoumise, LFI ; Europe Ecologie-Les Verts, EELV ; le Parti communiste français, PCF ; le Parti socialiste, PS) pour les législatives, entend rompre avec les politiques économiques libérales menées par Emmanuel Macron, même en sachant que le cadre légal européen ne l’y autorisera pas entièrement. Le programme de LFI, sur lequel se sont appuyées les négociations, prévoit de passer outre certaines dispositions des traités de l’Union européenne (UE) s’ils sont « moins bien-disants » que le droit national, afin de mener des politiques sociales et écologiques plus ambitieuses.

L'Obs - La Nupes, « Renaissance » des gauches ? Par Béligh Nabli Universitaire et cofondateur de la revue Chronik

CHRONIQUE DE LA BATAILLE CULTURELLE. La Nupes a l’opportunité de pouvoir enfin imposer des thèmes (de la transition écologique à la lutte contre les inégalités) et une approche progressiste, constitutifs d’un projet de société alternatif et concurrent aux blocs libéral et d’extrême droite.

Le Figaro - Législatives 2022 : le Parti socialiste renonce à investir Jérôme Lambert, opposé au mariage pour tous

Député depuis 1997, l'élu aux positions sociétales fermes était rejeté par une partie de la gauche. S'il n'aura plus l'étiquette de la «NUPES», il entend bien maintenir sa candidature.

C'est un couac de plus dans la nouvelle union de la gauche. Alors que l'accord électoral en vue des prochaines législatives a été conclu la semaine dernière, des premières dissonances se font entendre. Mercredi soir, le parti socialiste a désinvesti Jérôme Lambert, député de la 3e circonscription de Charente depuis 1997, selon une information confirmée au Figaro

Écrire un commentaire

Optionnel