Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2020

Le PS à Blois

France Inter, le 29 août : Olivier Faure : "Il faut une gauche d’après, qui arrête avec ses mauvaises habitudes, ses querelles médiocres"

France 3 - Depuis Blois, Olivier Faure répond au "frondeur" François Hollande

Absent de l'université du PS, l'ancien président de la République a, depuis Saint-Malo, appelé à une reconstruction du parti socialiste, qui "ne peut pas rester dans l'état où il est".

L'université d'été 2020, organisée à Blois, devait symboliser la "renaissance" d'un Parti socialiste réuni et purifié de ses guerres de chefs. Mais l'absence d'un certain nombre de personnalités de gauche, comme la plupart des membres du gouvernement Hollande ou les hamonistes, a été remarquée.

La Croix - Le PS s’engage pour un « bloc social et écologique »

Analyse

Le premier secrétaire Olivier Faure a plaidé en faveur de candidats communs de la gauche aux élections régionales et départementales de 2021, puis à l’élection présidentielle de 2022.

France Culture - Le PS à Blois, la caravane passe

Plusieurs partenaires de gauche ont rendu visite aux universités d'été du Parti socialiste, ce week-end, pour promouvoir un "rassemblement" en vue de 2022.

Que de visites, à l'université d'été du Parti socialiste. Quasiment une caravane d'invités, avec notamment le passage des écologistes Yannick Jadot et Eric Piolle. En quelque sorte, le PS à Blois, la caravane passe.

Huffington Post - Université d'été du PS: Olivier Faure au défi de convaincre les "boomers" du parti

Plusieurs ténors du parti socialiste ne sont pas convaincus par la stratégie d'alliance imaginée par le premier secrétaire du parti.

C’est un terme que le premier secrétaire du Parti socialiste répète à chaque interview: “rassembler”. Unir la gauche en vue de l’élection présidentielle de 2022 afin de ne pas laisser s’installer le duel annoncé entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Et pour y parvenir, Olivier Faure plaide pour que les autres formations -écologistes en tête- s’allient “avec” le PS, et non plus “derrière” le parti à la rose, comme c’était le cas par le passé.

Le Figaro - Université d'été : à peine arrivés, les socialistes affichent déjà leurs divisions à Blois

Lors de la conclusion du séminaire des élus - qui précède l'université d'été - François Rebsamen, maire de Dijon, a lourdement mis en cause la stratégie «d'ouverture à gauche» du chef du PS, Olivier Faure. Ce dernier lui a répondu, sur le même ton.

Chez les socialistes, le week-end risque d'être vif. Réunis à Blois (Loir-et-Cher) pour leurs universités d'été, les cadres du parti sont parvenus à s'écharper... avant même le début officiel de l'événement. Tout est parti du discours vendredi midi de François Resbsamen, le maire de Dijon et également président de la fédération des élus socialistes (FNSER). Il concluait le traditionnel séminaire des élus qui a lieu avant chaque université d'été du parti.

20 minutes - Parti socialiste : Le PS fait sa rentrée à Blois avec l'espoir de rassembler la gauche pour 2022

POLITIQUE « Seul le rassemblement permettra de gagner en 2022, d’empêcher un nouveau duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen », a affirmé Olivier Faure, le patron des socialistes

Les socialistes font leur rentrée. Revigoré par ses bons résultats aux municipales, le Parti socialiste se retrouve à partir de vendredi à Blois pour trois journées de débats et de rencontres destinées à promouvoir un projet commun de la gauche en vue de la présidentielle.

Plus de 70 animations (tables rondes, débats, mais aussi concert, spectacle son et lumière…) jalonneront ces rendez-vous destinés à marquer « le premier pas » vers le retour espéré de la gauche et des écologistes au pouvoir en 2022.

France 3 - A Blois, le parti socialiste a donné rendez-vous à "la gauche d'après", le thème de son université d'été

L'université d'été du PS se tient à Blois à partir de ce vendredi 28 août. Les socialistes espèrent une rentrée politique sous le signe de la renaissance. C'est l'occasion de retrouver sa légitimité en tant que principal parti de gauche après 3 ans de crise et des municipales  satisfaisantes.

Elle se tient d'habitude à La Rochelle, mais cette année l'université d'été du PS a lieu à Blois, au coeur du Loir-et-Cher. C'est là que le parti socialiste a donné rendez-vous à "la gauche d'après", dont il se voit toujours comme le moteur naturel. Le choix de Blois ne doit d'ailleurs rien au hasard, tant sur le plan politique que symbolique : son maire, Marc Gricourt, entame en 2020 son troisième mandat après sa réélection dès le premier tour juste avant le confinement, à la tête d'un rassemblement de la gauche blésoise.

La Nouvelle République - Université d'été du PS : la "gauche d'après" est à Blois 

Elle n’est pas si lointaine, l’époque où à chaque rentrée les « éléphants » du Parti socialiste affichaient leurs ambitions personnelles et étalaient leurs divisions sur les quais de La Rochelle. Une période révolue. Le PS, qui ne possède plus guère de pachydermes dans sa ménagerie et qui a bien maigri ces dernières années, veut tourner la page. Ces jours-ci, du 28 au 30 août, c’est dans une ambiance moins maritime et beaucoup plus modeste qu’il organise son université d’été à Blois.

Le Monde - Le Parti socialiste fait faux bond à La Rochelle

L’université d’été du Parti socialiste avait été inaugurée à La Rochelle en 1993. Cette année, le parti à la rose a préféré se réunir du 28 au 30 août à Blois, plus représentative d’une union de la gauche que la ville de la Charente-Maritime.

France Inter - Présidentielle : les anciens du PS se rebiffent

Ouverture de l'Université du PS à Blois et des hostilités entre tenants d'une alliance élargie à gauche et défenseurs de l'héritage socialiste. Le Premier secrétaire du PS, Olivier Faure, est accusé notamment par les amis de François Hollande de vouloir brader le parti aux écologistes d'EELV.

Une relance pour amortir les dégâts, pas une solution miracle [Olivier Passet]

Il y’a eu le plan d’urgence, pour 57 milliards si l’on exclue les opérations de prêt garantis. Il y a maintenant le plan de relance, pour 100 milliards, soit un peu plus de 4 point de PIB sur deux ans. Le premier avait pour but de stabiliser l’économie à court terme, en épongeant les pertes des agents privés. [...]

17:30 Publié dans Vidéo | Tags : passet | Lien permanent

Idées d'été - Terra Nova - Coronavirus : regards sur une crise

La série de contributions "Coronavirus : regards sur une crise" de Terra Nova s'efforce de mettre en partage des réflexions, témoignages et questionnements suscités par la pandémie de Covid-19 et ses multiples conséquences. Nous avons souhaité à cette occasion ouvrir nos pages à de nombreux partenaires extérieurs d'horizons variés, témoins, acteurs, experts et constituer ainsi un laboratoire intellectuel à ciel ouvert. Les idées qui y sont exposées ne reflètent pas toutes les positions collectives de Terra Nova. Le dossier de presse donnant un aperçu de la cinquantaine de contributions parues depuis le 23 mars dernier, avec plus de soixante experts mobilisés, et des multiples thèmes abordés (santé, économie, action publique, écologie, société...) est à télécharger ci-dessous. Ce cycle se poursuit, et sera enrichi dans les prochaines semaines de nouvelles publications.

Lire la suite
________________
________________

14:35 Publié dans Analyses | Tags : covid, terra nova | Lien permanent

Idées d'été - Rappel - Jean Gadrey - Le désastreux plongeon des capacités hospitalières depuis les années 1980 : comparaisons internationales

Un des aspects qui ressort le plus fortement dans la crise actuelle est la sursaturation des hôpitaux face aux besoins d’accueil des patients gravement atteints. Deux graphiques, que j’ai confectionnés à partir de la base de données de l’OCDE, peuvent éclairer ce contexte de plongeon, depuis 1980, des capacités d’accueil dans les hôpitaux dans la plupart des grands pays du monde mis à une diète néolibérale forcée où tous les services publics ont trinqué.

Lire la suite
___________________
___________________

09:30 Publié dans Analyses | Tags : covid | Lien permanent