Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/08/2020

La gauche contre les lumières - Stéphanie Roza

Depuis la gauche s’élèvent des critiques d’une radicalité inouïe contre le cœur même de l’héritage des Lumières : le rationalisme, le progressisme, l’universalisme. Mais s’inscrivent-elles dans le prolongement de celles qui, depuis l’émergence des mouvements socialiste, communiste ou anarchiste, avaient pour horizon un prolongement/élargissement des combats des Lumières « bourgeoises » ?
Il est malheureusement à craindre que non, et que...
Une partie de la gauche soit dès lors en train de se renier elle-même .
Stéphanie Roza est chargée de recherches au CNRS, spécialiste des Lumières et de la Révolution française. Ses recherches actuelles portent sur l’héritage du XVIIIe siècle français dans le monde contemporain. Elle a publié Comment l’utopie est devenue un programme politique. Du roman à la Révolution (Classiques Garnier, 2015). A paraître : Lumières de la gauche (Editions de la Sorbonne).

17:45 Publié dans Vidéo | Tags : stéphanie roza | Lien permanent

Idées d'été - Max Weber et "la violence légitime de l'État"

"La police exerce une violence certes, mais une violence légitime", a déclaré le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin fin juillet. Conceptualisée par le sociologue allemand en 1919, "la violence légitime de l’Etat" est souvent détournée de son sens originel, notamment par des personnalités politiques ou des journalistes. Explication.

14:32 Publié dans Idées, Vidéo | Tags : max weber | Lien permanent

Idées d'été : La Vie des idées - Finances de guerre, finances de crise, par Laure Quennouëlle-Corre , le 22 avril

Que nous apprend l’histoire récente sur le financement d’une crise longue et impréparée ? L’exemple de la première guerre mondiale, qui ouvre un demi-siècle d’intervention de l’État dans les économies et sociétés européennes, peut aider à envisager les défis ouverts par la crise sanitaire.

Si l’on suit la métaphore guerrière, les économies et les sociétés sont actuellement mobilisées pour lutter contre un ennemi commun, le coronavirus. Les énormes moyens financiers et monétaires mis en œuvre en France et en Europe inquiètent sur la capacité des États à faire face, à terme, à des déficits publics qui dépassent déjà allègrement la règle des 3 % du PIB. Cet article se propose de remettre en perspective les questions cruciales de financement de la crise sanitaire et de ses retombées économiques, au regard des expériences menées pendant et après la Première guerre mondiale chez les trois principaux pays belligérants : en France, en Angleterre et en Allemagne.

#Covid #LaureQuennouëlleCorre

Lire la suite
_________________
_________________

10:14 Publié dans Analyses | Tags : quennouëlle-corre | Lien permanent