Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2019

OFCE - Les Allemandes travaillent moins que les Françaises

Vues depuis le taux d’emploi, les femmes françaises travaillent moins que les femmes allemandes : en 2017 le taux d’emploi des femmes âgées de 15 à 64 ans était de 67,2% en France contre 75,2% en Allemagne. Mais cet indicateur couramment utilisé ignore que les femmes allemandes mobilisent plus le temps partiel que les françaises pour articuler leurs temps. Ceci tient au fait que le sous-emploi et la régulation du marché du travail diffèrent dans les deux pays, avec en particulier une offre abondante de mini jobs à temps partiel en Allemagne qui affecte davantage les femmes que les hommes. Par ailleurs, les différences en termes de politiques d’articulation vie familiale-vie professionnelle dans les deux pays permettent une prise en charge de la petite enfance plus étendue en France qu’en Allemagne et induisent un recours au temps partiel par les Allemandes.

Lire la suite
__________________
__________________

22:30 Publié dans Analyses, International | Tags : ofce | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès - Argent, racisme, dopage, homosexualité : les tabous du football en direct le mercredi 13 février à 18h30

Dopage, sexe, alcool, argent, racisme… : autant de sujets qui, officiellement, ne posent aucun problème dans le football, mais qui alimentent pourtant fantasmes et rumeurs. Pierre Rondeau, économiste du sport et co-directeur de l'Observatoire Sport et société de la Fondation Jean-Jaurès, en débat à l'occasion de la sortie de son nouveau livre, "Les tabous du foot" (Solar Éditions, février 2019). Il échange avec :

- Richard Bouigue, premier adjoint à la mairie du 12e arrondissement de Paris, co-directeur de l'Observatoire Sport et société de la Fondation Jean-Jaurès,

- Nathalie Iannetta, associée de l’agence 2017, ancienne journaliste à Canal Plus, ancienne conseillère du président de la République François Hollande sur les sujets liés au sport, à la jeunesse et à l’engagement, lors d’une rencontre animée par Jérémie Peltier, directeur des études à la Fondation Jean-Jaurès.

20:50 Publié dans Vidéo | Tags : fondation jean jaures | Lien permanent

Fondation Jean Jaurès : Autour de Jaurès, en direct le mardi 12 février à 18h30

À l’occasion de la parution des tomes 4 et 5 des Œuvres de Jean Jaurès, "Le militant ouvrier" (Fayard, 2017) et " Le socialisme en débat" (Fayard, 2018), réunissant des textes des années 1893 à 1897 pendant lesquelles Jaurès définit le socialisme tel qu’il le vit et le pense, une soirée-débat revient sur cette période-charnière et les analyses de Jaurès. Au-delà, c’est la mémoire de Jaurès qui est questionnée, notamment autour de l’ouvrage "Jaurès contemporain" (Privat, 2018). La soirée-débat, introduite et animée par Gilles Candar, président de la Société d’études jaurésiennes, réunit :

- Alain Boscus, maître de conférences à l’université de Toulouse, responsable de l’édition des tomes 4 et 5 des Œuvres de Jaurès, Le militant ouvrier (Fayard, 2017) et Le socialisme en débat (Fayard, 2018),

- Bastien Cabot, doctorant à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), lauréat du Prix de la Fondation Jean-Jaurès en 2016,

- Vincent Duclert, professeur à Sciences Po et directeur du Cespra à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), directeur de l’édition de Jaurès contemporain (Privat, 2018),

- Mélanie Fabre, doctorante à l’EHESS, lauréate du Prix de la Fondation Jean-Jaurès en 2017.

13:13 Publié dans Histoire, Vidéo | Tags : jaures, fondation jean jaures | Lien permanent

Observatoire des inégalités - Qui profite de la croissance des revenus dans le monde ?

Qui a profité de la croissance depuis une quarantaine d’années dans le monde ? L’évolution des revenus, du plus pauvre au plus riche, prend graphiquement la forme d’un « éléphant ». Avec de bonnes et de mauvaises nouvelles pour les inégalités de revenus à l’échelle mondiale.

De 1980 à 2016, l’ensemble des revenus dans le monde a connu une croissance cumulée de 60 %, inflation déduite, selon les travaux de la World Income Database (WID) [1]. Selon le pays et le niveau de revenus où l’on se situe, cette croissance moyenne n’a pas bénéficié à tous de façon homogène. La représentation graphique de l’évolution des revenus des individus, classés des plus pauvres aux plus riches, décrit une courbe en forme de tête d’éléphant. L’équipe du WID a redessiné, en l’actualisant, « la courbe de l’éléphant » des économistes Christoph Lakner et Branco Milanovic [2] : le corps et la trompe de l’éléphant montrent qu’à l’échelle mondiale, certaines catégories de revenus ont mieux tiré leur épingle du jeu que d’autres. Qui sont les « gagnants » et les « perdants » de la croissance mondiale ?

Lire la suite
__________________
__________________

08:30 Publié dans Analyses | Tags : observatoire des inégalités | Lien permanent