Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2015

L'actualité des socialistes du 7 au 13 septembre (mise à jour)

A la une

REPLAY - INFO RTL - Le chef de file des frondeurs socialistes compte lancer avec l'ancienne patronne des Verts, un nouveau mouvement citoyen.

12 et 13 septembre

Le Monde - Jeremy Corbyn élu au premier tour à la tête du Parti travailliste britannique

Le Labour Party, le Parti travailliste britannique, a annoncé, samedi 12 septembre, le résultat de sa primaire. Jeremy Corbyn, 66 ans, chantre de la gauche radicale, eurosceptique, farouche opposant des politiques d’austérité, dans la lignée des partis grec Syriza et espagnol Podemos prend la direction du principal parti d’opposition britannique, à la tête duquel il a été élu avec 59,5 % des suffrages. La campagne pour la primaire « a montré que notre parti, notre mouvement, passionné, démocrate, divers, était uni et résolument déterminé dans notre quête pour une société meilleure et juste pour tous », a-t-il déclaré

France 3 - Politique : les frondeurs vont-ils rejoindre un nouveau groupe "rose-rouge-vert" ?

Quatre députés de gauche tentent de mettre en place un nouveau groupe "rose-rouge-vert". Mais, les députés PS frondeurs ne les rejoindront pas, assure Christian Paul, député socialiste de la Nièvre et chef de file des frondeurs.

A Gauche pour gagner - Communiqué de presse – Moderniser le code du travail à droit constant oui, mais pas au détriment de la protection des salariés

Favoriser l’emploi ne passe jamais par la perte des protections des salariés, même renommée « assouplissements » par certains. 

Pour être progressiste, la modernité doit permettre aux salariés et chefs d’entreprises de mieux connaître leurs droits Calendar et d’en acquérir de nouveaux.

Le rapport Combrexelle et la volonté affichée par le gouvernement de légiférer rapidement à sa suite partent d’une idée fausse : la législation du travail provoquerait des rigidités qui seraient un frein à l’embauche. Le marché du travail présente d’ores et déjà des souplesses, dont l’amplification ces dernières années au travers d’un maquis conventionnel n’a pas permis la baisse du chômage.

Ces propositions montrent l’absence totale d’imagination dont le gouvernement fait preuve.

Gérard Filoche - COMBREXELLE N° 2 : REECRITURE DU CODE DU TRAVAIL : UN CRIME EN SERIE ET EN BANDE ORGANISEE

Ils sont venus, ils sont tous là ; ils ne quittent à vrai dire jamais la scène : le MEDEF, ses greffiers (JD. Combrexelle, C.Radé) et ses propagandistes.

A l’heure où la meute communie sans vergogne, psalmodiant une même ode à un code du travail enfin sorti de son « obésité » pour être « simplifié », « lisible », « efficace », « juste » et « protecteur », il est de première nécessité pour éviter les constats « partagés » pavloviens de faire retour sur ce qu’ils ont fait et continuent de faire du Code du travail depuis une douzaine d’années.

11 septembre

Libé - COP21 : Hollande, le Vert en demi-teinte

Le président de la République lance ce jeudi la mobilisation de la France pour la conférence climat internationale qui va s'ouvrir fin novembre à Paris. S'il est vu par les écologistes comme encore trop timide, il a entamé une mue climatique.

Le Monde - « Le droit d’asile ne se découpe pas en tranches »

L’entretien accordé par Nicolas Sarkozy au Figaro, jeudi 10 septembre, a suscité de nombreuses réactions des personnalités politiques françaises. Notamment à gauche, où les ténors du Parti socialiste (PS) ont vivement critiqué les propos du président des Républicains sur l’accueil des migrants en France et la remise en question du droit du sol, que M. Sarkozy avait déjà évoquée le 13 juin.
 

Député européen et figure de l’aile gauche du PS, Emmanuel Maurel, tire les leçons de la crise grecque, critiquant au passage la discrétion de la France et de l’Italie.

Le Monde - L’appel du PS pour soutenir les migrants

Le débit est rapide, la voix est ferme, presque sans émotion. « J’étais captive de Daech [acronyme arabe de l’Etat islamique] pendant 3 mois, j’ai été torturée plusieurs mois, enchaînée toute la journée, j’ai dû boire de l’eau dans laquelle il y avait des souris mortes, j’ai été battue, frappée avec un bâton. » Le témoignage de Jinan, jeune femme yézidie irakienne de 19 ans, retenue 12 semaines comme esclave par les djihadistes de l’Etat islamique, assomme la salle du Cirque d’hiver (Paris 11e), où se tenait mardi 8 septembre le meeting de soutien aux réfugiés organisé par le Parti socialiste.

TF1 - Meeting du PS pour l'accueil des réfugiés : "C'est l'appel de la dignité" pour Virgine Ledoyen

Ce mardi, le PS tenait un meeting depuis le Cirque d'hiver à Paris pour évoquer en profondeur l'accueil des réfugiés. La comédienne Virgine Ledoyen, présente dans l'assemblée, a salué la justesse et l'humanité du discours de la maire de Paris Anne Hidalgo.

10 septembre

Libé - Conférence de presse : et Hollande finit agacé...

Généralement à l'aise face aux journalistes, le président de la République a manifesté pour la première fois de l'agacement ce lundi, sur des questions récurrentes portant sur son avenir politique.

RFI - France: le meeting du PS sur les réfugiés perturbé par des militants

Après un long silence cet été, le Parti socialiste entend se saisir de la question de l'accueil des réfugiés. L'appel de Jean-Christophe Cambadélis aux maires de France, la semaine dernière, a été réitéré ce mardi au Cirque d'Hiver, à Paris, lors d’un meeting auquel ont assisté 200 militants et permanents du parti, cependant quelque peu chahutés au cours de la soirée.

Le Monde - Le PS renoue avec la société civile pour soutenir les migrants

Virginie Ledoyen et Claude Bartolone, Jane Birkin et Anne Hidalgo, mais aussi et surtout, en invitée d’honneur, Jinan, la jeune femme yézidie qui fut esclave sexuelle des djihadistes de l’Etat islamique... L’affiche du meeting de soutien aux réfugiés, organisé mardi 8 septembre au Cirque d’hiver (Paris 11e), traduit la volonté du Parti socialiste de renouer avec ses fondamentaux.

Tribune de Lyon - Exclusif. Cambadélis met la pression sur Queyranne

Selon nos informations, le bureau national du Parti Socialiste présidé par Jean-Christophe Cambadélis a décidé hier à Paris de soutenir la fédération socialiste du Rhône. En clair, la rue de Solférino a choisi d'imposer à Jean-Jack Queyranne, le candidat PS aux régionales en Rhône-Alpes-Auvergne, que sa liste métropolitaine soit soumise à l'approbation du bureau national. Une décision qui devrait donc obliger le président du conseil régional sortant à tenir compte de la position des militants PS du Rhône qui s'opposent à sa volonté d'imposer Farida Boudaoud (vice-présidente en charge de la Culture à la Région, exclue du PS en 2014 Ndlr) en 2e place sur sa liste.

9 septembre
 

Christian Paul, chef de file des « frondeurs » et de l'aile gauche du PS, a estimé que François Hollande, lors de sa conférence de presse, avait manqué « d'audace » sur le plan de la politique économique, mais a salué une « prise de conscience, même tardive » sur les réfugiés.

Europe 1 - Hollande : cinq petites phrases très politiques

Accueil des réfugiés, baisse des impôts, réforme du droit du travail, lutte contre l'Etat islamique en Syrie… François Hollande a longuement fait le tour de ces sujets brûlants lors de sa conférence de presse, lundi à l'Elysée. Mais au-delà des annonces, le chef de l'Etat a aussi distillé quelques messages politiques. Europe 1 revient sur cinq déclarations lourdes de sens.

8 septembre

Francetvinfo - Revivez la conférence de presse de rentrée de François Hollande

Le président s'est notamment prononcé sur l'extension à la Syrie des frappes contre le groupe Etat islamique, sur l'accueil des réfugiés et sur les baisses fiscales prévues en 2016.

Le Monde - Le plan timide du gouvernement face au drame des migrants

Une dose d’humanitaire et une dose d’expulsion : le plan proposé en conseil des ministres, mercredi, par le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, pour répondre aux conséquences en France de la crise migratoire européenne ressemble à un cocktail savamment dosé pour déminer un sujet politiquement explosif. Au risque de fâcher tout le monde…

Lyon Mag - Régionales : le PS du Rhône lance un ultimatum à Jean-Jack Queyranne

Rien ne va plus entre Jean-Jack Queyranne et le Parti socialiste du Rhône.

Cela fait plusieurs mois que les tensions existent, mais il y a désormais une trace écrite. Selon le Progrès, David Kimelfeld, premier fédéral, a adressé un courrier au président de la Région Rhône-Alpes pour évoquer les élections régionales.
Dans son ultimatum, il exhorte Queyranne à prendre 50% de socialistes sur sa liste. S'il refuse, le PS du Rhône ne fera pas campagne pour lui, ne financera pas ses actions et ne lui prêtera pas les locaux de la fédération du cours de la Liberté.

Lyon Capitale - Régionales  : Queyranne ne retient pas Caroline Collomb

Les relations entre Jean-Jack Queyranne et la fédération PS du Rhône continuent de se tendre. Les lyonnais ont ainsi boudé son meeting de lancement de campagne, samedi à Clermont-Ferrand. Alors que Caroline Collomb envisage de retirer sa candidature, le président de la région, qui la relègue de plus en plus bas sur sa liste, a confié que son retrait ne le gênerait pas.

Le JDD - Le JDD a assisté à la rencontre entre les frondeurs et Pablo Iglesias

EXCLUSIF - Plusieurs parlementaires socialistes, dont l'ancien ministre Benoît Hamon, ont rencontré dimanche à Paris, Pablo Iglesias, le chef de file du parti anti-libéral espagnol Podemos. Ils ont convenu de travailler à des "convergences" pour inverser le rapport de force dans l'Union européenne.

Le Point - Outre Mélenchon, Iglesias (Podemos) inspire aussi Hamon et les frondeurs du PS

L'ex-ministre de l'Education Benoît Hamon a salué dimanche des "convergences" avec la formation anti-libérale espagnole Podemos, à l'issue d'une rencontre de plusieurs frondeurs du Parti socialiste et du leader de Podemos, Pablo Iglesias, dimanche à Paris.

7 septembre

RFI - Marie-Noëlle Lienemann: «Il ne faut pas attendre que l'Europe nous contraigne»

Le président de la République française, François Hollande, tient ce lundi 7 septembre, une conférence de presse à l’Elysée. Il sera question de la crise des migrants, de la lutte contre l’organisation Etat islamique, mais aussi du marché du travail en France et de la réduction d’impôts qu’il envisage pour l’année 2016. Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice PS de Paris, membre de la Commission des Affaires économiques au Sénat et ancienne ministre, est l’invitée de Frédéric Rivière.

Le Lab - Claude Bartolone sur les migrants : "ces réfugiés, ils ne viennent pas prendre notre boulot, ils viennent sauver leur peau !"

Invité de France Info ce 28 août, Claude Bartolone a vivement réagi au dernier drame impliquant des migrants en Autriche : entre 20 et 50 personnes ont été retrouvées mortes dans un camion. "C'est la responsabilité de l'Europe de les accueillir", lance-t-il en expliquant qu'il s'agit d'une question "d'honneur".

Le Parisien - PS : Cambadelis met le cap sur 2017

Éclatée façon puzzle, la gauche cherche les voies de l'unité. Lundi soir, à l'occasion d'une réunion de ses principaux dirigeants du PS, à son siège parisien de la rue de Solferino, à Paris, Jean Christophe Cambadelis lancera une série de rencontres avec la myriade de clubs, de partis et les personnalités qui souhaitent la victoire de la gauche lors de la prochaine élection présidentielle de 2017.

France 3 - Rhône-Alpes-Auvergne: Jean-Jack Queyranne (PS) lance sa campagne

Le président sortant de la région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne (PS), s'est officiellement lancé, samedi à Clermont-Ferrand, dans la "compétition" des élections en Rhône-Alpes-Auvergne, fustigeant au passage "la démagogie et le populisme" de son principal rival, le Républicain Laurent Wauquiez.

Boursorama - Migrants : le PS bat le rappel pour accueillir davantage de réfugiés

Après l'électrochoc provoqué par les photos du petit Aylan, les initiatives se multiplient pour faciliter l'accueil des réfugiés. Appel d'élus socialistes à un réseau de «villes solidaires», pétition, mobilisation citoyenne... Les photographies montrant l'enfant syrien de trois ans trouvé noyé sur une plage turque, ont déclenché un vaste mouvement, sur lequel le Parti socialiste s'est greffé.

Francetvinfo - "On n'est pas couché" : Jean-Christophe Cambadélis accusé de "diaboliser le FN" avant les régionales

La journaliste Léa Salamé estime que le premier secrétaire du PS "spécule" sur le programme du Front national.

Les commentaires sont fermés.