Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2014

Le Monde - En France, le réformisme caractérise le socialisme depuis Jean Jaurès Par Jacques Julliard (Historien)

Comme tous les mots d'usage courant dans la polémique politique – songeons à libéralisme, ou bien encore à populisme –, celui de social-démocratie est aujourd'hui usé, galvaudé, dénaturé, jusqu'à l'insignifiance. Il a suffi que, lors de sa dernière conférence de presse, François Hollande s'en réclame – quel scoop ! – pour que la machine à commentaires démarre au quart de tour. Pensez donc ! Nous avions un président social-démocrate et nous ne le savions pas…

Il faut recourir à l'Histoire, comme à l'ordinaire, pour y voir un peu plus clair. A l'origine, la social-démocratie désignait l'aile gauche du socialisme allemand, qui se réclamait de Marx et de la IIe Internationale. Son programme, d'inspiration marxiste, comprenait des concessions importantes aux lasalliens et fit l'objet de critiques de Marx restées célèbres. C'est ce programme qui fut fondamentalement révisé après la seconde guerre mondiale à Bad Godesberg, en 1959 : adhésion à l'économie de marché ; volonté de s'adresser au peuple tout entier et non à la seule classe ouvrière.

Lire la suite
__________________________________________
__________________________________________

20:40 Publié dans Réflexions | Tags : jaures, jacques julliard | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.