Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/01/2013

L'actualité des socialistes du 24 décembre au 1er janvier (mise à jour)

Pour finir l'année en réflexions de toutes sortes : tous les débats organisés à Lyon par la Villa Gillet pour le Festival Mode d'Emploi 2012.

Du 29 décembre au 1er janvier

Désir promet pour 2013 un PS "de soutien et de proposition"

PARIS (Reuters) - Harlem Désir promet pour 2013 le soutien du Parti socialiste aux réformes de l'exécutif, pour certaines décriées par l'aile gauche du PS, et des "propositions" pour mieux lutter contre la crise, aux côtés des Français.

Le Monde - Parodie de voeux : le ton monte à gauche

Le ton monte à gauche. Par communiqués interposés, PS, PCF et Parti de gauche se sont frontalement opposés ces derniers jours à la suite à une parodie de vœux dans laquelle le Parti communiste rappelle à François Hollande ses engagements de campagne. Dans une vidéo de quatre minutes intitulée "En 2013, rallumons les étoiles", le parti de Pierre Laurent a listé les promesses non tenues du candidat socialiste sur la culture, le traité budgétaire européen, la santé ou encore la lutte contre la finance avant de souhaiter aux Français "une bonne année de luttes

Libé (abonnés) - Arnaud montebourg Le pompier blessé des plans sociaux

Arnaud Montebourg a fini par panser ses plaies. Désavoué et humilié par Jean-Marc Ayrault dans le dossier Florange, le bouillant ministre du Redressement productif «est reparti». «Il s’est remis un coup de turbo», raconte un collaborateur. L’attaque a pourtant été rude. «Il a été très mal, très abattu», témoigne un proche. D’où la volonté affichée de réparer ses relations, très abîmées, avec Ayrault et Moscovici, le voisin de Bercy qu’il n’a cessé d’affronter ces derniers mois.
Libé (abonnés) - Cahuzac, au revoir et bercy ?

L’immense majorité des socialistes serrent les rangs. «Cahuzac, c’est le type à abattre si on veut déstabiliser tout le gouvernement», répond ce conseiller ministériel pour démentir tout remaniement afin d’«exfiltrer» un ministre du Budget fragilisé par l’affaire UBS. Reste que, au-delà du cas Cahuzac, le solo persistant d’Arnaud Montebourg et les confidences de Ségolène Royal - qui se voit comme un joueur de foot «prêt à entrer sur le terrain» - alliés aux démentis mollassons des deux têtes de...

Libé (abonnés) - Jérôme Cahuzac Un délégué de classe sur la sellette

Jusqu’à il y a quelques jours, le patron du budget «le plus compliqué qu’on ait jamais eu à construire», ainsi qu’on le dit désormais depuis deux ans à Bercy, apparaissait comme un homme fort de cette forteresse de béton qui domine la Seine, dans l’est de la capitale. «Il a indéniablement imprimé en quelques mois, un style très en phase avec l’idée qu’on se fait d’un grand argentier des comptes de la nation», explique un haut fonctionnaire. De fait, personne à Bercy ne conteste l’autorité du...

Libé (abonnés) - Bercy a plus d’une discorde à son arche

Les désaccords politiques et les rivalités personnelles attisent les tensions au sein de ce ministère morcelé. Par Laure Bretton, Yann Philippin et Nathalie Raulin

La rumeur a pris d’assaut la citadelle Bercy. Alors que l’atonie de l’économie se confirme, que l’objectif de réduction du déficit public est menacé et que le chômage promet de battre de nouveaux records en 2013, le centre névralgique de l’action économique gouvernementale se perd en conjectures sur ses têtes, suspendu à une redistribution des postes ministériels, que certains conseillers estiment «inéluctable» suite au feuilleton du supposé compte suisse du ministre du Budget, Jérôme Cahuzac....

Le 28 décembre

Libé - Florange : la lettre d'Edouard Martin à François Hollande

Une lettre pour ne pas tomber dans l’oubli, pour «dénoncer tous les mensonges et toutes les absurdités» : c’est qu’a reçu François Hollande ce jeudi de la part d'Edouard Martin, délégué CFDT de l’usine ArcelorMittal de Florange. La fermeture de la «filière chaude» du site lorrain devrait y entraîner la destruction de 600 emplois. Dans ce document, publié ci-dessous par Libération, le syndicaliste prend à partie le chef de l’Etat et l’exhorte à l’action : «Monsieur le Président, après vos promesse, nous laissez-vous être sacrifiés sans comptendre, et arrêter cette mécanique à nous broyer ?»

Libé (abonnés) - Harlem Désir, timonier timoré

Enquête Contesté en interne pour son manque d’initiative face au gouvernement, le premier secrétaire du PS le reconnaît lui-même : la «reconstruction» du parti a assez duré.

Libé (abonnés) - Des cercles pour empêcher de penser en rond

Des collectifs de socialistes se sont formés pour réfléchir aux orientations du parti… et titiller le pouvoir. Par Jonathan Bouchet-Petersen
L’antienne n’est pas nouvelle. Mais elle prend une actualité particulière depuis qu’Harlem Désir a succédé en octobre à Martine Aubry à la tête du PS. Aujourd’hui plus encore qu’hier, l’essentiel de la vie intellectuelle et politique des socialistes ne doit pas grand-chose à la rue de Solférino et à son timide Premier secrétaire.

Le Lab d'Europe 1 - Le Parti socialiste dénonce les voeux "honteux" du PCF à François Hollande

PAS CONTENT - Harlem Désir, le premier secrétaire du PS, n'a pas du tout aimé le clip-pied de nez adressé par le Parti communiste à François Hollande, et accuse le PCF de viser de "façon inacceptable le Président et le Gouvernement".

Le 27 décembre

Libé - PS : la génération 21 avril, des manifs aux manettes

Il y a dix ans, l’accession de Le Pen au second tour de la présidentielle a été une prise de conscience pour de nombreux jeunes. Aujourd’hui, ceux qui portent les couleurs du PS gardent à l’esprit les enseignements de 2002. Par LILIAN ALEMAGNA
Il y a dix ans, ils ont défilé contre le Front national. Qu’ils soient déjà militants du Parti socialiste ou non, ils se sont tous mobilisés contre Jean-Marie Le Pen dans l’entre-deux tours de la présidentielle de 2002. C’est une génération de socialistes pour qui l’élimination de Lionel Jospin ce 21 avril a eu valeur de premier choc politique.

Le Nouvel Obs - François Chérèque va prendre la tête de Terra Nova

Sa nomination n'est plus qu'une question de jours. L'ex-leader de la CFDT succédera à Olivier Ferrand.

Libé (abonnés) - A l’Assemblée, Bruno Le Roux lassé d’être un monsieur loyal

Enquête Le patron des députés du PS, fidèle historique de Hollande, vient de mener deux offensives, sur l’assistance médicale à la procréation et le vote des étrangers, pour faire pression sur l’exécutif.

Le Nouvel Obs - Moscovici : la France a "le devoir" de réduire son déficit

Le ministre de l'Economie signe une tribune dans un quotidien allemand, où il évoque la nécessité pour la France d'adopter des budgets à l'équilibre.

Le Nouvel Obs - A Rungis, Hollande souhaite faire de 2013 une année "pour l'emploi"

VIDEO. En arpentant ce matin les étals du premier marché de produits frais au monde, le chef de l'Etat explique être "sur le pont pour le travail et la lutte contre le chômage".

Libé - Déplacement matinal à Rungis pour Hollande

Le chef de l'Etat s'est rendu aux aurores au marché des grossistes, où il a redit sa volonté de faire reculer le chômage à la fin de l'année prochaine. François Hollande, en déplacement jeudi matin sur le marché international de Rungis, a réaffirmé son objectif d’inverser la courbe du chômage à la fin 2013, présentant l’année qui vient comme celle de la «grande bataille pour l’emploi».

Le Nouvel Obs - Ils ont marqué 2012 : Macron, l'enfant prodige de l'Elysée

SERIE. Ils ont accompagné les grands événements de l'année. Aujourd'hui : le petit génie de la banque Rotschild, devenu le numéro 2 du Château.

Libé - Otages : «la parole crédible» n'est pas celle des ravisseurs, dit Hollande

Interrogé sur les accusations lancées par Al-Qaeda, qui impute à la France le blocage des négociations, le chef de l'Etat a jugé préférable d'en dire le moins possible.

Le Nouvel Obs - François Hollande, un Noël discret à Angers

Tout comme en 2011, alors qu'il était candidat, le président de la République a fêté Noël chez la mère de sa compagne Valérie Trierweiler.

La Tribune - Chômage : Michel Sapin met les partenaires sociaux devant leurs responsabilités

Michel Sapin a adopté un discours offensif à la veille de la publication des chiffres du chômage de novembre. Il a par ailleurs mis les partenaires sociaux devant leurs responsabilités dans la négociation sur la sécurisation du marché du travail entamée début octobre. Une posture qui tranche avec les mois précédents.

Le Figaro - Les députés PS veulent sortir du climat «anxiogène»

Pouvoir d'achat, crainte du chômage, absence de perspectives..., autant de sujets que les élus socialistes souhaitent traiter en priorité. L'horizon économique et social ressemble à «un épais brouillard», selon la formule d'un député socialiste. Tous ses collègues ont bien conscience que l'année 2013 sera «extrêmement compliquée sur le plan social», explique Pascal Terrasse.

Le Figaro - Constitution égyptienne: "illégitime" (PS)

Le Parti socialiste a dénoncé aujourd'hui dans un communiqué une "crise de légitimité et de confiance" après l'adoption par référendum d'une nouvelle Constitution controversée en Egypte, un vote marqué par une forte abstention.

Le Lab d'Europe 1 - PMA : agacé, Bruno Le Roux répond aux députés PS "anti-amendement"

Il n’a pas apprécié d’être pris à partie. La prise de position publique d’une petite trentaine de députés socialistes opposés à la PMA et qui lui ont écrit n’a pas plu à Bruno Le Roux, qui leur a répondu à travers un courrier, le 21 décembre 2012.

Le Lab d'Europe 1 - Vœux : Cambadélis se met en scène comme patron du PS

C’est parti pour les vœux des politiques. Premier ténor socialiste à dégainer sa carte de vœux : Jean-Christophe Cambadélis. Le député de Paris a publié, le 24 décembre, une carte de vœux tout en rouge dans laquelle il se met en scène. Et les sous-entendus sont multiples.

Le 26 décembre

Le Monde (blog) - Ensemble depuis six mois et toujours pas unis

Comme un hommage aux six mois passés ensemble et avant de démarrer la nouvelle année, les députés socialistes se sont quittés, le 21 décembre, sur une fracture ouverte, après la division du groupe autour de la procréation médicalement assistée (PMA) et de la pertinence de l'intégrer - ou non - au projet de loi sur le "mariage pour tous".

Libé - Fêtes studieuses pour le gouvernement

Le Président ne prendra pas de vacances et plusieurs ministres vont rester à Paris pour travailler.

François Hollande et ses ministres, qui avaient été critiqués pour leurs vacances d'été, promettent de rester en alerte et même de travailler pendant les fêtes de Noël et fin d’année, à la veille d’une «dure» année 2013. Le président a rappelé en Conseil des ministres le 19 décembre «qu’une année faisait 365 jours et qu’il attendait de chacun (...) présence et vigilance», selon Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement.

Libé - Dominique Bertinotti veut voir Ségolène Royal revenir au premier plan

La ministre de la Famille, proche de la présidente de Poitou-Charentes, souhaite que cette dernière «retrouve une place importante».

Dominique Bertinotti, ministre déléguée chargée de la Famille et fidèle de Ségolène Royal, a estimé lundi sur France Inter qu’il fallait que la présidente PS de Poitou-Charente «retrouve une place importante». Interrogée sur un retour de Ségolène Royal au premier plan et notamment sur l’hypothèse de son entrée au gouvernement, Dominique Bertinotti s’est dit «sûre» d’une chose : «c’est qu’il faut que Ségolène retrouve une place importante».

Les 24 et 25 décembre

L'Express - Gouvernement Ayrault: déjà un remaniement?

Et si François Hollande et Jean-Marc Ayrault remaniaient leur équipe en début d'année? Histoire de faire de la place à Ségolène Royal et à un écolo supplémentaire. 

Libération - Homophobie, racisme: le PS appelle Twitter à faire respecter la loi

Dans un communiqué, deux secrétaires nationaux s'alarment du «déferlement» de propos discriminatoires sur le réseau social. Le Parti socialiste a interpellé dimanche les responsables de Twitter au sujet du «déferlement de propos homophobes» qu’a entraîné l’ouverture sur le réseau social du mot clef #SiMonFilsEstGay. Ce hashtag, qui figurait parmi les plus utilisés samedi, a suscité immédiatement une vague de tweets très violemment hostiles aux homosexuels, puis, rapidement, un nombre tout aussi important d’autres tweets s’indignant de cette homophobie.
_________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________

Les commentaires sont fermés.