23/12/2012

L'actualité des socialistes du 18 au 23 décembre (mise à jour)

Les 22 et 23 décembre

Libé - En dépit du FMI, Ayrault campe sur ses prévisions

Vendredi, le Fonds avait estimé que la France ne parviendrait pas à ramener son déficit public sous la barre des 3% de PIB en 2013. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a affirmé samedi que la France maintenait ses prévisions de croissance (+0,8%) et de déficit public (3% du PIB) pour l’année 2013, en marge d’une visite d’un centre d’hébergement d’urgence à Paris.

Le Nouvel Obs - Ayrault maintient les prévisions de déficit public et de croissance pour 2013

PARIS (AFP) - Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a affirmé samedi que la France maintenait ses prévisions de croissance (+0,8%) et de déficit public (3% du PIB) pour l'année 2013, en marge d'une visite d'un centre d'hébergement d'urgence à Paris.

Le Monde (abonnés) - M. Cambadélis se pose en "premier secrétaire bis" du PS

Pas une semaine sans qu'il ne décoche une ou deux flèches empoisonnées. Pas une initiative prise par la direction du parti sans qu'il ne la commente pour la critiquer à demi-mot ou pour en prendre le contre-pied. Jean-Christophe Cambadélis, qui s'est vu préférer Harlem Désir au poste de premier secrétaire du PS il y a deux mois, ne semble toujours pas avoir digéré l'affront.

Le Monde - Ayrault maintient les prévisions de déficit public et de croissance pour 2013

Le FMI avait indiqué vendredi que contrairement à l'objectif affiché par le gouvernement, l'organisation internationale estime à 3,5 % du PIB le déficit français l'an prochain.

Le Monde - Projet de métropole marseillaise : Lebranchu espère un compromis face à une forte mobilisation

Le point d'achoppement avec les maires réside dans leur volonté de conserver leur pouvoir de décision de proximité et la maîtrise des finances.

Le Monde - Hollande salue "la mission accomplie" des soldats de retour d'AfghanistanVidéo

Le président François Hollande a rendu vendredi un hommage aux soldats français engagés en Afghanistan lors d'une cérémonie à l'Elysée, saluant comme une "mission réussie" le retrait des troupes combattantes de ce pays.

Le Nouvel Obs - Arnaud Montebourg, moins mauvais élève du gouvernement

Les Français jugent que le ministre du Redressement productif demeure le meilleur pour redresser l'économie du pays. D'après un sondage Tilder-LCI-OpinionWay publié ce vendredi 21 décembre, les Français perçoivent Arnaud Montebourg comme le meilleur ministre... ou plus tôt comme le moins mauvais des membres du gouvernement pour améliorer la situation économique et sociale de la France.

Le Monde - "François Hollande doit revenir à l'esprit du discours du Bourget"

Dans un chat sur Le Monde.fr, François Kalfon, délégué général aux études d'opinion au PS et cosignataire d'une lettre appelant le chef de l'Etat à changer de cap, estime que le parti socialiste ne peut "pas renvoyer aux calendes grecques le temps de la redistribution"

Le Nouvel Obs - Tapie règle ses comptes avec Montebourg

VIDEO. Le nouveau patron de presse est convaincu que le ministre "a travaillé à mort pour empêcher" son rachat des titres Hersant. L'intéressé réplique et dément "tout traitement de défaveur" de l'Etat.

Le Monde (blog) - La gauche piégée par les grandes gueules

Dix jours que la polémique dure, déchaîne les passions, coupe le pays en deux et suscite au sein du gouvernement d’étranges volte-face.

L’exil fiscal de Gérard Depardieu, sa préférence pour le Plat Pays, le dévolu qu’il a jeté sur une triste bâtisse sise à Néchin, dans le Hainaut, alors qu’il disposait pour vivre d’un somptueux hôtel particulier à Saint-Germain-des-Prés. Tout cela sent l’énorme provocation, la mauvaise farce. Et ceux qui l’ont déclenchée ne sont pas les moins gênés.

Libé (abonnés) - L’affaire Cahuzac s’invite à l’Elysée

Récit Un témoin a confirmé l’enregistrement où le ministre dit être client d’une banque suisse. C’est maintenant, au chef de l’Etat de trancher. Par Grégoire Biseau, Violette Lazard et Cédric Mathiot
L’affaire Cahuzac s’enrichit d’un nouveau témoin, et atterrit à l’Elysée. Vendredi, Mediapart a révélé que Michel Gonelle, ex-maire RPR de Villeneuve-sur-Lot et ancien opposant de Jérôme Cahuzac, a pris contact le 15 décembre avec le cabinet de François Hollande, pour revendiquer être l’auteur d’un enregistrement fortuit, fin 2000, où l’actuel ministre du Budget évoquait son compte bancaire en Suisse.

Libé -Cahuzac : la bande-son provient d'un ex-rival RPR du ministre, selon Mediapart

L'enregistrement de propos prêtés au ministre du Budget et évoquant un compte en Suisse appartiendrait à l'ancien maire de Villeneuve-sur-Lot Michel Gonelle, évincé par Cahuzac aux municipales de 2001.

Le 21 décembre

Le Monde (abonnés) - Cambadélis, le porte-voix des opposants socialistes à la PMA

Le député de Paris Jean-Christophe Cambadélis ne décolère pas. Face à la volonté de la présidence du groupe parlementaire socialiste et du PS d'inclure la procréation médicalement assistée (PMA) dans la loi sur le "mariage pour tous", il est le premier poids lourd de la majorité à avoir fait entendre sa voix

Le Monde - Une quarantaine de députés socialistes s'opposent à l'amendement sur la PMA

Si les députés socialistes apparaissent unis sur le mariage et l'adoption par les couples homosexuels, la question de la procréation médicalement assistée (PMA) pour ces mêmes couples, elle, divise dans les rangs du PS. Dans un courrier commun que Le Monde s'est procuré (voir ci-dessous), des députés socialistes affirment leur opposition à la PMA, qui "ne figure pas dans l'engagement 31 de François Hollande". Ils demandent par conséquent à Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, de ne pas les "inscrire comme signataires de l'amendement sur ce sujet dans le cadre du projet de loi [sur le] mariage pour tous". En début d'après midi, jeudi, la pétition comptait une quarantaine de signataires selon l'un d'entre eux.

Le Nouvel Obs - 27 députés socialistes s'opposent à l'amendement sur la PMA

Dans un mail, des élus PS font savoir à leur chef de file Bruno Le Roux qu'ils réprouvent une décision "directive" qui les a "privé de parole".

Libé - Procréation assistée pour les lesbiennes : le PS fécond

Récit Le groupe PS à l’Assemblée a voté en faveur du dépôt d’un amendement au texte sur le mariage et l’adoption pour les homosexuels.

Le 20 décembre

France Info - Les députés PS veulent ouvrir la PMA aux couples homosexuels

Le groupe socialiste s'est prononcé mercredi pour le dépôt, dans le cadre du texte sur le mariage homosexuel, d'un amendement élargissant l'assistance à la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de lesbiennes ayant un projet parental. Lier PMA et mariage homosexuel, le sujet divise les députés PS et le gouvernement. L'opposition est vent debout.

Le JDD - Procréation assistée : les députés socialistes se déchirent

Initialement contre l'inclusion de la procréation médicalement assistée au projet de loi sur le mariage pour tous, François Hollande a finalement demandé au Parlement de trancher la question. Le groupe PS à l'Assemblée nationale a voté mercredi en faveur du dépôt d'un amendement sur la PMA. Dans les rangs socialistes, ils sont plusieurs à dénoncer un "travail baclé".

Le Figaro - Mariage : Désir veut intégrer la PMA

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a souhaité mercredi que le droit à la Procréation médicalement assistée (PMA) puisse être adopté dès le projet de loi sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels, qui sera débattu à partir du 29 janvier à l'Assemblée. "Ce que je souhaite, c'est que dès cette loi (sur le mariage et l'adoption), le droit à la PMA puisse être adopté", a-t-il dit.

France 3 - Décentralisation : J.J Queyranne monte au créneau pour critiquer la réforme

Le Président PS de Rhône Alpes voit dans la réforme de la décentralisation un "affaiblissement" des régions au profit des grandes agglomérations contre Lyon. Il a écrit une lettre en ce sens à Maryse Lebranchu.   

Le 19 décembre

Le Lab d'Europe 1 - Ayrault VS Montebourg : Hollande refait le match de Florange

DOUBLE CRITIQUE - Jean-Marc Ayrault aurait du avoir un "mot agréable" pour Montebourg. Et celui ci n'aurait pas dû faire ainsi des "déclarations hostiles" envers Lakshmi Mittal.

Le Figaro - Montebourg tient tête à Ayrault

Désavoué par le premier ministre sur le dossier Florange, le ministre du Redressement productif persiste et signe. Arnaud Montebourg est sorti du bois, enfin. La semaine dernière, en marge d'un déplacement au Maroc, le ministre du Redressement productif avait distillé quelques confidences, tout en refusant qu'elles soient rendues publiques. Sur la forme, il surjouait la décontraction, alors qu'il fulminait de s'être fait désavouer par Jean-Marc Ayrault sur le dossier Florange: il se présentait comme «un esprit engagé et combatif, non sans humour sur lui-même et les situations traversées chaque jour».

Le Monde - Arnaud Montebourg : "Je continue le combat"

Dans un entretien au Monde, le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, revient longuement, pour la première fois, sur le conflit qui l'a opposé au premier ministre, Jean-Marc Ayrault, à propos de l'usine de Florange (Moselle) d'ArcelorMittal.

Le Monde (abonnés) - "Je n'ai pas une mentalité de déserteur"

Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, revient longuement, pour la première fois, sur le conflit qui l'a opposé au premier ministre, Jean-Marc Ayrault, à propos d'ArcelorMittal. Il ne cède rien sur les nationalisations.

Vous souhaitiez nationaliser le site de Florange. Non seulement Jean-Marc Ayrault en a décidé autrement, mais il a qualifié la nationalisation de "solution artificielle". Le gouvernement a-t-il enterré cette arme ?

L'Alsace - À Paris, chez Montebourg, avec les salariés de l’usine Albany de Sélestat

Les représentants syndicaux et les salariés de l’usine Albany de Sélestat, menacée par un projet de suppression de 123 emplois sur 225, sont rentrés de Paris avec une lueur d’espoir, à l’issue d’une table ronde avec le ministre du Redressement productif. Récit.

Le Monde (blog) - Le coup de poignard des Douze

A la mi septembre, 75 députés socialistes avaient signé une pétition dans Le Monde pour demander à François Hollande de ne pas oublier sa promesse d'accorder le droit de vote aux étrangers aux élections locales.

A présent que les réformes de société occupent le devant de la scène, que le "mariage pour tous" et le droit de vote des étrangers suscitent pétitions, manifestations et contre manifestations, douze députés et élus socialistes lui écrivent pour qu'il remette "l'agenda économique et social en tête des priorités de l'action gouvernementale".

Le Nouvel Obs - Fiscalité : quand des députés rappellent à Hollande ses promesses

Marier CSG et impôt sur le revenu : voilà l'idée de 15 députés PS rappelée au chef de l'Etat. Une intention qui risque fort de rester lettre morte.

Le Huffington Post - La réforme bancaire présentée par le gouvernement devrait être plus limitée que la promesse du candidat Hollande

La loi sur la réforme bancaire est présentée en Conseil des ministres ce mercredi 19 décembre. Projet phare de la campagne présidentielle, où François Hollande avait dressé en ennemi la finance et la spéculation, cette loi serait finalement moins agressive que prévue envers les banques.

Libé - Aide à la procréation : les députés socialistes toujours indécis

Récit Le groupe PS à l'Assemblée décidera mercredi s'il dépose, ou non, un amendement autorisant les couples de femmes à recourir à l'AMP dans le cadre de la loi sur le mariage pour tous, examinée en janvier.

Le Monde - Le budget 2013 rejeté au Sénat... avec les voix du PS

La majorité de gauche sénatoriale a fait rejeter de façon iconoclaste le projet de budget pour 2013, mardi 18 décembre en dernière lecture, afin d'éviter "l'obstruction" voulue par la droite, qui aurait empêché le vote de ce texte dans les temps impartis par la Constitution.

Le 18 décembre

Lyon Capitale - Municipales de 2014 : les écolos lyonnais défient Gérard Collomb

POLITIQUE - Gérard Collomb, l' «omni-maire » PS de Lyon, risque de mal le prendre. Ce lundi, les élus EE-LV du Rhône ont annoncé qu'ils allaient constituer une liste autonome pour les municipales de 2014.

Le Parisien - «La réforme fiscale redistributive pour répondre à l’urgence sociale

Les résultats des législatives partielles confirment malheureusement les indications données par les dernières enquêtes d'opinion.Au-delà des spécificités locales propres à chaque élection, le constat est sévère : trois défaites pour la gauche. Elles témoignent d’une forte démobilisation, notamment parmi l’électorat populaire. Plus du tiers des électeurs qui ont porté la gauche aux responsabilités en juin dernier n’est pas retourné aux urnes. Ce qui signifie que ces citoyens s’interrogent sur le sens de la politique actuelle. Parce que nous souhaitons la réussite du gouvernement, nous pensons qu’il est temps de répondre à cette insatisfaction.

Les Echos - Elus PS cherchent électorat populaire

Une quinzaine de députés de la Gauche populaire rappellent François Hollande à « l'urgence sociale ». Et réclament des gestes en faveur du pouvoir d'achat. La pratique eut inspiré Audiard : « C'est curieux, chez les socialistes, ce besoin de faire des tribunes ». Il y eut en septembre les 75 députés rappelant dans « Le Monde » la promesse d'accorder le droit de vote aux étrangers. Puis en novembre, dans Mediapart, l'appel de 100 députés en faveur de la PMA pour les couples lesbiens. Ou encore, il y a trois semaines, le soutien apporté à Arnaud Montebourg, sur « Le plus du "Nouvel Obs" » par 40 élus PS.

Majorité . L’appel d’élus demandant à Hollande de modifier sa politique en direction des classes populaires a été rejeté. Par Jonathan Bouchet-Petersen
Le «cap est clair», et il s’agit de s’y «tenir». C’est en substance la fin de non-recevoir opposée hier à sa sortie de l’Elysée par le patron des députés PS, Bruno Le Roux. Une réponse à la lettre d’une quinzaine de députés et d’élus socialistes appelant François Hollande à changer de cap pour «répondre à l’insatisfaction croissante» des classes populaires.

Le lab d'Europe 1 - Pourquoi les députés PS multiplient les tribunes

LOBBYING - Depuis l’été, les députés socialistes multiplient les prises de positions publiques via des lettres ouvertes, pétitions et tribunes dans la presse. Une "tribunite" que regrette Claude Bartolone tandis qu’à l’Elysée, on estime que "cela fait partie de la panoplie du débat politique". Analyse de cette méthode de la tribune.

Les Echos - Hollande défend son cap tout en cajolant Montebourg

Le chef de l'Etat a fait lundi la promotion de son pacte de compétitivité dans une PME. Un déplacement peut en cacher un autre. Lors de l'une de ses rares visites en province, François Hollande s'est rendu lundi dans l'entreprise de connecteurs électroniques Radiall à Château-Renault, en Indre-et-Loire, désignée comme un « modèle » de croissance. L'occasion pour le chef de l'Etat de faire, devant les salariés de la société présidée par Pierre Gattaz, le fils de l'ancien patron des patrons Yvon Gattaz, la promotion d'un Pacte pour la compétitivité qui « permettra de mieux armer les entreprises dans la concurrence mondiale »

Les commentaires sont fermés.