Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2017

La chanson de Craonne - Marc Ogeret

Un peu d'histoire : Lionel Jospin "Ces soldats fusillés pour l'exemple" (INA, 1998)

Lors d'un déplacement à Craonne (Aisne), le premier ministre, Lionel JOSPIN, a réhabilité les soldats qui s'étaient mutinés au début de l'année 1917, au plus fort de l'offensive calamiteuse lancée contre l'armée allemande par le général NIVELLE. La mémoire des mutinés de 1917 est un épisode que les autorités françaises avaient toujours écarté des commémorations de la guerre de 1914-1918. Extrait du discours de Lionel JOSPIN :"Certains de ces soldats épuisés par des attaques condamnées à l'avance, refusèrent d'être sacrifiés, que ces soldats fusillés pour l'exemple au nom d'une discipline dont la rigueur n'avait d'égal que la dureté des combats, réintègrent aujourd'hui notre mémoire collective nationale".

14/11/2017

Un peu d'histoire : Les fusillés de la grande guerre (INA, 1999)

1 million 400 mille soldats de la métropole ou des colonies françaises ont été tués lors de la guerre 14-18. Mais tous les combattants ne trouvèrent pas la mort dans les échanges d'artillerie avec l'ennemi. Plusieurs centaines de soldats, entre 500 et 550, furent fusillés, souvent pour servir d'exemple, souvent parce qu'ils s'étaient révoltés contre les conditions épouvantables dans lesquelles une hiérarchie militaire, obsédée par la discipline, les maintenait. Contrairement aux idées reçues, les exécutions furent plus fréquentes au début de la guerre qu'au moment des mutineries de 1917. Pour la première fois, l'armée a décidé de lever en partie le secret qui pèse sur ces exécutions.