Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2013

L'actualité des socialistes du 6 au 12 mai (mise à jour)

A la une

Le Monde , Françoise Fressoz - A l’an II du quinquennat, Hollande emprunte à Sarkozy

Entre deux maux, François Hollande a choisi : le mouvement plutôt que l’enlisement. Exactement comme Nicolas Sarkozy dont il aimait pourtant se démarquer.

L’an II du quinquennat, qui risquait de ressembler à une tranchée sans croissance ni emploi, est une accélération, une mise sous tension. Non pas du pays, qui a déjà son comptant de frictions, mais de l’équipe gouvernementale.

11 et 12 mai

Le Monde - François Hollande : "L'histoire ne s'efface jamais"

François Hollande a commémoré la Journée de l'abolition de l'esclavage, vendredi 10 mai. Dans un discours, le président de la République a répondu au Conseil représentatifs des associations noires de France (CRAN), qui demande des réparations financières pour les descendants des victimes

Les Echos - France : Fabius dénonce les attaques anti-Merkel du PS

PARIS, 9 mai (Reuters) - Laurent Fabius a jugé "déplacé" un récent projet de document du Parti socialiste sur l'Europe dénonçant l'"intransigeance égoïste" d'Angela Merkel, qualifiée de "chancelière de l'austérité".

10 mai

Gérard Collomb et Arnaud Montebourg: leur plus petit dénominateur commun

BIS REPETITA- C'est l'une des têtes de turc favorite du sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb. Il s'agit du ministre du redressement productif Arnaud Montebourg. Interrogé le 8 mai par Nicolas Demorand, au forum European Lab à Lyon, le sénateur-maire PS s'est trouvé bien embarassé quand il a fallu se trouver un "point commun" avec Arnaud Montebourg.

Le Monde (abonnés) - Laurent Fabius : la Syrie et l'Iran constituent "la plus grande menace contre la paix"

Le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, revient, mercredi 8 mai, sur sa première année au Quai d'Orsay.

Quel bilan tirez-vous de l'action extérieure de la France ?

Je juge notre bilan de politique étrangère dans l'ensemble positif. Conformément à notre engagement, nous nous sommes retirés militairement d'Afghanistan pour nouer avec ce pays une coopération civile. L'intervention au Mali a été plus qu'utile : déterminante. Nous avons opéré une réconciliation avec plusieurs Etats importants avec lesquels la France était en froid – Algérie, Chine, Japon, Mexique, Pologne, Turquie.

Le Monde (abonnés) - Harlem Désir, ou le Parti socialiste aux abonnés absents

Tous les lundis soir, depuis un mois, Harlem Désir et Jean-Marc Ayrault se retrouvent à Matignon pour une "réunion de coordination". Le premier secrétaire du PS et le premier ministre devisent-ils ainsi d'égal à égal des relations entre le parti et le gouvernement ? Pas du tout.

Le Monde (abonnés) - Pour mobiliser, le PS redécouvre les vertus du porte-à-porte

Il est rare, ces temps-ci, d'entendre des discours optimistes sur la politique. Alors que tous les indicateurs ont de quoi inquiéter, qu'il s'agisse de la participation électorale, qui décline, de la défiance vis-à-vis des élus, qui progresse, ou de l'intérêt pour la vie militante, qui s'étiole, trois chercheurs français montrent que le lien avec les citoyens peut être renoué.

Libé - François Hollande tombé des mues

Décryptage Un an et trois métamorphoses majeures : le chef de l’Etat a parfois dû se désavouer pour s’adapter à la réalité de sa fonction. Par GRÉGOIRE BISEAU

En un an de présidence, François Hollande n’a rien changé à ce qu’il est, et, en même temps, énormément fait évoluer la figure de chef de l’Etat qu’il cherche encore à incarner. En trois métamorphoses, retour sur cette première année de quinquennat.

9 mai

Le Monde - La leçon d'architecture d'un élu PS à Marine Le Pen

Marine Le Pen est invitée à réviser ses cours d'architecture. Le conseil vient de Stéphane Troussel (PS), président du conseil général de Seine-Saint-Denis, qui prend la défense de son département.

Libé - Bernard Barral, retraité de 66 ans, briguera le siège de Cahuzac pour le PS‎

Il a remporté hier la primaire organisée par le PS dans le Lot-et-Garonne pour la législative partielle qui aura lieu fin juin.

Les décodeurs - « Un an d’actions à l’Elysée » : un exercice de communication pour un bilan mitigé

Un an après l’investiture de François Hollande à la présidence de la République, le gouvernement a publié le bilan des mesures qu’il a mises en œuvre depuis mai 2012. Intitulé "Un an d’actions en France", ce document de 40 pages relève avant tout de l’exercice de communication, et vise à présenter l’action gouvernementale sous un jour évidemment favorable. Peu de place est laissée à la polémique donc, d’autant plus que le document présente avant tout des mesures qui n’ont pas encore été appliquées, ou alors partiellement.

8 mai

Libé - «Personne n'est protégé dans le gouvernement»

Un remaniement ministériel viendra «en son temps», prévient le chef de l'Etat dans «Paris Match» à paraître demain, mais une valse des ministres est «pour l'instant sans actualité», a-t-il souligné mardi en conférence de presse.

Libé - Le remaniement prend son temps

L’Elysée et Matignon réfléchissent à une réorganisation du gouvernement. Mais pas avant un mois. Par GRÉGOIRE BISEAU
François Hollande consulte. Dans son bureau de l’Elysée, il reçoit, écoute, entend. Des ministres. Mais aussi les poids lourds de la majorité. Il parle du climat politique, mais surtout de remaniement. Comme d’habitude, le chef de l’Etat fait parler plus qu’il ne livre ses intentions.

Libé - A Berlin, Moscovici défend le sérieux budgétaire de la France

Le délai accordé par Bruxelles à la France pour atteindre ses objectifs budgétaires n'est pas «une incitation au relâchement ou à la paresse», a assuré mardi le ministre de l'Economie en visite à Berlin.

Le Monde - Le PS s'interroge sur les activités "troublantes" de Claude Guéant en Afrique

Le PS s'est interrogé, mardi 7 mai, sur les activités d'avocat "troublantes" de Claude Guéant en Afrique, après la publication d'une enquête du Monde sur les activités de son cabinet, Guéant Avocats.

Le Nouvel Obs - Désir (PS) : Copé "insulte les Français"

PARIS (AFP) - Harlem Désir, Premier secrétaire du PS, qui avait déjà fustigé l'intervention de Jean-François Copé lundi à Nîmes, a accusé mardi le président de l'UMP d'insulter les Français. Interrogé par BFMTV et RMC sur le "printemps des cons" évoqué à Nîmes par le dirigeant d'opposition, en allusion au "mur des cons" du Syndicat de la magistrature, l'eurodéputé socialiste a répondu : "Jean-François Copé insulte les Français quand il s'exprime comme ça".

Le Monde - "Déception, frustration et colère" : la presse internationale fait le bilan de la présidence Hollande

"Drapeaux rouges, musique et banderoles : le 6 mai 2012, sur la place de la Bastille, travailleurs, intellectuels et étudiants ont célébré, les larmes aux yeux, le retour de la gauche au pouvoir", se souvient Stefan Simons dans les pages du Spiegel. Un an plus tard, les gens sont aussi dans la rue, mais le public diffère : "Front de gauche, communistes et activistes manifestent contre le président." Et le journaliste allemand de conclure : Hollande n'a "aucune raison de fêter l'anniversaire de son investiture en faisant voler les bouchons de champagne".

7 mai

Libé - Quand l'Elysée donne de la voix en mode sarkozyste

Rompant avec la doctrine voulue par Hollande en début de quinquennat, le secrétaire général de l'Elysée a fait deux sortie médiatiques ces derniers jours à l'occasion du premier anniversaire de l'élection.

Libé - Hollande gagne un point de popularité mais reste bas

Le président de la république enregistre 32% de satisfaits, quand son Premier ministre baisse de deux points, à 34%.

Le Monde - "Tout est très organisé, codé depuis que Hollande est président"

Jean-Claude Coutausse, photographe, a suivi pour "Le Monde" François Hollande en campagne et à l'Elysée. En vidéo, il revient sur son travail de photographe ainsi que sur plusieurs clichés qui ont marqué cette première année du quinquennat.

Le Monde - François Hollande annonce un plan d'investissements sur la prochaine décennie

En dépit de mauvais résultats économiques et d'une impopularité record, François Hollande a promis, un an jour pour jour après son élection, une deuxième année de présidence sous le signe "des résultats". "Ce qui a été fait depuis un an est consistant, et ce qui reste à faire est considérable", a-t-il asséné lors d'un séminaire du gouvernement, réuni au palais de l'Elysée, lundi 6 mai.

Libé - Désir (PS): «Assez du Hollande bashing» alors qu’il a fallu «désarkoyser le pays»

Harlem Désir, premier secrétaire du PS, a dit lundi en avoir «assez du Hollande bashing», alors qu’il a fallu «désarkoyser le pays» après l’arrivée de la gauche au pouvoir.

RTL - Mairie de Marseille : Carlotti en tête chez les socialistes

La ministre déléguée aux personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti est la candidate socialiste la mieux placée pour devenir maire de Marseille en 2014, selon un sondage TNS-Sofres réalisé pour le Parti socialiste.

Le Monde (abonnés) - Hollande : un anniversaire sans rupture

Le 10 mai 1982, François Mitterrand avait donné dans le registre militant : un déjeuner rue de Solférino, au siège du PS, puis une soirée à Bobino, pour un concert de Catherine Ribeiro. Jacques Chirac, lui, avait choisi le retour aux racines: le 7 mai 1996, il s'était échappé quelques heures en Corrèze, avec son épouse Bernadette, pour partager un gigot avec les élus de son ancienne circonscription. Quant à Nicolas Sarkozy, il avait souhaité que le 6 mai 2008 fût un jour comme un autre, au point de bouder, à la dernière minute, une grande fête organisée en son honneur salle Gaveau, à Paris.

Le Monde - Montebourg aux syndicats : "le gouvernement ne se couche pas"

"Au moins, lui, il a des c..." Lorsque Le Monde a invité Arnaud Montebourg à débattre avec trois syndicalistes d'entreprises qui ont fait la "une" durant la première année de mandat de François Hollande, certains pensaient qu'il n'accepterait pas. Mais le ministre du redressement productif ne s'est pas défilé... Ce qui lui a valu ce commentaire "viril" de l'un d'eux.

6 mai

Le Monde - Le PS célèbre en demi-teinte le premier anniversaire de la présidence Hollande

Comment fêter une annus horribilis ? En faisant le choix de ne pas la fêter vraiment. C'est l'option très raisonnable qu'ont finalement retenue les socialistes alors que, lundi 6 mai, s'achèvera la première année de mandat de François Hollande à l'Elysée. Rares sont en effet les raisons de se réjouir côté socialistes un an après la victoire de leur champion à la présidentielle, alors que le chômage bat des records, que le pays flirte avec la récession économique et que le chef de l'Etat atteint des niveaux exceptionnels d'impopularité...

Le Monde - La lutte des gauches

Alors que Jean-Luc Mélenchon fait part de son insatisfaction après un an de présidence Hollande, de nombreux ténors du PS dénoncent une "division" qui ne fait pas de bien à la gauche. "Nous sommes prêts à entrer au gouvernement" répond le leader du Front de gauche... mais pas pour faire la même politique.

Le Nouvel Obsevateur - Les socialistes dénoncent Jean-Luc Mélenchon et sa stratégie du "fracas"

SOUSTONS (AFP) - Plusieurs personnalités du PS ont vivement dénoncé dimanche Jean-Luc Mélenchon et sa stratégie du "fracas", à Soustons (Landes), lors de la réunion du Mouvement des jeunes socialistes (MJS), en l'accusant d'être un diviseur de la gauche.

Le JDD - Amer anniversaire pour les jeunes socialistes

Pour les un an de la victoire de Hollande, les jeunes du PS sont réunis dans les Landes. Entre absence d'Ayrault et fête interdite, récit d'une journée particulière.

Rue 89 - Itinéraire d’un électeur PS amer qui manifeste avec Mélenchon

François, 25 ans, a voté pour Hollande, mais il est « dégoûté » par sa première année de mandat et veut se remonter le moral en défilant dimanche à Paris.
_____________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________