Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2015

Libé - Loi Macron : prison pour les lanceurs d'alerte, syndicalistes et journalistes ?

TRIBUNE

En introduisant la notion de secret des affaires, la France deviendrait le premier pays européen à pénaliser la divulgation d’informations «à valeur économique».

Lors des débats sur le projet de loi Macron, la notion de secret des affaires a été introduite à l’article 64. Cet amendement prévoit de punir quiconque prend connaissance, révèle sans autorisation ou détourne toute information protégée au titre du secret des affaires d’une peine de trois ans d’emprisonnement et de 375 000 euros d’amende. En introduisant cette disposition dans le projet de loi Macron, la France anticiperait – ce qui est exceptionnel - la transcription d’un projet de directive européenne, et deviendrait le premier pays européen à pénaliser la divulgation d’informations «à valeur économique».

Lire la suite

Sophie Binet et Marie José Kotlicki, Union Générale des Ingénieurs, Cadres et Techniciens CGT (UGICT-CGT)

Stéphanie Gibaud et Hervé Falciani, Plateforme Internationale des Lanceurs d’Alerte (PILA)

Emmanuel Vire, Syndicat National des Journalistes CGT

Pierre Tartakowski, Ligue des Droits de l’Homme

Vincent Brossel, Peuples Solidaires

Laurence Blisson, Syndicat de la Magistrature 

Florian Borg, Syndicat des Avocats de France 

Laetitia Liebert, Sherpa

John Christensen, directeur exécutif, Trans Justice Network

Nick Mathiason, directeur, Illicit Finance Journalism Programme

Fabrice Arfi, journaliste, Mediapart

25/01/2015

Atlantico - Christian Paul : “Le PS devrait analyser pourquoi son homologue grec est aujourd’hui à 3%"

Pour l'une des figures emblématiques des frondeurs, le groupe "dissident" au Parlement sera plus constructif en 2015, et commencera notamment par de multiples contre-propositions lors des débats qui porteront sur la loi Macron à partir du lundi 26 janvier.

Lire la suite
___________________
___________________

Edwy Plenel: L'invité de Ruth Elkrief - 23/01


Edwy Plenel: L'invité de Ruth Elkrief - 23/01 par BFMTV

16:00 Publié dans Point de vue | Tags : edwy plenel | Lien permanent

24/01/2015

Marianne, Le groupe Contrefort - Après le 11 janvier : quel itinéraire jusqu’à République ?

Contrefort est un groupe de réflexion de gauche qui "veut contribuer à mettre le “commun” au cœur des politiques publiques, en rupture avec le discours de l'identité et de la différence". Ses membres refusent ainsi l’analyse d’une "certaine gauche" qui explique que "la violence terroriste dans notre pays devrait être mise en regard, sinon en relation, avec la violence qui a été faite par la République française aux immigrés". "Ce n’est pas moins de République qu’il nous faut, écrivent-ils d'ailleurs, mais une République effective, qui ne se paie pas de mots".
 
Lire la suite
___________________
___________________

16:00 Publié dans Point de vue | Tags : laurent bouvet, contrefort | Lien permanent

L'Express - Balas: "Syriza est sur la ligne officielle de la gauche européenne"

Quelques socialistes, issus de l'aile gauche du PS, étaient présents lundi soir lors du meeting de soutien à Syriza, avec le Front de Gauche et EELV. Parmi eux, Guillaume Balas, secrétaire général du courant Un Monde d'Avance, revient pour L'Express sur le sens de ce soutien.
 
Lire la suite
_________________
_________________

23/01/2015

Pour eux-mêmes, pour l'Europe, les Grecs doivent voter Syriza

En portant Syriza au pouvoir, les Grecs obtiendront une réduction de dette bien plus importante qu'en renouvelant Samaras. Ils pourraient contribuer à changer la donne en Europe, au point de pousser l'Allemagne à sortir elle même de la zone euro. par Jean-Pierre Vesperini, Professeur agrégé des Facultés de droit et des sciences économiques

Lire la suite
________________________
________________________

22:00 Publié dans Point de vue | Tags : syriza | Lien permanent

Marianne - "Le Monde" lance une fatwa contre Syriza

Il faut saluer la persévérance du Monde pour décrédibiliser Syriza, le parti de gauche alternative, à la veille des élections législatives grecques. C’est du travail de pro. Pour le journal de déférence aux marchés, l’enjeu se résume à un choix cornélien : soit Syriza perd et l’austérité continuera, soit il gagne et l’austérité devra continuer.

Voilà. Ce n’est ni manichéen ni diabolique, comme il se doit pour un grand journal.

Reprenons. Le 5 janvier, Le Monde titre : « Une éventuelle victoire de Syriza ne sortirait pas la Grèce d’une spirale de l’échec » (pourquoi voter alors ?). Le lendemain, c’est : « Grèce : Merkel et Hollande fixent les règles du jeu avant les élections » (bis repetita).

Lire la suite
___________________
___________________

20:35 Publié dans Point de vue | Tags : syriza | Lien permanent

17/01/2015

Arrêt sur Images - Attac/E. Atterrés : fallait-il accuser Charlie Hebdo d'islamophobie ?

Certains responsables des Economistes Atterrés ont-ils eu tort de prendre leurs distances avec Charlie Hebdo, accusé d'islamophobie ? C'est ce que pense Christophe Ramaux, membre du collectif d’animation des Economistes atterrés (bien connu des @sinautes), qui publie une tribune dans Le Monde : "La gauche radicale a eu tort d'attaquer la prétendue islamophobie de Charlie".

Pour lui, et contrairement à ce qu'ont pu estimer l'ancien journaliste du magazine Olivier Cyran, ou certains journalistes étrangers, Charlie n'était en aucun cas islamophobe. Il en veut pour preuve que le magazine "maudit toutes les religions" et que c'est "bien son droit". Si son collectif a pu, à tort selon lui, s'en prendre à Charlie, "les Economistes atterrés – dont le spectre va bien au-delà de la gauche radicale – ont [depuis] remis les pendules à l’heure et rendu ainsi hommage à Bernard Maris, leur oncle à tous. Leur collectif d’animation a décidé, après débats et contre l’avis de certains irréductibles, de publier un communiqué où il est fait explicitement mention de la laïcité".

Lire la suite
_________________________
_________________________

20:35 Publié dans Point de vue | Tags : charlie | Lien permanent

Libé - Aujourd’hui, le Prophète est aussi «Charlie» Soufiane ZITOUNI Professeur de philosophie au lycée Averroès à Lille

Voici une tradition prophétique islamique (hadith) que j’aime raconter à mes élèves de terminale : un jour, un compagnon du prophète Mohamed surprend celui-ci en train de pleurer, et lui demande la raison de ces larmes qui lui fendent le cœur. Le Prophète lui répond alors entre deux sanglots : «J’ai vu que dans le futur j’allais devoir témoigner contre ma propre communauté.» Et je pose ensuite cette question à mes élèves : «Ce futur sur lequel pleurait le Prophète de l’islam, n’est-ce pas notre propre époque ?».....

Alors oui, ce prophète caricaturé, insulté, moqué, mais surtout ignoré, est aussi Charlie aujourd’hui, n’en déplaise à un grand nombre de musulmans qui trouveront peut-être ce propos déplacé ou naïf, voire insultant, surtout de la part de quelqu’un qui se réclame comme eux de la culture islamique. Oui, j’ose le dire, comme le très beau dessin de Luz le suggère avec tendresse et intelligence : le prophète de l’islam, Mohamed, pleure avec nous toutes les victimes innocentes de la barbarie et de l’ignorance, et demande à Allah le pardon pour les nombreuses brebis égarées se réclamant de sa religion alors qu’elles n’ont toujours pas compris l’essentiel de son message.

Lire la suite
________________________
________________________

17:45 Publié dans Point de vue | Lien permanent

13/01/2015

"Charlie et les charlots", par Caroline Fourest - France Culture


"Charlie et les charlots", par Caroline Fourest by franceculture

20:34 Publié dans Point de vue, Vidéo | Tags : caroline fourest | Lien permanent