Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/08/2020

Rappel : Observatoire des inégalités - « Coronavirus : l’ampleur de la crise à venir dépendra des choix politiques» 21 avril 2020

Entretiens 21 avril 2020

À court terme, il faut aider les plus en difficulté et à plus long terme, moderniser les services publics. L’analyse Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités dans un entretien réalisé par Julien Bisson de l’hebdomadaire Le 1.

L’épidémie de coronavirus met-elle en lumière les inégalités françaises ?
Le tableau est plus complexe que cela. D’abord, parce que la première des inégalités face à ce virus, ce n’est pas le niveau de vie, c’est l’âge. Les personnes les plus touchées sont les personnes âgées, et elles proviennent de tous les horizons sociaux. Le coronavirus ne choisit pas, ne distingue pas selon votre origine. Et même parmi les actifs, il ne touche pas seulement les catégories populaires : dans les hôpitaux, où le personnel de santé ressemble grosso modo à la société française, les médecins sont autant exposés que les infirmiers, les aides-soignants ou le personnel de service. Et c’est une dimension qu’on retrouve dans d’autres secteurs encore actifs, où des cadres continuent à travailler. Il ne faut donc pas voir les choses de façon binaire, et sur le seul plan des inégalités sociales.

Lire la suite
___________________
___________________

Les commentaires sont fermés.