Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2020

Budget européen: il est déterminant d’associer l’agenda des ressources propres à celui du pacte vert

22:30 Publié dans Vidéo | Tags : ps, parti socialiste, politique, actualite | Lien permanent

France Culture - Carnets d’un anthropologue sur les barricades

De Mai 68 aux Gilets jaunes, carnets d’un anthropologue sur les barricades… Marc Abélès est anthropologue, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, directeur de recherche CNRS et titulaire de la chaire Anthropologie globale du luxe. Voilà quarante ans qu'il étudie les lieux de pouvoir, du Parlement européen à la Silicon Valley, en passant par le pays du luxe, dans le cadre d'une "observation participante". Cette fois, il passe de l’autre côté des barricades et signe "Carnets d'un anthropologue : de Mai 68 aux Gilets jaunes" (Odile Jacob, 2020), un essai sur l’esprit de révolte.

20:50 Publié dans Vidéo | Tags : abeles | Lien permanent

Who Killed Davey Moore? (Qui a tué Davey Moore ?) Une chanson écrite en 1963 par Bob Dylan chantée par Graeme Allwright.

19:34 Publié dans En chanson | Tags : allwright, dylan, chanson | Lien permanent

Olivier Passet : La DÉSINTÉGRATION de la cohésion SOCIALE

Face à la montée de la crise sociale, la thèse de la montée des inégalités est celle qui aujourd’hui rallie le plus largement. Elle n’est pourtant pas aussi évidente. Au plan mondial, il y a la fameuse courbe de l’éléphant de Milanovic qui pointe le déclassement relatif des populations riches (sans être hyper riches).

17:30 Publié dans Vidéo | Tags : passet | Lien permanent

Le libéralisme, la liberté et la rareté [Gilles Raveaud]

Xerfi Canal a reçu Gilles Raveaud, maître de conférences en économie à l'Institut d'Etudes Européennes de l'Université Paris 8 Saint-Denis, pour parler du libéralisme. Une interview menée par Adrien de Tricornot.

14:33 Publié dans Vidéo | Tags : gilles raveaud | Lien permanent

Reporterre - « Penser à l’envers » avec André Gorz et s’interroger : pour quoi luttons-nous, plutôt que contre quoi ?

Avec le documentaire « Lettre à G. — Repenser notre société avec André Gorz », quatre jeunes gens se sont improvisés réalisateurs pour nous parler du pionnier de l’écologie politique en France. Son projet de refondation sociale et écologique — la « civilisation du temps libéré » — ouvre des perspectives enthousiasmantes.

Imaginez une société où l’on vivrait mieux qu’aujourd’hui, de façon plus libre, plus détendue, plus riche de sens. Une société où l’on travaillerait moins, et où il serait possible de développer plusieurs activités : devenir musicien, jardinier, créer un habitat collectif… ou tout autre chose que le temps libre nous permettrait de concevoir. Il y a tant de « vraies richesses » relationnelles, spirituelles, manuelles… à vivre, au lieu « d’épuiser sans joie nos forces à produire ce que, entre le métro et le dodo, nous espérons trouver le temps d’user », disait en substance André Gorz (1924-2007), qui écrivit une quinzaine de livres au croisement de la critique sociale, de la philosophie et de l’écologie politique.

Lire la suite
____________________
____________________

11:15 Publié dans Idées | Tags : gorz | Lien permanent

Quand les multinationales attaquent les États - ARTE

À travers trois affaires significatives, un décryptage édifiant du pouvoir des tribunaux d’arbitrage internationaux, qui menacent de faire prévaloir les profits des multinationales sur l’intérêt général. À l’automne 2016, des millions d’Européens descendent dans la rue pour protester contre le Ceta, le traité de libre-échange avec le Canada. Son rejet par la Wallonie, par la voix de son ministre-président Paul Magnette, plonge alors l’UE dans une grave crise et place les tribunaux d’arbitrage sous le feu des projecteurs – et des critiques. Ce dispositif, prévu dans le cadre de nombreux accords commerciaux internationaux, permet à des multinationales d’attaquer les États devant des juges privés – des avocats d’affaires –, afin de réclamer la compensation d’un manque à gagner réel ou potentiel induit par un changement de législation. En 2016, Cosigo Resources Ltd. a ainsi déposé une demande d’arbitrage contre la Colombie : en classant "parc naturel national" un territoire amazonien sacré, Bogotá a annulé la concession minière de la compagnie canadienne, laquelle estime son préjudice à 16 milliards de dollars, soit environ 20 % du budget national colombien…

Souveraineté ébranlée "L’arbitrage est un système profondément défaillant. Il n’est pas juste, pas indépendant, et il est loin d’être équilibré", assène le professeur de droit canadien Gus Van Harten. De la Colombie à l’Allemagne en passant par le Pérou, aux prises avec la multinationale Renco, dont la fonderie de plomb de La Oroya (la "Tchernobyl des Andes") crache des fumées toxiques qui empoisonnent les enfants, Laure Delesalle (La dette, une spirale infernale ?) a enquêté dans les arcanes de cette justice opaque, au pouvoir démesuré. Créé par les États, dans l’objectif d’attirer des investisseurs, ce système fragilise leur capacité à légiférer sur l’environnement, la santé, les conditions de travail, le tout au détriment des citoyens, qui seront en outre amenés à payer l’addition. Documentaire de Laure Delesalle (France, 2016, 1h30mn)

09:20 Publié dans Vidéo | Lien permanent