Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2019

Le meilleur de 2018/19 - ♪♫♪ Il était une fois Jaurès ♪♫♪

Extrait de notre spectacle "Il était une fois Jaurès" * Cathy Fernandez * Claude Delrieu * Michel Vivoux *

18:00 Publié dans En chanson | Tags : jaures | Lien permanent

Le meilleur de 2018/2019 - France Culture - Pourquoi il faut lire Proudhon aujourd'hui

Plus de démocratie directe, moins de centralisme… En plein mouvement des "gilets jaunes" et à la veille du lancement du grand débat national, la pensée de Pierre-Joseph Proudhon résonne plus que jamais avec notre époque. Pour le politologue Édouard Jourdain "il faut lire Proudhon car c'est un auteur qui nous permet de penser la réappropriation de la chose publique par les citoyens".

14:52 Publié dans Idées, Vidéo | Tags : proudhon | Lien permanent

Le meilleur de 2018/19 - Le Vent se lève- L’envers du « modèle » danois, porté aux nues par les médias

Longtemps vanté comme un exemple de la troisième voie social-libérale, le « modèle danois » de la flexisécurité salariale a servi de cache-misère à l’avènement du néolibéralisme au Danemark dans les années 1990. Récemment, Emmanuel Macron a tenté de réactiver le vieux mythe des « modèles » scandinaves, sans s’apercevoir de la régression sociale que le tournant néolibéral y a engendré depuis 25 ans. Le temps est venu de se pencher sur l’envers du mythe.


Les ‹‹ modèles scandinaves ›› constituent un thème récurrent du champ politico-médiatique occidental, entretenu depuis près d’un siècle : depuis les modèles coopératifs des années 1930, en passant par la social-démocratie suédoise des années 1960, jusqu’à la ‹‹ flexisécurité ›› danoise des années 1990. Si le discours dominant a longtemps attribué au modèle danois un récit postmoderne de transition réussie vers la société post-industrielle et le libéralisme « à visage humain », une coupure franche s’est en fait instaurée, derrière cet apparent renouvellement, entre d’une part un système social-démocrate, initié dans les années 1930 puis entré en stagnation dès les années 1970, et, d’autre part, depuis le début des années 1990, le passage à une ère social-libérale, qu’on nommera également « néolibérale ».

Lire la suite
___________________
___________________

09:30 Publié dans International | Lien permanent