Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2019

Le meilleur de 2018/2019 - Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique (suite et fin) (1/11) Épreuves, exorcismes

Pourquoi avoir recours à l’exorcisme, à sa force de conjuration des malédictions? - tel Henri Michaux qui ressuscite face aux malheurs de la guerre, entre 1940 et 1944, cette forme de résistance de l’esprit, et tel Pierre Rosavallon face aux périls et aux désenchantements de la démocratie en 2018?

Comment armer efficacement notre volonté, dépasser notre sentiment rampant d’impuissance? Comment articuler le temps long de l’histoire de l’émancipation avec ses progrès et ses promesses non tenues et celui court de la rupture du laboratoire politique et philosophiques des année post 1968, alors que les débats autour de la commémoration du cinquantenaire des événements de mai nous agitent ou nous stimulent?

Pierre Rosanvallon, titulaire de la chaire Histoire Moderne et Contemporaine du politique propose de retrouver "le chemin des enthousiasmes et des explorations de 1968 à nos jours", de s’inscrire "à rebours d’un "fatalisme morose et désabusé", comme il le disait en ouverture de sa série sur deux ans intitulée « Les années 1968-2018 : une histoire intellectuelle et politique. » 

Lire et écouter la suite


_________________
_________________

18:32 | Tags : rosanvallon | Lien permanent

Le meilleur de 2018/2019 - Le Vent se lève- Démission de Hulot : la faillite de l’écologie néolibérale

« Sur un enjeu aussi important que l’environnement, je me surprends tous les jours à me résigner, tous les jours à m’accommoder des petits pas, alors que la situation universelle, au moment où la planète devient une étuve, mérite qu’on se retrouve et qu’on change d’échelle. » En ce matin du 28 août 2018, le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, présente sa démission en direct sur France Inter. Si l’on peut trouver cette décision courageuse, elle semble surtout cohérente avec une conclusion qui fait de moins en moins débat : il y a une incompatibilité organique entre libéralisme économique et politique environnementale ambitieuse. Les multiples échecs de M. Hulot au cours des 15 mois de son mandat retentissent comme autant de leçons dont il faut tirer le bilan une fois pour toutes.

Lire la suite
______________
______________

14:30 Publié dans Article du jour | Tags : hulot | Lien permanent

Le meilleur de 2018/2019 - Non Fiction - Une histoire française des rapports de pouvoir

Il y a deux ans, l’historienne Michelle Zancarini-Fournel publiait Les luttes et les rêves. Une histoire populaire de la France de 1685 à nos jours . Cette année, c’est au tour de Gérard Noiriel de se livrer au même exercice. Son Histoire populaire de la France couronne et synthétise une carrière consacrée à l’histoire des ouvriers, de l’immigration, du racisme, de la nation et à la défense et à l’illustration des méthodes de la socio-histoire. Ce parcours de chercheur colore les propos et les angles retenus par G. Noiriel dans cette somme.

En gestation depuis une dizaine d’années, ce livre a pour modèle l’Histoire populaire des États-Unis de l’américain Howard Zinn, également publiée en France par l’éditeur marseillais Agone en 2002, la version américaine datant de 1980. H. Zinn ambitionnait alors d’écrire l’« histoire par le bas » afin de donner la parole aux vaincus de l’histoire. Depuis, de nombreux travaux historiques ont creusé un tel sillon appliqué à différentes périodes et espaces. G. Noiriel relativise l’originalité d’une telle démarche en 2018 et souligne également la différence de contexte d’écriture : si l’Américain conçoit son projet dans la foulée du triomphe du progressisme après Mai 68, le Français écrit alors que celui-ci recule et que la « crise du mouvement ouvrier a considérablement affaibli les luttes sociales au profit des conflits identitaires. »

Lire la suite
_________________
_________________

08:37 Publié dans Idées | Tags : gérard noiriel | Lien permanent