Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2019

L'actualité des socialistes du 26 avril au 2 mai

A LA UNE

Arte - L'homme a mangé la Terre, un film de Jean-Robert Viallet

En balayant, avec de formidables archives issues du monde entier, deux siècles de progrès jusqu’à l’ère du big data, le film remonte aux sources de la crise écologique, en interrogeant avec précision les enjeux scientifiques, économiques et politiques qui y ont conduit. Fourmillant d’informations, il éclaire l’histoire de cette marche folle, et les liaisons dangereuses entre industries militaire et civile. Entre capitalisme et mondialisation imposés par les grandes puissances, un décryptage passionnant du basculement dans l’anthropocène, funeste asservissement de la nature par l’homme.

LA LISTE

Ouest France - Élections européennes : la liste des candidats de Envie d'Europe (PS - Place publique)

La liste Envie d'Europe est menée par Raphaël Glucksmann. Elle comporte 79 noms de candidats pour devenir eurodéputé au soir du 26 mai 2019.

Le Figaro - Européennes: la liste PS-Place publique a été déposée mardi

..... Les eurodéputés sortants PS Sylvie Guillaume et Éric Andrieu, la transfuge de Générations Aurore Lalucq, le fondateur de Nouvelle Donne Pierre Larrouturou occupent dans l'ordre les places 2 à 5. Nora Mebarek, issue de l'aile gauche du PS, se voit attribuer la 6e place, et le socialiste Chistophe Clergeau, proche d'Olivier Faure, la 7e. La 8e place devrait revenir à une des fondatrices de Place publique, Aziliz Gouez, et la neuvième à l'ancien député Jean-Marc Germain, proche de Martine Aubry et d'Anne Hidalgo.

SONDAGES

Huffington Post - Sondages européennes 2019: retrouvez notre compilateur un mois avant le scrutin

LREM menacé par le RN, effondrement des gilets jaunes, bras de fer entre la FI et EELV... Quel est le rapport des forces en présence à un mois du scrutin?

POLITIQUE - Un mois avant le scrutin du 26 mai, l’intérêt pour la campagne des élections européennes demeure faible dans l’opinion publique. Eclipsée par la crise des gilets jaunes, le grand débat puis l’incendie de Notre-Dame, la course au Parlement européen peine à captiver les Français, traditionnellement peu passionnés par ce scrutin à un seul tour.

S’il se traduit en abstention le jour du vote, ce désintérêt pourrait d’ailleurs peser lourdement sur l’issue de la compétition, où deux listes, La République En Marche alliée au Modem, et le Rassemblement national, font la course en tête depuis six mois.

PSOE

Huffington Post - Espagne: le PS français se réjouit de la victoire des socialistes

Le succès de Pedro Sanchez et ses troupes fait pâlir d'envie les socialistes français.

Ce n’est pas tous les jours qu’un parti socialiste remporte des élections en Europe. Alors quand l’Espagnol Pedro Sanchez arrive en tête des législatives dans son pays, ce sont tous les socialistes européens qui se réjouissent. À commencer par les Français. 

Depuis que le chef du gouvernement sortant, qui s’est attaché à conduire une politique de justice sociale avec notamment l’augmentation du salaire minimum de 22% pendant les quelques mois où il était au pouvoir, les messages de félicitation pleuvent. Pour beaucoup de responsables de la gauche de gouvernement, cette victoire représente un vent d’espoir dans un contexte ou les débats politiques se cristallisent entre libéraux et nationalistes. Entre “progressistes et nationalistes.”

L'Obs - La leçon de Pedro Sanchez au PS français

Il y a encore quelques années, les barons socialistes espagnols le prenaient de haut. Ils le surnommaient « El guapo », traduisez « le bellâtre ». Il était le quadra sorti de nulle part, ex-joueur de basket, ayant traîné ses guêtres d’étudiant à New York, spécialiste de l’économie européenne. La génération Zapatero voyait en lui un intrigant sans envergure, sans charisme, à la colonne vertébrale politique de flanelle.

PORTUGAL

Le Vent se lève - « Le gouvernement portugais est le fruit d’une volonté de tourner la page avec la Troïka » – Entretien avec Yves Léonard

À l’occasion du 45ème anniversaire de la Révolution des œillets au Portugal, qui a mis fin à une dictature vieille de près d’un demi-siècle, Le Vent Se Lève a rencontré Yves Léonard, spécialiste français de l’histoire contemporaine du Portugal. Docteur en histoire, il a notamment publié une Histoire du Portugal contemporain – préface de Jorge Sampaio, octobre 2016, ainsi que Le Portugal, vingt ans après la Révolution des œillets (1994), Salazarisme et fascisme (1996), La lusophonie dans le monde (1998) Mário Soares, Fotobiografia, (2006). Entretien réalisé par Sarah De Fgd et Pierre-Alexandre Fernando, retranscrit par Adeline Gros.

LE TRAVAIL GRATUIT

À propos de : Maud Simonet, Travail gratuit : La nouvelle exploitation ?, Textuel

Le travail gratuit se présente aujourd’hui sous des formes diverses : bénévolat, service civique, stages, digital labor… Partant des leçons déjà anciennes du féminisme sur le travail domestique, la sociologue Maud Simonet renouvelle l’analyse de ces formes contemporaines d’exploitation.

Voici un petit livre qui donne à penser. Il se présente comme un essai de 152 pages sur ce que Maud Simonet appelle le « travail gratuit ». Cette expression est utilisée pour désigner le bénévolat, le workfare (contrepartie en travail pour des allocataires d’aide sociale), mais aussi le volontariat, le service civique, les stages ou encore le digital labor (travail mené par des particuliers sur internet, par exemple la publication sur un blog ou la reconnaissance de mots indéchiffrables par des robots dans le cadre de « recaptchas »). Le pari du livre consiste à rassembler ces expériences diverses sous une même étiquette pour mettre au jour ce qu’elles ont de commun. Ce faisant, Maud Simonet donne une cohérence à l’ensemble de son parcours de recherche durant lequel elle a enquêté sur ces différents types d’activités.

LFI

Libé - Les déceptions de Mélenchon Par Alain Duhamel

Après un semestre de manifestations parfois violentes et clairsemées, le RN se renforce et les insoumis s’affaiblissent. La triste campagne des européennes confirme cette tendance.

Les temps sont difficiles pour Jean-Luc Mélenchon. Le tribun le plus éloquent de France n’est décidément pas le stratège le mieux inspiré, l’homme de culture, le passionné d’histoire et de littérature n’est pas pour autant l’analyste politique le plus lucide, l’idéologue enfin ne recueille pas les fruits de ses intuitions téméraires.

Le Figaro - Faure pose deux conditions à Mélenchon: «L'Europe et l'abandon du populisme»

Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, a posé ce mardi deux conditions, «l'Europe et l'abandon du populisme», à la proposition de Jean-Luc Mélenchon de créer une «fédération populaire» après les Européennes. «Très bien Jean-Luc, si tu veux que nous nous retrouvions, il y a deux conditions : l'Europe et l'abandon du populisme», a répondu le député de Seine-et-Marne sur Cnews.

Marianne - France insoumise : ce qui se cache derrière la prise de large de Charlotte Girard

Longtemps proche de Jean-Luc Mélenchon, la juriste Charlotte Girard a de longue date décidé de prendre du recul au sein du mouvement de la France insoumise. Ses critiques sur l'organisation interne rejoignent celles des nombreux membres ayant quitté LFI ces derniers mois.

Le départ de Thomas Guénolé avait été tintamarresque, le retrait de Charlotte Girard est feutré et discret. Le 18 avril, le politologue annonçait par un communiqué fracassant qu'il quittait la France insoumise, dénonçant une "dictature" gouvernée par un Jean-Luc Mélenchon devenu "autocrate"; ce 29 avril, c'est un article du Point qui nous a appris que Charlotte Girard se retirait "de la coresponsabilité de l'Avenir en commun", le programme de LFI.

Les commentaires sont fermés.