Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2019

Paris Match - Les coulisses du deal entre le PS et Place publique

En décidant de s’allier pour les élections européennes, l’essayiste Raphaël Glucksmann et le socialiste Olivier Faure font un grand saut dans le vide.

«Tu vis ! Ou vois-je ici l’ombre d’une princesse ?» En ce 10 mars, Raphaël Glucksmann relit les vers de Stéphane Mallarmé dans «Hérodiade». Puis il se plonge dans «Horace» de Corneille. Portable coupé pendant trois jours, c’est dans la poésie qu’il a trouvé son réconfort. «Je n’ai jamais été aussi profond en moi», confie-t-il aujourd’hui pour expliquer sa décision de se lancer, avec le PS, comme tête de liste aux élections européennes du 26 mai prochain.

Lire la suite
________________
________________

Le Parisien - Européennes : un proche de Martine Aubry sur la liste Glucksmann-PS

Après avoir désigné sa tête de liste pour les européennes, le PS cherche désormais à placer ses candidats en position éligible. Parmi eux, Jean-Marc Germain devrait être bien placé.

Le conseil national du Parti socialiste a massivement voté, samedi, pour que le philosophe Raphaël Glucksmann conduise la liste « socialiste » aux européennes. L’heure est maintenant au placement de ses candidats… Olivier Faure, son Premier secrétaire, peaufine la liste des candidats socialistes qu’il souhaite voir figurer en position éligible pour les européennes. Derrière Raphaël Glucksmann, cofondateur de Place publique, un « aubryste », Jean-Marc Germain, devrait ainsi occuper une place de choix.

Marianne - L'OPA réussie de Raphaël Glucksmann sur le PS, ou le mariage des repentis

Raphaël Glucksmann se retrouve tête de liste du PS pour les élections européennes par la grâce d'une opération de communication efficace et après un parcours politique sinueux. Il faut dire que l'historique du fondateur de "Place publique" épouse les reniements passés du Parti socialiste.

Il y a ceux, comme l'économiste Thomas Porcher, qui sont choqués et déçus par l'annonce de jonction entre la juvénile "Place publique", mouvement citoyen lancé par Raphaël Glucksmann, et le vénérable Parti socialiste. Et puis les autres, qui n'ont pas bronché devant le ralliement de l'intellectuel au PS.

Les commentaires sont fermés.