Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2018

Best of 2018 - Plan pauvreté : « il faudrait 8,5 milliards d’euros par an pour éradiquer la pauvreté »

Enseignant à la Sorbonne et membre des Économistes Atterrés, Christophe Ramaux analyse les mesures annoncées par Emmanuel Macron à l'occasion de la présentation du plan gouvernemental de lutte contre la pauvreté.

Revue des Deux Mondes – Qu’avez-vous pensé des mesures annoncées jeudi par Emmanuel Macron dans le cadre du plan de lutte contre la pauvreté ?

Christophe Ramaux – Les propositions présentées masquent un tour de passe-passe, pour ne pas dire une duperie. Le gouvernement affiche un plan à 8 milliards d’euros sur 4 ans, soit 2 milliards par an. Mais le compte n’y est pas lorsque l’on tient compte des réductions de prestations d’ores et déjà annoncées. Le gouvernement a en effet déjà décidé, après l’avoir réduite l’an passé, de ne revaloriser l’APL qu’à hauteur de 0,3 points en 2019 et en 2020.

À cela s’ajoute le fait qu’avec le prélèvement à la source, l’APL sera calculée en instantané et non plus en fonction des revenus touchés deux ans auparavant. Cela représentera, selon le gouvernement lui-même, une économie comprise entre 1 et 1,5 milliard. D’autre part, le gouvernement a décidé de ne revaloriser les allocations familiales que de 0,3 %. Or on sait que les APL et les allocations familiales jouent un rôle majeur dans la réduction de la pauvreté.

Lire la suite
___________________
___________________

Les commentaires sont fermés.