Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2016

Le Monde - A un mois de la primaire à gauche, les candidats contraints à la trêve

Les équipes des candidats misent sur une campagne éclair de trois semaines à partir de janvier.

Il y aura peu de campagne à Noël. Les candidats à la primaire de La Belle Alliance populaire n’ont guère d’autre choix que de faire une pause à l’occasion de la trêve des confiseurs. Un choix dicté par le calendrier, mais qui n’est pas simple alors que le premier tour du scrutin, le 22 janvier 2017, se tient dans un mois à peine.

Toutes les écuries en conviennent, mieux vaut s’éloigner des tribunes alors que les citoyens s’apprêtent à se retrouver en famille. « Les Français ne vont plus avoir la tête à la primaire. Il est normal pour nous de nous poser et de faire un break », explique le député Olivier Dussopt, porte-parole de Manuel Valls. « On va faire une pause autour de Noël, ça ne sert à rien de saturer l’espace médiatique et politique à ce moment-là », abonde son collègue Mathieu Hanotin, directeur de campagne de Benoît Hamon.

Lire la suite
___________________
___________________

Les commentaires sont fermés.