Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2015

Libé - Grèce: les raisons d'une passion française par Etienne BALIBAR Philosophe

Comme les Grecs dans leur immense majorité, les Français sont pour la construction européenne, mais ils la veulent tout autre.

 

Pourquoi les Français suivent-ils les épisodes successifs de la «crise grecque» avec une telle passion, comme si leur propre sort en dépendait ? Mais c’est qu’il en dépend. Chacun d’entre nous a ses raisons personnelles, professionnelles, intellectuelles. Mais le fond est politique : c’est l’actualité de la politique, sa résistance à la «gouvernance», sa capacité de reconquérir la place qu’elle doit occuper dans une société d’hommes libres.

Voilà cinq hypothèses, que je crois partageables, mais dont je suis seul responsable.

Lire la suite
_______________________
_______________________

14:26 Publié dans Réflexions | Tags : balibar | Lien permanent

16/01/2015

Libé - Trois mots pour les morts et pour les vivants, Etienne Balibar, Philosophe

Un vieil ami japonais, Haruhisa Kato, ancien professeur à l’université Todai, m’écrit ceci : «J’ai vu les images de la France tout entière en deuil. J’en suis profondément bouleversé. Dans le temps, j’ai beaucoup aimé les albums de Wolinski. Je suis abonné depuis toujours au Canard enchaîné. J’apprécie chaque semaine les dessins du Beauf de Cabu. J’ai toujours à côté de mon bureau son album Cabu et Paris, dont plusieurs dessins qu’il a peints de jeunes filles japonaises, touristes épanouies aux Champs-Elysées, sont admirables.» Mais, plus loin, cette réserve : «L’édito du 1er janvier du Monde commençait par ces mots : "Un monde meilleur ? Cela suppose, d’abord, l’intensification de la lutte contre l’Etat islamique et sa barbarie aveugle."J’ai été très frappé par l’affirmation, passablement contradictoire me semble-t-il, qu’il faut passer par la guerre pour avoir la paix !»

Lire la suite
_________________________
_________________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : balibar, charlie | Lien permanent

08/09/2013

L'Humanité - Étienne Balibar "Il y a un renouveau de discussions sur le sens de la laïcité"

Les séries d'été de l'Humanité : Penser un monde nouveau Le philosophe s’applique à dégager l’idée 
d’une laïcité ouverte en se confrontant à un sécularisme oscillant entre les deux tentations 
de sa privatisation et de son étatisation. Élève de Louis Althusser, disciple et spécialiste de Spinoza, professeur de philosophie politique et d’anthropologie dans plusieurs universités françaises et américaines, Étienne Balibar s’est attaché au fil de ses écrits à développer une pensée associée à celle de l’auteur de l’Éthique et à celui du Capital.


Dans le domaine de la philosophie politique, ces rappels intempestifs à Marx et Spinoza sont aussi l’occasion d’une reprise critique des traditions issues des Lumières. Laos et demos, le peuple par opposition aux dépositaires de l’autorité religieuse ou aux représentants de l’autorité étatique, constituent deux manières d’être de la société civile des républiques démocratiques modernes. Dans son dernier ouvrage, Saeculum, Étienne Balibar met à distance le laïcisme à la française dans 
une confrontation dialectique avec la tolérance de tradition anglo-saxonne, déchiffrant les enjeux politiques qui leur sont sous-jacents 
et qu’il exprime sous 
une forme mystifiée. 
Dans ce mouvement, 
c’est vers une réappropriation de la dimension progressiste de la laïcité comme laïcité ouverte dans une perspective cosmopolitique que s’oriente le philosophe. Mais c’est aussi à un combat qu’il engage son lecteur par les multiples problématiques théoriques qu’il aborde et qui sont autant de perspectives possibles pour le siècle 
qui s’est ouvert.

Lire la suite
__________________________________________________
__________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Tags : balibar | Lien permanent