Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La campagne des Européennes : revue de presse et sondages (mise à jour du 10 mai)

A LA UNE

Sondage Opinionway du 10 mai

10 mai

Euractiv - Une majorité de Français a un sentiment négatif sur l’Europe, d’après un sondage

Une majorité de Français exprime un sentiment négatif à l’égard de l’Europe, inquiétude (46 %) ou colère (13 %) ; 16 % se déclarant indifférents et un quart seulement manifestant de la confiance (15 %) ou de l’optimisme (10 %), selon un sondage Ifop pour Ouest-France.

L’inquiétude prime chez les artisans et commerçants (53 %) et les retraités (50 %), d’après cette étude parue jeudi pour la Journée de l’Europe.

La majorité des sympathisants de droite et d’extrême droite (53 %) se disent inquiets. Les plus en colère se trouvent dans les rangs de Reconquête ! (34 %) et du Rassemblement national (23 %).

Une majorité de Français se disent néanmoins fiers d’être européens, mais ce sentiment décline, passant de 68 % en décembre 2021 à 59 % en avril 2024. En outre, de moins en moins de Français trouvent des effets positifs à la construction européenne pour la France (50 % contre 53 % en mars 2017).

Euractiv - L’Espagne, l’Irlande et d’autres partenaires de l’UE pourraient reconnaître un État palestinien le 21 mai

L’Espagne ne confirme ni ne dément les rapports selon lesquels elle se joindra à l’Irlande et à « d’autres partenaires de l’UE » pour reconnaître un État palestinien le 21 mai. Cette décision verrait le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) du Premier ministre espagnol Pedro Sánchez, se plier aux demandes de son partenaire de coalition, le parti Sumar.

Cette nouvelle fait suite à l’annonce faite mercredi (8 mai) par la chaîne publique irlandaise RTE selon laquelle l’Irlande, l’Espagne et « d’autres partenaires de l’UE » pourraient reconnaître «un État de Palestine » le 21 mai — information que la chaîne a déclaré avoir vérifiée « auprès de deux sources différentes » qui ont toutes deux convenu que cette date était la plus réaliste.

RMC - Après les Européennes, Raphaël Glucksmann peut-il viser la présidentielle de 2027?

Le candidat de la liste socialiste Raphaël Glucksmann est en tête à gauche dans les sondages et certains s'interrogent sur le rôle qu'il jouera après l'élection du 9 juin prochain, pour la prochaine présidentielle, par exemple.

Raphaël Glucksmann, dans les sondages, en troisième position autour de 13%. Certains le donne même à seulement un point d'écart de la liste de Valérie Hayer (Renaissance). Alors, après le score calamiteux d'Anne Hidalgo à la présidentielle, il y a deux ans, certains le voient en sauveur des socialistes, au-delà des européennes.

Baromètre Harris Interactive du 7 mai

La liste RN apparait toujours largement en tête des intentions de vote (31%, stable). La liste de la majorité présidentielle est toujours en deuxième position (15%, -1 point), mais l’écart avec la liste PS-PP n’a jamais été aussi faible depuis le début de la campagne électorale (14% des intentions de vote, +1 point).....

Raphaël Glucksmann est considéré quant à lui par les électeurs comme le candidat le plus honnête et sympathique (au même niveau que Jordan Bardella).....

Cette semaine nous nous sommes intéressés aux intentions et motivations de vote des élèves et étudiants. Malgré une surreprésentation des intentions de vote pour la liste LFI (14%, contre 8,5% auprès de l’ensemble des électeurs) et la liste des Ecologistes (11%, contre 5,5% au niveau national), la liste RN apparait largement en tête sur cette frange de la population (33%), comme auprès de l’ensemble des électeurs (31%).

9 mai

HuffPost - Hayer et Glucksmann interrogés façon « Pivot » et leurs réponses résument bien leur situation électorale

Le mot préféré de Raphaël Glucksmann, tête de liste PS aux européennes ? « Espoir. » Le juron favori de Valérie Hayer, la candidate du camp Macron ? « Putain. »

Sondage OpinonWay Les Echos 8ème vague

8 mai

INFO RTL - Européennes : Bardella loin devant, Glucksmann à un point de Hayer, selon notre sondage

La liste du Rassemblement national est créditée de 31% des intentions de vote. Elle conserve une large avance sur la liste de la majorité, qui, elle, est rattrapée par celle du Parti socialiste et de Place Publique, selon notre sondage Toluna Harris Interactive avec RTL, M6 et "Challenges".

7 mai

Marianne - Européennes : Bardella toujours en tête, Glucksmann plus qu'à un petit point de Hayer, selon un sondage

Selon un sondage Toluna-Harris Interactive pour « Challenges », M6 et RTL publié ce mardi 7 mai, l'écart se réduit sérieusement entre la candidate de la Macronie, Valérie Hayer, et le chef de file de la liste Parti socialiste - Place publique, Raphaël Glucksmann… qui n'est plus qu'à un point de la tête de liste de la majorité. Mais les deux adversaires demeurent loin derrière Jordan Bardella (Rassemblement national).

BFM - "Il n'est pas notre ami": Raphaël Glucksmann dénonce le cadre de la visite de Xi Jinping en France

Invité de France Inter ce lundi 6 mai, le député européen Raphaël Glucksmann, défenseur habituel de la cause des Ouïghours, a dénoncé le cadre de la visite française du dirigeant chinois qui démarre.

6 mai

France Info - Européennes : Raphaël Glucksmann, Valérie Hayer et François-Xavier Bellamy ont-ils perçu des milliers d'euros de "rémunérations annexes", comme l'affirme Manon Aubry ?

La tête de liste de La France insoumise a épinglé ses concurrents sur les réseaux sociaux. Mais les montants évoqués correspondent le plus souvent à des droits d'auteurs. 

La Provence - ÉDITO. Dimanche politique : à gauche, les ennemis de Glucksmann

Chaque dimanche dans La Provence, retrouvez le billet politique. Ce 5 mai, François Tonneau, chef du service politique, évoque "les ennemis" de Raphaël Glucksmann, candidat aux prochaines élections européennes.

5 mai

France Info - Qui sont les militants qui ont évincé Raphaël Glucksmann de la manifestation du 1er-Mai à Saint-Etienne ?

Pris à partie mercredi dans la Loire, la tête de liste PS-Place publique aux élections européennes n'a pas pu rejoindre le cortège. L'action a été revendiquée par les Jeunes Communistes locaux, mais d'autres militants, dont certains de La France insoumise, y ont également participé.

Le Point - Européennes 2024 : vers un croisement des courbes entre Glucksmann et Hayer ?

Dans un sondage Cluster17 pour « Le Point », l’écart entre la liste PS-Place publique et celle de Renaissance se réduit dangereusement.....

Si Renaissance continue de couler, Raphaël Glucksmann fait remonter le PS à la surface. Le candidat de gauche confirme une ascension, certes modérée, mais régulière, et affiche désormais 13 % (+ 0,5 point) des intentions de vote. L'eurodéputé jouit d'une popularité grandissante auprès de tous les segments de la gauche, mais aussi auprès du centre du spectre politique français.

Le Nouvel Obs - Devant les maires de Sarajevo et Kiev, Glucksmann dessine son « Europe puissance »

A Paris vendredi soir, le candidat PS-Place Publique a rencontré avec Anne Hidalgo les maires de Kiev, Sarajevo ou Istanbul. L’occasion de vanter la nécessité d’une Europe « puissance » pour défendre ses valeurs. 

Athènes, Sarajevo, Kiev, Paris. Cela lui fait tout drôle à Raphaël Glucksmann, ce vendredi 3 mai, de voir des bouts de sa vie défiler devant ses yeux. Dans une salle de l’est parisien, Anne Hidalgo a réuni les maires de toutes ces capitales du Vieux continent pour défendre leurs valeurs progressistes communes. La tête de liste PS-Place publique aux élections du 9 juin ne pouvait rêver meilleur compagnonnage. Chacun de ces élus lui rappelle le fil de son engagement européen. 

4 mai

La tribune - Européennes : Jordan Bardella grimpe encore dans notre sondage

Dans notre enquête Elabe pour BFMTV et La Tribune Dimanche, la tête de liste du RN cumule 32 % des intentions de vote, soit 15,5 points de plus que Valérie Hayer.

HuffPost - Le PS demande à Manon Aubry de retirer une « fake news » sur la rémunération de Raphaël Glucksmann

La tête de liste LFI aux élections européenne affirme que plusieurs députés européens sont payés par des lobbys, en plus de leur indemnité d’élu. Notamment Raphaël Glucksmann.

Les commentaires sont fermés.