Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La revue de presse du 6 au 12 mai

Les gauches en route vers les législatives (mise à jour quotidienne)

Les gauches vers les législatives (dans la presse du 6 au 12 mai)

LES DISCRIMINATIONS

Observatoire des inégalités - « Documenter les discriminations pour pousser les pouvoirs publics à agir ». Entretien avec Noam Leandri

Entretiens 3 mai 2022

Notre nouveau site discrimination.fr dresse un état des lieux des discriminations. Son objectif ? « Pousser les pouvoirs publics à agir », explique Noam Leandri, président de l’Observatoire des inégalités, dans le magazine Alternatives Économiques.

Quel est l’objectif de l’Observatoire des inégalités en lançant ce nouveau site ?

Avec la plate-forme discrimination.fr, nous voulons mesurer les discriminations et les documenter à l’aide d’études scientifiques pour pousser les pouvoirs publics à agir. Il n’y a qu’en apportant des preuves chiffrées et en démontrant qu’il existe toujours en France des écarts de traitement injustifiés, fondés sur le sexe, l’origine ou de nombreuses autres particularités, qu’on pourra les endiguer. L’Observatoire des inégalités s’est toujours saisi de la lutte contre les discriminations. Elles incarnent en effet une forme d’inégalité qui, en plus d’être injuste, est illégale.

LES INEGALITES

Observatoire des inégalités - Comment évoluent les inégalités de patrimoine en France ?

Données 6 mai 2022

Les inégalités de patrimoine se sont nettement réduites au XXe siècle. Mais elles se sont stabilisées dans les années 1980 et ont recommencé à augmenter depuis le milieu des années 1990.

Pour mesurer la hausse récente des inégalités de patrimoine, prenons un peu de recul. Au début du XXe siècle, la propriété privée connaissait un niveau d’inégalités extrêmement élevé : les 10 % les plus fortunés possédaient presque tout le patrimoine privé (environ 86 %) selon le World Inequality Database (WID) [1]. Le 1 % détenait à lui seul plus de la moitié du patrimoine en 1911.

LES GAUCHES

The Conversation - Union des gauches : retour sur 50 ans d’alliances et de déchirements

En 2022, le printemps des gauches françaises a des allures de tempête. Si cette saison est difficile pour une partie de la classe politique, elle s’inscrit cependant à l’intérieur d’un cycle et la tempête n’a rien d’accidentel.

Les origines en sont connues. Vu la violence de l’orage, l’issue reste toutefois indéterminée et un naufrage toujours possible.

Alors que des coalitions se forment avant les législatives sans savoir ce que cela préfigure sur le long terme, quatre temps peuvent être distingués à l’intérieur de l’histoire de la gauche française au cours des cinquante dernières années.

LUTTE DES GENERATIONS OU DES CLASSES

Michaël Lainé, Alternatives Economiques - Lutte des classes ou lutte des générations ?

À ma connaissance, aucun commentateur n’a souligné cette chose stupéfiante : si l’on ne comptabilise que les suffrages exprimés des moins de 65 ans, le second tour de l’élection présidentielle aurait opposé Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon. Emmanuel Macron n’aurait pas été réélu. Le scrutin aurait été des plus serrés : le président sortant a recueilli 24,59 % des voix chez les moins de 65 ans, contre 25,04 % pour le leader de la France insoumise et 25,49 % pour l’héritière du Front national[1]. En d’autres termes, ce sont les retraités qui ont fait basculer le sort de nos institutions. Et si le clivage structurant de la vie politique était générationnel ?

LA NUPES

Challenges - Législatives 2022 : l’union redonne des couleurs à la gauche

SONDAGE EXCLUSIF – Grâce aux accords trouvés dans le cadre de la nouvelle union populaire écologique et sociale (NUPES), la gauche s’impose comme la principale force d’opposition à Emmanuel Macron à l’Assemblée. Les insoumis pourraient constituer le premier groupe parlementaire, s’ouvrant l’accès à de nombreux postes prestigieux.

Alessio Motta - Projection des législatives 2022

[6 mai 2022]
Scénario 3 (cf. méthode en bas de page) redressé sur la base du sondage Cluster 17 du 5 mai 2022, hypothèse d'une union des gauches uniquement

Le Monde - Jean-Luc Mélenchon dans « Questions politiques » : en cas de cohabitation, « la France parlera d’une voix » sur la guerre en Ukraine

Le député LFI des Bouches-du-Rhône était l’invité de France Inter, de France Télévisions et du « Monde » ce dimanche, de midi à 13 heures.....

« L’espace politique auquel j’appartiens c’est la gauche », Olivier Faure

Dimanche 8 mai, Olivier Faure était l'invité de l'émission « Le Grand Jury » sur RTL en partenariat avec Le Figaro et LCI. Retrouvez l'intégralité de cet entretien !

Marianne - Accord LFI-EELV-PS : derrière un compromis de façade, un désaccord sur l'Europe

Dans leur accord pour les législatives, les partis de gauche paraissent s’entendre sur leur future stratégie européenne. Mais les partenaires sont en réalité loin du consensus, les écologistes continuant de rejeter la désobéissance frontale prônée par les insoumis.

C’était un point dur des négociations. Dans leurs communiqués actant une alliance pour les élections législatives, les partis de gauche semblent s’entendre sur l’attitude à adopter au sein de l’Union européenne (UE). Mais derrière les formulations pesées au trébuchet, de profondes divergences demeurent

Le Monde - Elections législatives 2022 : la Nupes a lancé sa campagne à Aubervilliers, Jean-Luc Mélenchon salue « la profondeur historique » de l’alliance à gauche

A un mois des élections législatives, les partis de gauche se sont retrouvés samedi à Aubervilliers pour célébrer cette alliance programmatique et électorale.

RFI - Le Parti socialiste va-t-il imploser?

Ce week-end a été marqué en France par la naissance de la « Nouvelle union populaire écologique et sociale » (Nupes) menée par la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Une alliance issue de l’accord conclu, quelques jours plus tôt, avec plusieurs forces de gauche, et notamment le Parti socialiste. Les commentaires (et les critiques) vont bon train quant à une telle alliance : le PS en sortira-t-il gagnant ? Qu’est-ce que cet accord dit de l’idéologie socialiste aujourd’hui ? Et quel avenir après les élections législatives ? 

Avec : 

- Frédéric Sawicki, professeur de Science politique à l'Université Paris I-Panthéon-Sorbonne

- Gilles Candar, historien, spécialiste de la gauche, auteur du livre Pourquoi la gauche ? collection « Questions républicaines » aux éditions PUF

Charlie Hebdo, Edito de Riss - En politique, que vaut la mort d’un homme ?

On nous reproche souvent : « Mais pourquoi, à Charlie, êtes-vous si critiques à l’égard de La France insoumise et de son leader ? Car c’est aujourd’hui le seul parti en mesure d’obtenir des résultats électoraux qui permettent aux idées de gauche de reprendre la route du pouvoir. »

Effectivement, on peut comprendre que la prudence de Charlie à l’égard de cette organisation politique agace ses partisans, qui comptent dans leurs rangs des gens tout à fait respectables et aux convictions sincère 

Le Monde - Alliance PS-LFI pour les législatives : la socialiste Carole Delga s’oppose à cet accord et mène la fronde en Occitanie

La présidente de la région Occitanie s’oppose en tout point à l’accord entre son parti et celui de Jean-Luc Mélenchon. Elle a annoncé jeudi qu’elle voterait contre lors du conseil national du PS et soutient plusieurs candidats socialistes non investis dans sa région.

Fondation Jean Jaurès - Parlons gros sous

Dans sa contribution d’une série réalisée en partenariat avec L’Hétairie, le constitutionnaliste Jean-Philippe Derosier, professeur de droit public à l’université de Lille et auteur du blog La Constitution décodée, revient sur le financement des partis politiques, largement tributaire des élections législatives, lesquelles sont ainsi déterminantes pour l’avenir d’une formation politique.

Les élections législatives sont une question de vie et de mort pour les partis politiques.

Cette réalité n’est pas nouvelle, mais elle revient avec une acuité particulière aujourd’hui, alors que le paysage politique, de gauche, de droite et même du centre, est particulièrement éclaté.

Surtout, elle soulève des questions et apporte des éclairages quant aux alliances qui se nouent actuellement.

Pour vivre et survivre, au-delà de militants et d’adhérents, les partis politiques ont besoin d’argent. Si les cotisations leur en rapportent, elles sont généralement insuffisantes et la plus grosse part de leur budget dépend du financement public auquel ils ont droit. Soit le parti vient d’être créé et il lui faut alors obtenir un financement public pour qu’il puisse espérer vivre.

France Info - Législatives 2022 : ces quelques jours de négociations qui ont permis à la gauche de s'unir, après des années de querelles

La France insoumise a conclu des accords politiques avec les trois autres principaux partis de gauche que sont Europe Ecologie-Les Verts, le Parti socialiste et le Parti communiste français. Les tractations ont accouché, dans la douleur, d'une Nouvelle Union populaire écologique et sociale.

TWITTER

Le Vent se léve - Elon Musk rachète Twitter : la liberté d’expression, mais pour qui ?

Le rachat du réseau social des célébrités et personnalités politiques par l’homme le plus riche du monde se confirme. Si Elon Musk promet davantage de liberté d’expression, il est fort probable que celle-ci profite surtout à ceux qui défendent les intérêts des milliardaires. Donald Trump pourrait être un des principaux bénéficiaires de l’opération. Article issu de notre partenaire Novara Media, traduit et édité par William Bouchardon.

« Je suis obsédé par la vérité », a déclaré Elon Musk devant une salle comble de Vancouver au début du mois. Pour celui qui avait qualifié Vernon Unsworth – un spéléologue qui avait sauvé 12 enfants coincés dans une grotte en 2018 – de « pédophile » pour avoir eu la témérité de critiquer son idée d’utiliser un mini-sous-marin pour les sauver, une telle déclaration paraît un peu exagérée.

L'ECOANXIETE

Reporterre - L’écoanxiété, le mal de l’époque

L’angoisse liée à la crise climatique a désormais un nom : l’écoanxiété. Comment les jeunes vivent-ils en s’attendant au pire ? Pourquoi l’écoanxiété est-elle devenue un outil au service du pouvoir ? Comment les émotions peuvent-elles devenir une arme politique ? Les trois volets de notre enquête.

ECOLOGIE ET CAPITAL

Le vent se léve - « L’échange écologique inégal » : destruction de la nature et accumulation du capital

L’appropriation des ressources naturelles est le socle sur lequel reposent les sociétés contemporaines. Terres agricoles, forêts, eau, ressources énergétiques et minières constituent leur soubassement matériel. Cette appropriation est marquée du sceau de l’inégalité. Les pays les plus riches imposent au reste du monde une division du travail permettant d’assurer l’approvisionnement nécessaire à l’accumulation capitaliste dans les centres de l’économie-monde. Cette appropriation repose sur un mécanisme mondialisé d’exploitation et d’accaparement des ressources biophysiques – terres, eau, matières premières, biodiversité – des pays périphériques. L’échange écologique inégal soutire aux pays pauvres les ressources nécessaires à leur développement de long-terme. Pour penser l’interaction entre régime d’accumulation et destruction de la nature, la réflexion sur l’échange écologique inégal semble déterminante.

NUCLEAIRE

Reporterre - Nucléaire : pannes en série dans le recyclage du combustible

La France a choisi de retraiter l’uranium qu’elle utilise pour faire tourner ses réacteurs nucléaires. Las, des dysfonctionnements en série ont conduit à un « engorgement non anticipé » de déchets.

[1/2] Les combustibles, casse-tête du nucléaire français Le nucléaire dépend du cycle de son combustible, l’uranium, de sa transformation jusqu’à la gestion de ses déchets. La France a choisi de le retraiter, afin qu’il puisse être réutilisé, non sans générer des déchets. Mais plusieurs installations essentielles dysfonctionnent, et le système s’engorge. Enquête en deux volets.

INTERNATIONAL

Charlie Hebdo - Slovénie : le pays qui ne veut plus des populistes

Une mauvaise nouvelle pour les populistes d'extrême droite mais une bonne pour le peuple : la Slovénie a dit au revoir à son dirigeant fan de Trump, et bonjour à une gauche européenne et écologiste

Trois semaines après la victoire écrasante de Viktor Orbán en Hongrie, un de ses alliés lui a fait défaut : la Slovénie voisine, dont le dirigeant Janez Jansa, grand admirateur de Trump, était devenu lui aussi un chantre de la « démocratie illibérale », ouvrant la porte aux capitaux hongrois des amis d’Orbán et multipliant les attaques contre la liberté de la presse.

Écrire un commentaire

Optionnel