Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Selon l'Ifop, 65 % des lycéens musulmans placent l'islam au-dessus des lois de la République

Selon une étude de l'Ifop pour la Licra, 47 % des lycéens déclarent avoir assisté à des revendications religieuses au sein de leur établissement. Ceux qui sont scolarisés dans les zones d'éducation prioritaires y sont particulièrement confrontés. Parmi les apprentissages les plus contestés : l'éducation sexuelle et les questions d'égalité hommes-femmes, et les cours de natation.

Dix-sept ans se sont écoulés depuis l'adoption de la loi interdisant le port de signes religieux à l'école et aujourd'hui encore, les croyances continuent de se confronter au cadre laïc de l'enseignement public. Quelques mois après l'assassinat du professeur d'histoire-géographie Samuel Paty par un terroriste islamiste, un rapport d'étude réalisé par l'Ifop pour la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) et son magazine, le Droit de Vivre, s'est penché sur les revendications religieuses observées par les lycéens français dans leurs établissements.

Lire la suite
__________________
__________________

Les commentaires sont fermés.