Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'Obs - L’affaire Pierre Bérégovoy : un podcast de notre série « Au cœur du crime »

AU CŒUR DU CRIME. Qu’aurait-il pu faire de plus, de mieux, de différent pour aider son client ? La question n’a jamais cessé de hanter l’avocat pénaliste Patrick Maisonneuve après le suicide de l’ancien Premier ministre de François Mitterrand, le 1er mai 1993.

Le coup de téléphone l’a choqué, mais il ne l’a pas surpris. « C’est mon père. Mon père… » Lise Bérégovoy, l’une des trois enfants de l’ancien Premier ministre, ne peut pas en dire plus. Patrick Maisonneuve, jeune avocat de 38 ans qui se frotte depuis peu aux premiers scandales politico-financiers de l’ère Mitterrand, connaît la fin de la phrase. Nous sommes le 1er mai 1993. Pierre Bérégovoy vient de se suicider sous les platanes d’un chemin de halage, le long du canal de la Jonction, près de Nevers.

Lire la suite
____________________________
____________________________

Les commentaires sont fermés.