Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2021

Le blog de Les économistes atterrés - D'autres politiques économiques sont possibles

L’année 2020 s’achève sans qu’on puisse encore déceler le moindre signe d’éradication du coronavirus Covid-19. Mais ce n’est hélas pas le seul indice inquiétant. Le 12 décembre, la France et la Grande-Bretagne, sous les auspices des Nations unies, ont organisé une grande réunion par visioconférence pour « célébrer » le cinquième anniversaire de l’Accord de Paris sur le climat, lequel affirmait la nécessité de rester en dessous de 2 °C supplémentaires et si possible en dessous de +1,5 °C. Peut-on célébrer un quasi-fiasco ? Non pas que cet accord ne fût pas important, tant les engagements des pays étaient unanimement proclamés. Mais il n’a pratiquement pas eu d’effet. Le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) estime que le monde est lancé sur une trajectoire d’au moins +3 °C à la fin du siècle[1].

Lire la suite
________________________
________________________

Les commentaires sont fermés.