Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2017

Fondation Jean Jaurès - Réconcilier l'entreprise et la société

Lors de son intervention du 18 octobre dernier, le président de la République a ouvert le chantier du statut de l’entreprise – une demande faite de longue date par tous ceux qui, à l’instar de la Fondation Jean-Jaurès, proposent notamment d’élargir l’objectif de l’entreprise à l’intérêt général et à celui de l’ensemble de ses parties prenantes. Une nouvelle page dans la réconciliation entre l’entreprise et la société est-elle en train de s’écrire ? Allons-nous passer de la responsabilité sociale et environnementale – plus ou moins contraignante – à la vocation sociétale revendiquée par l’entreprise ? Cela rend-il inutile une régulation plus drastique des entreprises par la loi ou le règlement ?  L'Observatoire du dialogue social de la Fondation Jean-Jaurès a organisé un débat avec :

- Nicole Notat, secrétaire générale de la la CFDT de 1992 à 2002, années lors desquelles elle amplifie l'évolution réformiste de la confédération. Elle est aujourd'hui à la tête de la plus grande agence de notation extra-financière européenne, Vigeo-Eiris, après la fusion en 2015 de Vigeo qu'elle a créé en 2002 avec le groupe britannique Eiris. Nicole Notat est une actrice clef et engagée en faveur de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises ; 

- Dominique  Potier, député (Nouvelle Gauche) de Meurthe-et-Moselle ; rapporteur de la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d'ordre ; directeur de l’Observatoire de l’Agriculture de la Fondation Jean-Jaurès ;

- Pierre Victoria, animateur du groupe de travail "À qui appartient l'entreprise ?" au sein de l'Observatoire du dialogue social de la Fondation Jean-Jaurès ; directeur de développement durable de Veolia.

Les commentaires sont fermés.