Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2017

Le Monde - Pas d’asile, mais un toit

Pour Kaltoum, Marie et Cécile, il était « impossible » de voir des familles dormir dans la rue. Elles ont créé un réseau de citoyens prêts à leur offrir un toit temporaire.

Sur la terrasse ombragée d’une petite place, Kaltoum El-Majdoub remue son sirop avec énergie, entre deux saluts aux habitués. « Bienvenue dans notre bureau », lance-t-elle avec un fort accent du Sud-Ouest, bientôt rejointe par deux de ses « collègues », Marie Puech et Cécile Renoult. Leur bureau, c’est le café de la Paix, dans le centre-ville de Rodez (Aveyron), qui accueille presque à chaque fois les réunions du réseau d’hébergeants de familles à la rue, Môm’O Chaud.

Lire la suite
__________________
__________________



22:30 Publié dans Article du jour | Tags : môm’o chaud | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.