Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2017

"Aucune tricherie" dans les prévisions budgétaires, "je suis blanc comme neige", déclare Michel Sapin

Commentaires

Si le rapport de la Cour des comptes était tombé avant la présidentielle, on se serait aperçu comment pendant deux ans déjà, Emmanuel Macron est parvenu à inverser l'échelle fiscale et économique socialiste de Michel Sapin... Edouard Philippe omet de signaler dans son attaque que Michel Sapin n'a pas pu développer certains points de son programme, tout comme avant lui Arnaud Montebourg s'était vu refusé un minimum de moyens requis... Et puis l'annonce du 1er Ministre de "La République En Marche" est un peu hasardeuse car il projette pour 2018 un doublement de ces 9 milliards manquant du budget 2017 dans un premier temps... 8 ou 9 milliards manquants en 2017, doublés en 2018 pour être ramenés à 18 ou 20 milliards ; mais alors que font-ils si au lieu de diviser le déficit par 2 comme devait le faire Michel Sapin, en dehors de l'ordre de la simple promesse, ils le multiplient ?... Et si chaque semaine les chiffres changent puisque la suivante on entend du 4,5 milliards... 11 milliards ou 10 milliards avec dans ces projections remaniées, pas mal d'évaporation fiscale dans l'air je suppose ?... Comme dirait l'autre, ça va trader !... car c'est effectivement à se demander si Emmanuel Macron et Edouard Philippe ne se mettent pas 8 ou 9 milliards de côté chaque année pour trader avec les investisseurs et qu'au bout de cinq ans, on aura toujours à peu près 8 ou 9 milliards de flottement ou alors ce sera de l'ordre de 9 fois 5 = 45 milliards, auquel cas cela équivaudrait au budget du programme de Benoît Hamon et prouverait définitivement l'inutilité économique d'un Emmanuel Macron qui reste néanmoins un excellent banquier mais à l'Élysée, c'est d'un registre différent !

Écrit par : laurentgantner | 13/07/2017

Les commentaires sont fermés.