Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2016

L'actualité des socialistes du 23 au 29 septembre

CHOMAGE
 
 

par OFCE, Département Analyse et prévision (Equipe France)

Les chiffres du chômage du mois d’août 2016 publiés par Pôle Emploi font apparaître une forte augmentation du nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois (DEFM) en catégorie A[1] (+50 200 personnes en France métropolitaine). Cette forte progression efface en grande partie les améliorations observées depuis le début de l’année. Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi n’exerçant aucune activité reste en légère baisse  (- 10 900 personnes). La hausse des inscrits en catégorie A au mois d’août a touché toutes les catégories d’âge. Si on ajoute les inscrits ayant réalisé une activité réduite au cours du mois, la hausse mensuelle est encore plus prononcée (+76 100 personnes). Les attentats qui ont frappé la France, et notamment celui du 14 juillet à Nice, ont eu un impact négatif sur l’activité touristique venant de l’étranger (hébergement-restauration, activités de loisir) avec des conséquences négatives sur l’emploi des secteurs concernés mais dont l’ampleur n’est à ce stade pas chiffrable.

Les chiffres de Pôle emploi publiés lundi n’ont pas vraiment de quoi rassurer, malgré les explications données par la ministre du travail.

Après un début d’année encourageant, Pôle emploi a enregistré un pic d’inscriptions au mois d’août, selon les chiffres publiés lundi 26 septembre. C’est même l’un des pires mois du mandat de François Hollande sur ce terrain, avec 50 200 demandeurs d’emploi sans activité (catégorie A) supplémentaires. Un mauvais résultat que le gouvernement a tenté d’expliquer par des éléments extérieurs, tandis que l’opposition y voit l’échec de sa politique. Qui dit vrai ? Nous avons passé en revue les principales affirmations qui circulent sur le sujet.
 
CICE
 
 
Jeudi 29 septembre, France Stratégie, organisme d'expertise placé auprès du Premier ministre, a présenté la quatrième édition du rapport du comité de suivi sur le crédit d’impôt compétitivité emploi (Cice). Outil phare de la politique économique du quinquennat de François Hollande, le Cice avait été lancé dès l’automne 2012, quelques mois après son arrivée au pouvoir, suite à la publication du rapport Gallois sur la compétitivité de l’industrie française. Le président de la République avait doublé la mise un an après avec ce qu’on a appelé le pacte de responsabilité et la promesse faite aux entreprises d'alléger de 40 milliards d’euros leurs cotisations et leurs impôts par an, soit quasiment deux points de produit intérieur brut (PIB). Depuis, le programme est tenu et les fameux 40 milliards d’euros devraient être atteints l’an prochain.
 
 
Le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), une des mesures phare du quinquennat de François Hollande, a conduit à « une amélioration sensible des marges des entreprises », selon les conclusions du rapport de son comité de suivi, rendues mercredi 29 septembre.
 
LES OUVRIERS
 
 
Ils représentent plus de 20 % de la population active mais sont quasiment absents de la vie publique et politique. Julian Mischi, sociologue à l’Institut national de la recherche agronomique et auteur du Communisme désarmé. Le PCF et classes populaires depuis les années 1970 (Agone, 2014) et du Bourg et l’atelier. Sociologie du combat syndical (Agone, 2016), revient sur les ressorts de l’exclusion des ouvriers de la vie politique.
 
RACISME A L'ENVERS
 
 
Fin août, un « camp d’été décolonial » a été organisé à Reims. Une réunion procédant du même principe avait eu lieu quelques temps plus tôt à l’université Paris VIII. Signe particulier : un accès réservé aux « racisés » c’est-à-dire, dans les faits, interdit aux « blancs ». Retour avec recul sur ce qui ressemble à un « racisme à l'envers », par Gilles Clavreul, délégué interministeriel à la lutte contre le racisme et l'antisémtisme.
 
SONDAGE
 
 
François Hollande obtient 30 % d'avis favorables, contre 28 % à Arnaud Montebourg et 16 % pour Benoît Hamon auprès des sympathisants de gauche.
 
ROMAN NATIONAL
 

Les hommes politiques s’intéressent à l’enseignement de l’histoire, considérant qu’elle forge l’identité nationale.

L’histoire doit-elle être enseignée comme un « récit national » ? Cette conviction exprimée depuis la rentrée par plusieurs candidats à la primaire de la droite, notamment par Nicolas Sarkozy, qui vantait les racines gauloises de la France, vient d’obtenir un soutien inattendu sur la gauche de l’échiquier politique en la personne de Jean-Luc Mélenchon.
 
BUDGET
 
 
Comment ne pas voir que, de la droite parlementaire au Haut conseil des finances publiques, les commentateurs du budget 2017 avancent deux arguments complètement contradictoires. Ils soulignent d’un côté les incertitudes qui pèsent sur la croissance française et, de l’autre, condamnent un budget… qui vient la soutenir !
 
 
Le chef de file des «frondeurs» PS à l'Assemblée nationale Christian Paul a déclaré mercredi qu'il ne voyait «pas comment» il pourrait voter le projet de budget 2017, Laurent Baumel estimant également que les frondeurs ne devraient «a priori» pas l'adopter. Le projet de loi de finances présenté mercredi par Bercy «est dangereux parce qu'il manque d'ambition» et «je ne vois pas comment je pourrais le voter», a déclaré Christian Paul dans les couloirs de l'Assemblée.
 
 
Le ministre de l’Economie et des Finances a présenté ce 28 septembre son projet de budget pour 2017. Sur le papier, tout va pour le mieux : le déficit sera ramené en dessous de la barre fatidique des 3%, les économies seront au rendez-vous et les nouvelles dépenses seront toutes financées. Mais quelques failles se sont glissées dans le monde merveilleux de Michel Sapin...

ASSUREURS
 
 
Le 20 septembre 2016, la commission des finances a adopté à l’unanimité le droit de changer annuellement l’assurance emprunteur, c’est-à-dire l’assurance décès-incapacité généralement imposée par la banque lors d’un emprunt immobilier.
Pour Pierre-Alain Muet, député du Rhône et vice-président de la commission des finances, c’est tout le système qui s’en verra renforcé avec des assurés mieux protégés et dont la solvabilité sera accrue.
 
HOLLANDE
 
 
Il aura fallu attendre près de sept décennies. Réprimés malgré leur droit de grève, les mineurs nordistes de 1948 ont déjà obtenu une première réparation sur le plan juridique en 2014, pour licenciements abusifs. Mercredi 28 septembre, deux ans plus tard, François Hollande poursuit leur réhabilitation.
 
MONTEBOURG
 
 
"Je vous prie d'examiner avec le plus grand soin la situation de l'entreprise Alstom en rapport avec la défaisance annoncée de l'usine de locomotives et de motrices de Belfort". C'est ainsi qu'Arnaud Montebourg, ancien ministre de l'Economie et du Redressement productif, commence la lettre qu'il a adressée à son successeur Michel Sapin
 
AUBRY
 
 
Une rentrée sous le signe du rassemblement et de la réflexion pour le PS? A quatre mois des primaires socialistes, la maire PS de Lille, MartineAubry, a affirmé ce samedi que « le temps » n’était pas aux « soutiens », mais aux « idées » et au « projet », lors de l'« université de l’engagement » du PS à Lomme (Nord).
 
MACRON
 
 
Emmanuel Macron, candidat en 2017? Si l'hypothèse semble de plus en plus probable, elle ne fait pas que des heureux. Au Parti socialiste, notamment, on craint que cette candidature provoque tout simplement une défaite automatique de la gauche l'année prochaine.
 
PSOE
 

Dix-sept membres de la direction du Parti socialiste ouvrier espagnol ont présenté mercredi leur démission afin de forcer le départ de son secrétaire général Pedro Sanchez.

Dix-sept membres de la direction du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) ont présenté mercredi 28 septembre leur démission pour forcer le départ de son secrétaire général Pedro Sanchez, a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) un porte-parole du parti. L’organe exécutif « doit être destitué et ses pouvoirs doivent être transmis à une direction intérimaire », a affirmé à l’AFP un opposant à M. Sanchez. Ce passage de relais n’avait pas encore eu lieu mercredi soir. Pedro Sanchez restait de son côté silencieux.

ECONOMISTES

Altereco - Guerre des économistes : dernières nouvelles du front

Selon Pierre Cahuc et André Zylberberg, l’économie est devenue une science expérimentale au même titre que la médecine ou la biologie, et elle peut de ce fait établir des lois. Tous ceux qui ne partagent pas ce sentiment, ou qui font de l’économie autrement, sont des « négationnistes » dont il convient de se « débarrasser » ainsi que l’indique le titre de leur ouvrage. Ils y comparent notamment les économistes critiques aux industriels du tabac qui niaient les effets nocifs de leur produit sur la santé !

PS (comuniqués)

Le Parti socialiste salue la mémoire de Shimon Peres, 28 septembre 2016

 C’est avec une très grande tristesse que nous apprenons le décès de notre camarade Shimon Peres, ancien leader travailliste et Président de l’Etat d’Israël.

Shimon était un ami de la France et un camarade socialiste de longue date, même si dans les dernières années de sa vie, il quitta le parti travailliste. Il avait été un ami de Guy Mollet, de François Mitterrand et de Lionel Jospin.

Les commentaires sont fermés.