Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2014

Laurent Bouvet, Le Figaro : Faut-il tuer le PS pour sauver la gauche ?

Laurent Bouvet est directeur de l'Observatoire de la vie politique (Ovipol) à la Fondation Jean-Jaurès. Son dernier ouvrage, Le Sens du peuple. La gauche, la démocratie, le populisme, est paru aux Éditions Gallimard.

Un parti politique, comme tout organisme, toute institution, est mortel. Les exemples historiques sont nombreux de partis qui ont disparu de la scène ou qui ont tellement changé de dimension et de rôle, comme le Parti radical, qu'il est difficile de les rattacher à un prédécesseur.

La mort du Parti socialiste (PS) a d'ailleurs été annoncée à de plusieurs reprises ces dernières années. Une défaite électorale, un congrès qui se passe mal, un président qui néglige le programme sur lequel il s'est fait élire… tout est prétexte à enterrer le PS.

Lire la suite
____________________________
____________________________

Les commentaires sont fermés.