Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2014

L'actualité des socialistes du 2 au 8 juin (mise à jour)

A la une

Le Monde - Intermittents du spectacle : le gouvernement nomme un médiateur

Le gouvernement a nommé un médiateur, le député PS Jean-Patrick Gilles, pour ouvrir le dialogue avec les intermittents du spectacle, opposés à la future convention chômage qui réforme leur statut, a annoncé Matignon samedi.

Le député d'Indre-et-Loire doit conduire un « dialogue avec toutes les parties concernées », dont les intermittents qui ont déposé un préavis de grève pour le mois de juin, et remettre ses propositions au gouvernement « sous 15 jours », selon le communiqué de Matignon.

Le Nouvel Obs - Colère des intermittents du spectacle : le gouvernement nomme un médiateur

Le député PS Jean-Patrick Gilles est chargé de conduire un "dialogue avec toutes les parties concernées", avant de remettre ses propositions au gouvernement "sous 15 jours".

8 juin

Le Monde - Budget : le gouvernement laisse la porte ouverte à des amendements socialistes

Les prochains projets de loi de finances rectificative (PLFR) et de financement de la Sécurité sociale (PLFRSS), présentés en conseil des ministres les 11 et 18 juin et examinés dans la foulée au Parlement, vont révéler, une nouvelle fois, la difficulté de l'exercice qui consiste à concilier une politique de l'offre – que le patronat s'obstine à juger toujours insuffisante – sans étouffer la demande.

Le Monde - Un D-Day pour sauver le soldat Hollande

« L'équivalent d'un sommet du G8 ou du G20 », selon le mot d'un conseiller à l'Elysée : avec 17 chefs d'Etat et de gouvernement, les cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement allié en Normandie ont été planifiées autant comme un événement planétaire à grand spectacle que comme un exercice de haute diplomatie mémorielle.

Huffington Post, Henri Weber - Leçons des élections européennes

Comme on pouvait s'y attendre les Européennes ont été une "réplique", en pire, du séisme des municipales.

C'est une loi de la politique : le corps électoral ne se déjuge jamais à quelques semaines d'intervalle. Il a durement sanctionnés les socialistes en mars, il n'allait pas les plébisciter en mai, malgré l'arrivée d'un nouveau Premier Ministre populaire. Les sondages ont d'ailleurs donné de longue date le tiercé dans l'ordre, même s'ils avaient sous-estimé l'ampleur de la déroute du PS.

7 juin

Rue 89 - Courte majorité des conseils d’école en faveur de la réforme des rythmes scolaires made in Lyon

Ça valait bien une nouvelle conférence de presse. C’est avec un soulagement certain qu’Anne Brugnera, adjointe au Maire de Lyon en charge de la réforme des rythmes scolaires, a pu annoncer, ce vendredi 6 juin, que la consultation des conseils d’école de Lyon s’est révélée favorable au projet du maire de Lyon PS Gérard Collomb.

Le Figaro - Écologistes et Front de gauche se réunissent au club des «socialistes affligés»

Le think-tank se lance avec pour objectif d'imaginer une politique alternative à celle de François Hollande et Manuel Valls, permettant de rassembler la gauche.

Ils vont être un certain nombre, de la gauche radicale et des écologistes, à se retrouver ce samedi boulevard Saint-Germain, au bureau d'information en France du Parlement européen, pour le premier colloque des «socialistes affligés». Un petit club fondé mi-mai par l'ex député européen PS Liêm Hoang Ngoc et Philippe Marlière, un professeur de science politique passé au Nouveau parti anticapitaliste en 2009, après 20 ans au PS. Depuis, Marlière a quitté le NPA.

Le Lab - François Rebsamen répond à Jean-Christophe Cambadélis qu'il "ne connaît pas le dossier" des seuils sociaux

ARGUMENT TECHNO - De sa voix rocailleuse, François Rebsamen vient de corriger sèchement le Premier secrétaire du Parti socialiste. Jean-Christophe Cambadélis qui s'était opposé au projet du ministre du Travail d'ouvrir un débat et consulter les partenaires sociaux sur le dossier sensible des seuils sociaux dans les entreprises.

6 juin

France Info - Gouvernement vs Medef : un clivage politique

"Il ne faut pas jouer au plus fin trop longtemps". Michel Sapin ne mâche pas ses mots, vis-à-vis de "certains" au Medef. Visiblement, le ministre des Finances n’a pas apprécié la tribune de Geoffroy Roux de Bézieux en début de semaine.

Paris Match - François Hollande, Le chef de l’Etat démonétisé

Décrocher dans les sondages après les européennes ? Le chef de l’Etat s’y préparait. « Les 3 %, il a connu, on l’appelait “M. 3 %”, il est ­devenu le président de la République, rappelle un de ses conseillers, il est en titane. » Ses déplacements, comme celui de Rodez vendredi dernier, sont bousculés, sa popularité dévisse et sa majorité se craquelle, mais François Hollande ne vacille pas. Chez les socialistes, sa candidature en 2017 est désormais loin d’être évidente. «

Les Echos - Christian Paul : «Le gouvernement doit taper du poing sur la table»

Le député de la Nièvre, chef de file des députés PS à la commission des Affaires sociales, Christian Paul est l’un des 41 élus qui s’est abstenu sur le programme de stabilité transmis à Bruxelles. Concernant le pacte de stabilité, il estime que « le gouvernement devrait taper du poing sur la table pour obtenir des contreparties chiffrables et vérifiables ».

Libé - Congrès du PS en 2015 : avancé ou reporté ?

On avance ou on recule ? Au PS, le report des élections régionales et départementales à l’automne 2015 pose un problème de calendrier. En effet, trois ans après celui de Toulouse, le congrès du parti était justement prévu au mois d’octobre de l’année prochaine…

5 juin

FranceTVinfo - Réforme territoriale : Hollande a-t-il vraiment raté son coup ?

Mesure phare de l'acte II du quinquennat, la réforme territoriale suscite de nombreuses incompréhensions. Ses partisans rétorquent qu'elle a au moins le mérite d'exister.

Le JDD - Le pacte de responsabilité dégénère

PETITS CALCULS - Chaque semaine, Nicolas Prissette, journaliste au service politique du JDD, décrypte les politiques économiques et sociales. Cette semaine, il revient sur le pacte de responsabilité. 

Le Figaro - Une secrétaire d'Etat va affronter une législative partielle

La majorité à l'Assemblée va de nouveau être confrontée à une législative partielle à la fin du mois, à Saint-Pierre-et-Miquelon.

Le Monde - Petites retraites, impôts : Solférino veut peser sur le budget

Infléchir en partie le futur débat budgétaire. Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a envoyé lundi 2 juin une lettre au premier ministre Manuel Valls et au ministre de l'économie Michel Sapin dans laquelle il présente les « priorités » de la Rue de Solférino à quelques jours de l'examen du collectif budgétaire à l'Assemblée nationale.

4 juin

Libé - Laurent Baumel: «La Ve République arrive à bout de souffle»

Député PS et animateur de la Gauche populaire, Laurent Baumel estime que le réflexe disciplinaire de la majorité évolue.

Alors que débute l’examen de la réforme pénale à l’Assemblée nationale, Laurent Baumel, député PS d’Indre-et-Loire et animateur de la Gauche populaire, se félicite d’un changement de «pratique» selon lui à l’oeuvre au groupe socialiste. Signataire de l’Appel des 100, il plaide pour un rôle renforcé du Parlement.

Le Monde - Valls se dit « ouvert » à réduire encore le nombre de régions

Le premier ministre Manuel Valls est revenu cet après-midi, devant plusieurs journalistes, sur la réforme territoriale dont François Hollande a dessiné les contours lundi soir, devant faire passer la France de 22 régions à 14.

Big Browser, Le Monde - XXX – Le trou dans la tribune de François Hollande

Les tractations qui ont abouti au projet de réforme territoriale ont été longues et compliquées. Au point qu'une demi-heure avant son annonce l'Elysée ne savait toujours pas si les régions françaises passeraient de 22 à 14 (le chiffre finalement retenu) ou à 12, comme le laissait entendre dimanche le Journal du dimanche.

Le Télégramme - Réforme en Bretagne. La fracture socialiste
Rarement les socialistes bretons ne s'étaient autant divisés qu'à l'occasion de cette réforme territoriale. Ni gagnant ni perdant, disent certains, mais à quel prix ! Entre les partisans de la fusion avec les Pays-de-la-Loire (les « universalistes », comme les appelle Bernard Poignant) et ceux qui, emmenés par Jean-Jacques Urvoas et Jean-Yves Le Drian, militaient pour une Bretagne à cinq départements, au nom de la cohérence et de l'identité du territoire - quitte à rester à quatre -, la fracture paraît si grande que l'on voit mal comment elle pourrait être réduite.

Le Nouvel Obs - La réforme territoriale sera-t-elle menée à bien ?

A droite, certains estiment que le gouvernement n'aura pas de majorité pour faire voter sa réforme. Manuel Valls assure qu'elle ira à son terme.

Europe 1 - "Peut-être faudra-t-il revoir ce découpage territorial dans 5 ou 6 ans"

François Hollande a annoncé, lundi dans une tribune, que la France aurait désormais 14 régions au lieu de 22. Alain Rousset, président de l’Association des Régions de France, a réagi à ces annonces mardi matin sur Europe 1 :

La Tribune - Valérie Fourneyron démissione, Carole Delga et Thierry Mandon entrent au gouvernement

La secrétaire d'État au Commerce quitte le gouvernement pour raisons de santé. Elle est remplacée par Carole Delga, une députée PS spécialiste des collectivités locales. Thierry Mandon, le député PS de l'Essonne est quant à lui nommé secrétaire d'Etat chargé de la Réforme de l'Etat et de la Simplification.

Appel des 100 - François Kalfon: « Les «frondeurs» ne veulent pas renverser la table, ils veulent simplement un autre équilibre plus conforme aux souhaits de notre base sociale. »

Interview publiée dans le Figaro du 30 mai 2014. Propos recueillis par François-Xavier Bourmaud.

La résurgence du débat sur la primaire affaiblit-elle François Hollande ?

Nous sommes confrontés à deux réalités. D’abord celle de la cinquième République avec le fait présidentiel qui s’impose. Ensuite celle du terrain, que l’on a encore vu dimanche dernier, avec un mouvement d’en bas extrêmement puissant, qui critique les institutions en général et qui aspire à un contrôle citoyen, a fortiori quand les résultats escomptés ne sont pas là. C’est dans ce contexte que l’idée d’une primaire s’est installée. Je ne crois pas que cela afaiblisse le chef de l’Etat. Ce débat sur la primaire a lieu partout, y compris à l’UMP. Le chef de l’Etat, en politique avisé entend forcément ce mouvement profond de l’opinion qui aspire à une plus grande maîtrise de son propre destin. Du reste, François Hollande a lui-même conditionné sa candidature au succès ou non de sa politique.

3 juin

Le Nouvel Obs - Réforme territoriale : Hollande propose une France à 14 régions

Bretagne, Alsace, Aquitaine... Quelles régions fusionnent ? Quelles régions restent inchangées ? Le Nouvel Observateur fait le point.

Le Monde - Alain Rousset (PS) : «La fusion des régions ne sera pas source d'économies»

Alors que le chef de l'Etat doit annoncer dans une tribune les grandes lignes de sa réforme territoriale, le président socialiste d'Aquitaine et président de l'Association des régions de France présente les difficultés que l'exécutif va selon lui rencontrer.

Libé - La France ? Peut mieux faire

Bruxelles a noté les efforts de Hollande. Qui doit toutefois progresser au prochain semestre.

Rigueur budgétaire et réformes économiques ne riment pas forcément avec populisme. Les élections européennes l’ont démontré : les Etats de la zone euro qui ont subi les plus rudes politiques d’austérité, comme le Portugal, l’Irlande, la Grèce, l’Espagne et Chypre, tout comme ceux qui ont adopté des politiques de rigueur (Italie, Belgique, Pays-Bas, Slovénie, pays baltes), n’ont pas connu une déferlante d’extrême droite équivalente à celle qui a submergé une France qui, elle, commence à peine à s’attaquer à ses déséquilibres.

Le Nouvel Obs - SONDAGE. Hollande stagne, Valls baisse, Le Pen monte et Sarkozy chute

François Hollande a stagné à 21% de bonnes opinions en mai comparé au mois précédent, tandis que Manuel Valls a reculé de trois points à 49%, selon l'Observatoire de la politique nationale BVA-Orange pour L'Express, la presse régionale et France Inter publié lundi 2 juin.

Le Monde - Hollande rencontrera les parlementaires PS d'ici à la fin de juin

Le président du groupe socialiste, républicain et citoyen à L'Asssemblée, Bruno Le Roux, a annoncé dimanche 1er juin sur RTL et LCI avec Le Figaro que François Hollande allait « venir avant la fin de la session parlementaire dialoguer avec la majorité ». D'après M. Le Roux, le président pourra ainsi communiquer à la majorité « le chemin qui est le sien, la persuasion qui est la sienne ».

2 juin

Le Monde - Hollande tranchera lundi sur la fusion des régions françaises

François Hollande avait promis, au lendemain des élections européennes, d'accélérer la réforme territoriale, qui doit conduire à la réduction du nombre de régions. D'après Le Journal du dimanche (JDD) daté du 1er juin, le chef de l'Etat aurait étudié, samedi 31 mai, un scénario d'une France à douze « superrégions », au lieu des 22 actuelles, prélude à un découpage qui sera proposé dans un projet de loi attendu pour la mi-juin.

Libé - Hollande se prépare à annoncer les contours de la réforme territoriale

Ce «big bang» devrait voir naître une douzaine de «super-régions» en métropole, à la place des 22 existantes. Objectif : réaliser des économies.

Une semaine après la gifle des élections européennes, François Hollande entend reprendre l’initiative en dévoilant d’ici à mardi les contours très attendus d’une vaste réforme territoriale qui devrait créer «une douzaine» de super-régions en métropole, contre 22 aujourd’hui. Objectif de ce big bang : alléger le coût du «millefeuille» territorial en cette période de disette budgétaire et de coupes claires dans les dotations de l’Etat aux collectivités locales, selon les deux mots d’ordre fixés par le chef de l’Etat lui-même, «simplification» et «modernisation».

Tribune de Lyon - Nathalie Perrin-Gilbert fait le choix de la majorité

Surprise dans le journal municipal de la Ville de Lyon. Dans le guide des conseillers municipaux, Nathalie Perrin-Gilbert, la maire Gram du 1er, figure dans la rubrique “Majorité”

Les commentaires sont fermés.