Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2014

Non Fiction - Quand des activistes occupaient Wall Street

Résumé : L'anthropologue David Greaber nous livre son analyse du mouvement Occupy Wall Street et offre une réflexion plus large sur la question démocratique.

David Graeber n'est pas seulement un universitaire anthropologue, il est également un militant, de surcroît anarchiste. Cette particularité lui a valu d'avoir perdu son poste à l'Université de Yale en 2005.  Par conséquent, lorsqu'il décide d'analyser le mouvement Occupy Wall Street qui s'est développé aux Etats-Unis en 2011, ce n'est pas seulement en universitaire extérieur ou même menant une observation directe, fut-elle participante. C'est en tant qu'acteur militant activement engagé dans le mouvement. Mais cette position d'activiste, au sein d'un mouvement né dans le sillage de la crise des subprimes, se double d'une autre particularité. David Graeber est également l'auteur d'un best-seller mondial sur l'histoire de la dette (Dette, 5000 ans d'histoire, Editions Les liens qui libèrent, 2013).

Comme si nous étions déjà libres mêle différents registres : le récit de l'acteur engagé au jour le jour, des jeux de questions réponses ou encore des analyses théoriques visant une mise en perspective du mouvement social.

Lire la suite
_________________________
_________________________

22:30 Publié dans Réflexions | Tags : david greaber | Lien permanent