Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2013

Bulles de savoir : Penser la justice fiscale à partir de John Rawls

Une pause dans le suivi de l'actualité quotidienne jusqu'au 5 décembre. Prochaine mise à jour de l'actualité le 6 décembre Jusque là, quotidiennement, des vidéos ou des articles de réflexion
________________________________________________________________________

L’impôt est l’une des institutions fondamentales des États et des économies capitalistes modernes. Aux côtés du monopole de la violence légale, le monopole fiscal apparaît comme l’une des attributions constitutives de la puissance étatique, sans laquelle l’organisation politique et administrative ne pourrait fonctionner de manière régulière, comme c’était le cas à l’époque féodale, lorsque les rois devaient se contenter des revenus de leurs terres et ne pouvaient effectuer de prélèvements qu’en temps de crise. L’impôt permet de financer infrastructures, biens et services publics indispensables au fonctionnement des économies ; chaque système fiscal induit également une certaine répartition des richesses dans une société entre domaines privé et public d’une part, et entre les membres de la collectivité d’autre part. Il est donc directement en prise avec le problème de la justice, à savoir celui de la répartition des coûts et des avantages entre les participants de la coopération sociale. L’impôt fait ainsi l’objet d’importantes controverses dans la vie démocratique car, s’il crée un lien concret entre les citoyens et l’organisation étatique, il empiète en même temps de manière directe et tangible sur les intérêts matériels de ceux-ci en tant que contribuables. L’impôt est l’institution dans laquelle la tension entre les revendications particulières de la personne et l’intérêt général se fait le plus nettement ressentir. Les débats récurrents à propos de la justice fiscale révèlent les conflits d’intérêts entre les individus et groupes de la société, mais également entre les conceptions plus générales de la justice.

Lire la suite
_________________________________________________________
_________________________________________________________

12:00 Publié dans Réflexions | Tags : bulles de savoir | Lien permanent