Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2015

Edgar Morin et Alain Touraine : "Islam et Occident : Quelles relations aujourd'hui ?"

Ajoutée le 19 févr. 2015

L'Université Cadi Ayyad a organisé, en collaboration avec l'ESSEC, la première "Internationale" des Sans Tabous de la chaire Edgar Morin de la complexité. Il s'agit du 1er Sans Tabou sous le thème "Islam et Occident : Quelles relations aujourd'hui ?" Débat entre Alain Touraine et Edgar Morin qui a eu lieu le 14 février 2015 à Marrakech.

10:45 Publié dans Débat | Tags : edgar morin, alain touraine | Lien permanent

20/11/2013

L'interview d'Europe Nuit : Alain Touraine

18:00 Publié dans Réflexions | Tags : alain touraine | Lien permanent

06/10/2013

Un monde d'idées Alain Touraine : "La crise est plus grave qu'on ne le pense"

France Info : Alain Touraine est à 88 ans l'un des sociologues les plus célèbres et les plus respectés tant en France qu'à l'étranger. Auteur d'une quarantaine d'ouvrages, il signe La fin des sociétés, au Seuil. Un livre  qu'il considère comme le couronnement théorique de son œuvre.


Alain Touraine : "La crise est plus grave qu’on... par FranceInfo

03:51 Publié dans Réflexions | Tags : alain touraine | Lien permanent

29/09/2013

Non Fiction : De la crise économique au monde post social

Résumé : Dans un ouvrage dense et magistral, Alain Touraine ouvre une nouvelle ère sociologique et historique, celle de l'"après social".

Le dernier ouvrage d’Alain Touraine, intitulé "la fin des sociétés", est présenté par l’éditeur comme "le couronnement théorique de (son) œuvre". C’en est un incontestablement, et dans tous les sens de cette expression. D’abord au sens architectural du terme, puisque cet ouvrage vient parfaire l’édifice d’une œuvre sociologique abondante et stimulante qui a permis à son auteur d’acquérir une véritable aura internationale, en particulier en Amérique Latine. C’est aussi un couronnement au sens de l’achèvement puisqu’en ré-abordant nombre de ses apports théoriques, l’ouvrage prend des allures testamentaires. C’est enfin un couronnement pour l’un des concepts-clés de l’œuvre du sociologue, c’est-à-dire "le Sujet". C’est en tout cas ce concept qui constitue le principal lègue que Touraine nous transmet et qui permettra encore de nombreuses analyses sociologiques à sa suite.

Car le Sujet ne peut être mis au jour, identifié et déchiffré avec les méthodes empiriques d’une sociologie positiviste. Il est avant tout un "principe non social", un point de départ originaire se fondant et se créant lui-même, et non un point d’arrivée.
Le monde est atteint d’une des plus graves crises économique et financière de son histoire depuis celle de 1929. Cette crise constitue le point de départ de l’ouvrage afin d’en proposer une analyse non économique dont les causes sont pourtant économiques. Pour A. Touraine, cette crise est la manifestation d’une rupture déjà à l’œuvre à la fin des années 1920 entre le capitalisme financier et l’économie industrielle. S’atteler à la compréhension des racines de cette crise implique d’aller au-delà de l’analyse économique pour la caractériser sociologiquement et mettre en perspective les transformations historiques de longue durée. Loin d’opposer l’économie et la sociologie, Touraine s’efforce au contraire de rénover profondément l’analyse sociologique pour la rendre capable de penser ce qu’il appelle "l’après social" et la "fin des sociétés".

Lire la suite
__________________________________________________
__________________________________________________

00:05 Publié dans Réflexions | Tags : alain touraine | Lien permanent

21/09/2013

France Culture, Une fois pour toutes : Alain Touraine

Nous sommes, depuis la crise financière, confrontés à cette évidence : avec la décomposition du capitalisme industriel, toutes les institutions sociales, la famille, l’école, la ville, les systèmes de protection et de contrôle social, l’entreprise, la politique elle-même perdent leur sens. Que se passe-t-il pour que les piliers de nos sociétés démocratiques se dérobent ainsi quand la globalisation du monde appellerait leur renforcement ?

Lire la suite

___________________________________________ ____________________________________
________________________________________________________________________________

13:30 Publié dans Réflexions | Tags : alain touraine | Lien permanent

14/09/2013

Alain Touraine - L'après-social, séance du 5 octobre 2012

Alain TOURAINE, directeur d’études à l’EHESS, et fondateur du CADIS (Centre d’analyse et d’intervention sociologiques, UMR 8039, CNRS/EHESS) en partenariat avec le Collège d’études mondiales de la FMSH, animera un séminaire exceptionnel de 5 séances sur ses recherches en cours sur L’APRÈS-SOCIAL.

L’idée de société post-industrielle a été repensée comme l’ère de la communication (cf. Manuel Castells). Mais on peut faire l’hypothèse que nous vivons une mutation plus profonde, marquée par la séparation complète de systèmes (en particulier le capitalisme financier) et d’acteurs (qui engagent directement le sujet), également non sociaux. Donc le social, comme processus de transformation de ressources économiques ou culturelles en normes et en formes d’organisation tend à disparaître.

Nous partirons d’une description directe de cette nouvelle ère, qui est à la fois post-sociale et post-historique avant de proposer à la discussion les notions de sujet, de modernité et modernisations et de mouvements sociaux (tels qu’ils existent dans l’ère post-sociale. Une discussion générale des thèmes présentés et de celui de l’après-sociologie (qui les accompagne nécessairement aura lieu dans une dernière séance le vendredi 16 novembre).

Le séminaire s'est déroulé sur 6 séances, les vendredis de 11h à 13h. Coordination : Christelle Ceci-Nuñez, CADIS, EHESS.
Intervenant(s) : . Alain TOURAINE - EHESS - Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris, France, CADIS - Centre d'analyse et d'intervention sociologiques Alain TOURAINE est directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et fondateur du Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques (CADIS).

22:58 Publié dans Réflexions | Tags : alain touraine | Lien permanent