Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PS - Soutien à la manifestation « SOS international pour la santé » (29 mai à Paris)

 

– Mercredi 26 mai 2021

Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste

Antoine Pelissolo, secrétaire national adjoint à la Réforme du système médical et hospitalier

La pandémie a mis au grand jour les compétences et l’engagement des professionnels de santé, confrontés à une crise exceptionnelle à la fois par son intensité et par sa durée. Cette crise est survenue alors que le système de santé, et en particulier l’hôpital public, connaissait déjà des difficultés majeures de fonctionnement depuis des années. Le manque de moyens et l’insuffisance de reconnaissance des métiers du soin décourageaient de plus en plus de professionnels de poursuivre leur activité. Ils ont pourtant répondu présents et ont sauvé des centaines de milliers de patients, au risque de leur propre santé et parfois de leur vie.

Aujourd’hui, nous faisons avec eux le constat des inégalités d’accès aux soins, d’une qualité dégradée dans de nombreux secteurs, et de l’épuisement des soignants. Malgré des effets d’annonce, les mesures du Ségur de la santé n’ont pas répondu aux attentes des professionnels, et n’ont pas enrayé les vagues de départ ni permis de combler les postes vacants dans les hôpitaux. Parallèlement, des restructurations hospitalières comportant des réductions de lits sont toujours portées par le gouvernement, dans une logique purement économique ne tenant pas compte des besoins de santé publique pourtant criants aujourd’hui.

Pour toutes ces raisons, le Parti socialiste, qui travaille depuis plusieurs mois à un programme présidentiel répondant à ces enjeux cruciaux de santé, soutient les revendications des collectifs et associations appelant à manifester le 29 mai pour défendre l’égalité d’accès à des soins de qualité. Les priorités que nous partageons sont en particulier l’accessibilité universelle aux soins et aux médicaments, le déploiement d’une véritable politique de santé publique à l’échelon national mais aussi européen, autour de la prévention et de la santé mentale notamment, et une augmentation massive de l’investissement dans les moyens humains et matériels du soin.

Les commentaires sont fermés.