Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2019

Le meilleur de 2018/19 - Nos grandes erreurs de politique économique depuis 10 ans [Alexandre Mirlicourtois]

Retour en arrière sur les erreurs de politique économique en France depuis 2008, point de départ de la grande récession et qui ont abouti à ces résultats calamiteux : un taux de croissance annuel moyen tombé en dessous de 1%, contre 1,3% au Royaume-Uni ou en Allemagne et un nombre de chômeurs en hausse de 565 000 personnes quand il a baissé de plus de 400 000 côté britannique et de 1,5 million côté allemand. Plutôt que d’égrainer les erreurs successives, il est préférable de les catégorisées. [...]

18:00 Publié dans Analyses, Vidéo | Tags : mirlicourtois | Lien permanent

Le meilleur de 2018/19 - Fondation Jean Jaurès - Face au déterminisme social : le capital républicain

En France, nous vivons dans une société d’héritiers, où le patrimoine économique se trouve de plus en plus concentré. L’école et l’université devraient compenser l’inégalité croissante de la distribution du patrimoine économique mais, dans les faits, l’accès aux études supérieures reste marqué par une forte reproduction sociale. Pour redonner du sens à l’idéal républicain, selon lequel le mérite, le travail, l’effort doivent l’emporter sur la naissance et les positions acquises, l’Observatoire de l’économie de la Fondation propose la création d’un « capital républicain » destiné à tous les jeunes. 

Nous vivons dans une société d’héritiers. Aujourd’hui, 55 % du patrimoine des ménages provient de l’héritage. En prolongeant la tendance observée depuis les années 1970, on pourrait atteindre 80 % de patrimoine hérité en 2050, soit le niveau du XIXsiècle. Le patrimoine économique se trouve donc de plus en plus concentré, et les réformes fiscales récentes (suppression de l’ISF, flat tax) aggravent la situation.  

Lire la suite
__________________
__________________

Le meilleur de 2018/19 - Fondation Jean Jaurès - Enquête complotisme 2019 : les grands enseignements

Dans quelle mesure les Français adhérent-ils aux théories conspirationnistes diffusées dans le pays ? Quelles catégories de la population sont les plus concernées ? Après une première enquête inédite de la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch en 2018, réalisée par l’Ifop, Rudy Reichstadt, membre de l’Observatoire des radicalités politiques de la Fondation Jean-Jaurès et directeur de Conspiracy Watch, présente les grands enseignements de la seconde vague.

I - Les grands enseignements

Cette nouvelle enquête, réalisée par la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch, avec l’institut Ifop, en décembre 2018, met en lumière l’influence préoccupante des représentations conspirationnistes dans la société française : si deux Français sur trois sont relativement hermétiques au complotisme, 21 % des personnes interrogées se déclarent cependant « d’accord » avec 5 énoncés complotistes parmi les 10 qui leur ont été soumis.

Lire la suite
_________________
_________________

14:30 Publié dans Analyses | Tags : complotisme, fondation jean jaures | Lien permanent

Le meilleur de 2018/19 - La Vie des idées - L’impouvoir d’achat, Quand les dépenses sont contraintes

Le mouvement des Gilets jaunes a mis en lumière que de nombreux ménages ne parvenaient pas à boucler leurs fins de mois, même avec un revenu relativement stable. Un tel constat invite à ouvrir la boîte noire du budget des ménages afin de saisir les dynamiques d’inégalité et de pauvreté.

S’il ne fallait retenir qu’un thème du mouvement des Gilets jaunes et du « grand débat national » lancé par le gouvernement en réaction, nul doute que l’expression de « pouvoir d’achat » tiendrait la corde. Nombreux sont en effet les facteurs qui pèsent sur le budget des ménages – ou plus exactement de certains ménages –, soit en rognant leurs ressources (montée du chômage, des formes d’emploi dites « atypiques » tels que contrats à durée limitée : CDD, intérim, etc. ; augmentation des emplois à temps partiel, ou encore stagnation des salaires et notamment le gel du point d’indice dans la fonction publique, hausse de la CSG,…), soit en renchérissant certains postes de consommation (hausse du prix du carburant, des loyers, des frais bancaires, de l’hébergement des personnes âgées dépendantes,…).

Lire la suite
__________________
__________________

09:15 Publié dans Analyses | Tags : pouvoir d'achat | Lien permanent