Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2017

Marianne, JF Khan - À propos d'un cas flagrant de "déni de réalité"

De l'échec d'un rassemblement en marge de l'affaire Théo à l'affaire Mehdi Meklat, attention aux aveuglements. Par Jean-François Kahn.

C’est presque un cas d’école. L’autre samedi, plusieurs dizaines d’associations, organisations politiques et syndicats, et pas des moindres, organisaient un « grand rassemblement » place de la République, dans le sillage de « l’affaire Théo », contre les violences policières. Or (j’y étais, et d’autant plus facilement que j’habite place de la République), il n’y avait quasiment personne. Moins qu’un samedi ordinaire, par temps doux, sur cette même place. La police, pour une fois très fairplay, a très largement optimisé le chiffre des manifestants.

Lire la suite
____________________
____________________

17:33 Publié dans Point de vue | Tags : jean-françois kahn | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.