Web Analytics

compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2016

Daniel Cohn-Bendit : « Il faut arrêter de rêver »

Daniel Cohn-Bendit ne croit pas vraiment à Nuit debout. Mais il en ressent l’envie de positif. Reconnait que le système politique est bloqué. Et pense que le scrutin à la proportionnelle est la clé du déblocage. Entretien.

Reporterre – Que pensez-vous du mouvement Nuit debout ?

Daniel Cohn-Bendit – C’est intéressant. Je n’y vois pas l’avant-garde d’une révolution, ça fait partie de ces espaces où des gens expriment une envie de sortir du cycle traditionnel de la politique ou de la réflexion. Ce n’est pas simplement l’expression habituelle de la gauche de la gauche, où tout le monde dit ce qu’il dit toujours, sans rien de nouveau.

Je crois que pour comprendre Nuit Debout, l’envie qu’il y a derrière, il faut voir le film Demain. Près d’1 million de spectateurs, c’est beaucoup, une sacrée résonance de cette envie d’un autre monde : oui, on peut faire les choses autrement ! Je crois que c’est ce sentiment d’envie d’autre chose qu’on retrouve dans Nuit debout.

Lire la suite
____________________
____________________

00:07 Publié dans Point de vue | Tags : cohn-bendit | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.