Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2015

Mediapart , Nicolas Hulot et Pascal Canfin : La taxe sur les transactions financières, un outil pour la justice climatique

Nicolas Hulot et Pascal Canfin, ancien ministre EELV, rappellent que le 8 décembre, les ministres des finances de onze pays européens doivent dessiner les contours de la taxe européenne sur les transactions financières. Ils soulignent les enjeux décisifs de cette taxe, levier possible et indispensable des financements de l'accord climat et de la solidarité internationale.
____________________

C’est le 8 décembre, que la taxe européenne sur les transactions financières doit devenir une réalité. Les ministres des finances des 11 pays européens qui ont donné leur accord de principe sur cette taxe doivent, le 8 décembre, en plein milieu de la COP21, faire un pas décisif pour en décider les contours précis.

Trouver un accord sur la taxe sur les transactions financières (TTF) peut être une contribution significative au succès de l’accord climat. En effet, l’un des points de tensions les plus forts de la première semaine de négociation porte sur le financement, notamment de l’aide aux pays les plus vulnérables. 

Même le récent rapport de l’OCDE sur les financements climat le constate : les besoins d’adaptation des pays les plus pauvres, qui sont à la fois les premières victimes du dérèglement climatique et les moins responsables, sont largement sous financés. Or, c’est le cœur de la solidarité climatique internationale que de financer des digues pour contrer la montée des eaux qui menace d’engloutir les métropoles littorales au Sénégal ou au Bengladesh. C’est le cœur de la solidarité climatique internationale que de financer l’arrêt de la progression du désert qui mange progressivement les zones agricoles d’Afrique subsaharienne et met en péril la sécurité alimentaire de millions de personnes. Et c’est aussi le cœur de la solidarité climatique internationale que de financer, dans les pays les plus vulnérables, des infrastructures résistantes aux événements climatiques extrêmes qui vont se multiplier.

Lire la suite
___________________
___________________

13:00 Publié dans Point de vue | Tags : nicolas hulot, pascal canfin | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.