Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2013

Alternatives Economiques, Denis Clerc - Un multiplicateur qui divise

L’idéologie a encore frappé. Ce matin, l’idéologue en chef s’appelle Pierre Chappaz. Avec l’appui de quelques informaticiens, il a fondé et dirigé Kelkoo ­en 1999, revendu en 2004 (pour 475 millions de dollars) à Yahoo, (qui l’a revendu en 2008 pour le quart de son prix d’achat). Pierre Chappaz, domicilié en Suisse depuis plusieurs années, est aujourd’hui patron d’Ebuzzing. Il vient de publier sur le site Economie Matin une féroce critique du « multiplicateur keynésien ».

 Rappelons brièvement ce que ce terme signifie chez Keynes : en période de récession, l’épargne ne s’investit plus, ou moins, ce qui réduit d’autant la dépense. Accroître alors son épargne revient à accentuer la récession : « Toutes les fois que vous économisez cinq shillings vous privez un homme de travail pendant une journée, écrivait Keynes en 1931. En épargnant ces cinq shillings vous contribuez au chômage à raison d’un homme/jour. » Pour briser le cercle vicieux récessionniste – moins de dépenses, donc moins d’activité, donc moins de revenus, donc … -, il faut qu’un surplus de dépenses publiques compense l’amoindrissement de dépenses privées.

Lire la suite
_________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________

23:03 Publié dans Réflexions | Tags : denis clerc | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.