Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2013

Libé - «L’exception culturelle ne doit pas servir l’exception sociale»

Tribune Nous demandons l'extension à tous les employeurs du texte signé il y a un an, et qui fixe les conditions de travail minimales aux ouvriers, techniciens et réalisateurs de cinéma.

Par Daniel Edinger, Syndicat français des réalisateurs (SFR-CGT) et Denis Gravouil, Syndicat des professionnels des industries du cinéma et de l’audiovisuel, (Spiac-CGT)

Le 19 janvier 2012 après plus de sept ans de négociations avec tous les partenaires sociaux, un texte fixant les conditions minimales de travail et de rémunération des ouvriers, techniciens et réalisateurs du cinéma a été signé. Il va être soumis à extension le 28 janvier pour être applicable à tous les employeurs. Alors que sont évoqués dans la presse les cachets mirobolants d’une poignée de stars, sait-on que les équipes techniques (ouvriers, techniciens, réalisateurs), en l’absence de texte conventionnel étendu, ne bénéficient d’aucun salaire minimum garanti hormis le Smic ?

Lire la suite
__________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________

13:00 Publié dans Réflexions | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.