Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2017

Observatoire des inégalités - Inégalités : que peuvent nous dire les économistes ?

Alors que les biens et les services sont désormais échangeables internationalement, faut-il taxer les richesses accumulées ou intervenir en amont sur les inégalités de revenus ? Petite leçon d’économie appliquée aux inégalités. Par Pierre-Noël Giraud, économiste, enseignant à MINES ParisTech et à l’université Paris Dauphine. Extrait de l’ouvrage Que faire contre les inégalités ?.

La question des inégalités, leurs causes, leurs évolutions, leurs conséquences, leur caractère naturel ou social, juste ou injuste, les moyens de les combattre convoquent l’ensemble des sciences économiques et sociales, ainsi que la philosophie morale et politique. L’économie n’en aborde que certains aspects. Elle mesure certaines inégalités – de revenus, de patrimoine, d’accès à l’éducation, à la santé, au logement, à la culture, etc. – et propose une explication de leurs évolutions. Si les inégalités sont jugées excessives – un jugement, on le verra, entièrement politique – elle propose des moyens de politique économique pour les réduire.

Lire la suite
___________________
___________________

13/12/2014

Observatoire des inégalités - Les plus pauvres vivent d’abord dans les villes-centres

11 décembre 2014 - Contrairement aux discours ambiants, c’est à l’intérieur des grandes villes, et non à leur périphérie lointaine, que vivent les plus pauvres. La plus grande richesse de quelques quartiers favorisés y côtoie l’extrême pauvreté. Une analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités et du Centre d’observation de la société.


Les 10 % les plus pauvres des villes-centres touchent au plus 4 400 euros par an pour une personne [1], contre 9 700 euros dans les couronnes des grandes aires urbaines [2]. L’Insee livre une étude [3] qui éclaircit grandement le débat sur les niveaux de vie en France.

Lire la suite
__________________________
__________________________

02/12/2014

Observatoire des inégalités - Niveaux de vie : la plupart des Français ne savent pas se situer

18 novembre 2014 - 19 % des Français surestiment leur niveau de vie et 36 % le sous-estiment. Il n’est pas toujours facile de se situer sur l’échelle des revenus.


55 % des Français se positionnent mal sur l’échelle des revenus : 19 % surestiment leur niveau de vie et 36 % le sous-estiment, indique une étude de l’Insee [1]. Si l’on découpe la population en trois tranches égales de revenus mensuels perçus [2], seul un cinquième du tiers le plus aisé s’auto-positionne correctement, parmi les 33 % les plus riches (plus de 2 040 euros par mois).

Lire la suite
______________________
______________________