Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2014

Libé, Catherine Angot : Chère Fleur Pellerin

Je sais que vous n’avez pas le temps de lire, surtout depuis deux ans. On vous a demandé quel livre de Modiano vous préfériez. Vous avez répondu n’avoir aucun problème à avouer que vous n’aviez pas le temps de lire. On ne vous a pas demandé de vous excuser. Vous avez assumé, dit avoir apprécié votre déjeuner avec l’écrivain. On aurait dû vous demander de vous excuser. On l’a demandé à Willy Sagnol pour avoir tenu des propos sur la puissance physique des joueurs africains, l’avoir comparée à l’intelligence des Nordiques. En tant qu’entraîneur d’une équipe de football sa parole publique compte. La vôtre aussi. Il avait blessé des gens, vous aussi. Parce que vous êtes ministre de la Culture. Peut-être aurez-vous le temps de lire ce qui suit. Ça vous prendra cinq minutes. Peut-être moins. Vous devez être entraînée à la lecture rapide.

Lire la suite
_____________________
_____________________

14:26 Publié dans Réflexions | Tags : angot, fleur pellerin | Lien permanent