Google Analytics Alternative

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2017

Rassemblement #NotreRépublique

03/12/2016

Le Monde - Désormais orphelins, les hollandais s’interrogent

La décision du chef de l’Etat de renoncer à se représenter a eu l’effet d’une douche froide sur ses partisans. Doivent-ils soutenir Valls, Macron ou un autre candidat ?

Tout un symbole. Ami proche de François Hollande, parrain de deux de ses quatre enfants, Jean-Pierre Mignard a été le premier à basculer. La décision du président de la République de ne pas briguer un second mandat à peine digérée, l’avocat a annoncé, vendredi 2 décembre, son soutien à Emmanuel Macron.
 
Lire la suite
_________________
_________________

13/12/2014

L'actualité des socialistes du 8 au 14 décembre (mise à jour)

A la une

L'Obs - Le PS veut faire peau neuve et prépare son Congrès

Le Parti Socialiste a voulu samedi faire peau neuve en adoptant un vaste programme de "réorganisation", Jean-Christophe Cambadélis ne voulant plus d'une formation de "happy few" mais ouverte sur la société, le PS arrêtant aussi le calendrier menant au congrès de Poitiers début juin.

14 décembre

Le Monde - Le Parti socialiste vise les 500 000 adhérents d'ici à 2017

Entre le PS et l’UMP, la bataille des militants est relancée. Alors que Nicolas Sarkozy a annoncé son intention de faire de sa formation un parti de masse, les socialistes ont de leur côté voté une réforme de l’organisation et notamment du système d’adhésion, samedi 13 décembre, lors du conseil national à Paris. Avec comme objectif d’atteindre les 500 000 cartes d’adhérents d’ici à 2017. « C’est faisable, si on veut bien lever les obstacles qui existent, tous les éléments autobloquants », a affirmé Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du parti, lors d’une conférence de presse.
 
 
.... Le Conseil national a arrêté d’autre part son calendrier menant au Congrès du 5 au 7 juin à Poitiers : dépôt des contributions le 7 février, vote des militants sur les motions le 21 mai, suivi le 28 de l’élection du premier secrétaire (les premiers signataires des deux motions arrivées en tête seront en concurrence). Le Congrès de Poitiers entérinera les résultats du scrutin.

Même si l’agenda de la réunion portait sur cette "réorganisation" du parti et le calendrier du Congrès, les questions d’actualité se sont invitées lors des débats, a-t-on appris de sources concordantes.

 
A l'occasion de ses "Etats généraux", le Parti Socialiste a voulu samedi faire peau neuve en adoptant un vaste programme de "réorganisation".

Le Parti Socialiste veut faire peau neuve. Le PS a adopté un vaste programme de "réorganisation", Jean-Christophe Cambadélis ne voulant plus d'une formation de "happy few", mais ouverte sur la société. L'objectif de ses dirigeants est de parvenir à un parti de 500.000 adhérents d'ici 2017.

L'Express - Le PS veut multiplier par plus de trois son nombre d'adhérents d'ici 2017

Le Parti Socialiste a annoncé son intention d'ouvrir sa formation aux plus grands nombres et se chiffre comme objectif d'atteindre 500 000 adhérents contre 150 000 actuellement.

Le Parisien - Le PS vise 500 000 adhérents en 2017

Le Parti socialiste, qui ne compte plus que 60 000 militants à jour de cotisation, se lance dans une grande opération de reconquête. Objectif : 500 000 militants, le même que celui fixé par Nicolas Sarkozy pour l'UMP d'ici à 2017.

Libé - Les plans de Cambadélis pour relever le PS

DOCUMENT Libération publie en exclusivité le texte qui sera présenté samedi par la direction du PS pour ranimer la maison socialiste. A l'horizon, les municipales de 2020.

Les douze travaux socialistes se poursuivent pour Jean-Christophe Cambadélis. Après avoir bouclé la phase «Etats généraux» avec une nouvelle «charte pour le progrès humain» sous le bras, le premier secrétaire du PS doit faire adopter ce samedi en conseil national la nouvelle organisation du Parti socialiste avant d’entamer l’étape la plus importante pour lui : celle du congrès de Poitiers du 5 au 7 juin prochain.

La Tribune  - Une majorité de Français se dit favorable à la loi Macron

Selon un sondage, 59% des Français notamment considèrent que l'élargissement du travail le dimanche est une avancée sociale contre 41% qui estiment que c'est une régression.

Metro - Quand Montebourg compare Hollande à "un esturgeon"

BONS MOTS - L'ex-ministre de l'Economie était l'invité, jeudi soir, du concours d'éloquence des avocats du barreau de Paris. Parmi les sujets proposés : "Bercy pour ce moment"; "gauche caviar et charisme de l'esturgeon".

Slate - Le travail le dimanche, un débat de société? Chiche!

L'opposition de Martine Aubry à l'extension de l'ouverture des magasins le dimanche est cohérente avec «la charte pour le progrès humain» récemment adoptée par le PS. Sa ligne: la vraie vie se situe forcément hors du travail.

13  décembre

Le Parisien - Le PS veut réduire ses effectifs

Le parti doit faire face à une baisse de la dotation de l'Etat et des cotisations. Il pourrait décider de départs volontaires.

Au PS, on ne parle pas encore officiellement d'un plan de départs volontaires. Mais on s'y prépare. « Nos finances ne sont pas dans le rouge mais nous devons nous adapter pour éviter d'y être dans trois ans », indique Jean-François Debat, le trésorier national.

Le Télégramme - Les carnets d'Anna Cabana. Un devoir d'éloquence

Aux beaux esprits qui s'agitent en coulisses, pariant à qui mieux mieux sur le nom du prochain locataire à Matignon, Montebourg et Cambadélis préfèrent... les plaisirs de l'éloquence et de l'art épistolaire. Si le premier, à ce petit jeu, pèche par manque d'audace, le second révèle un indéniable don pour la provocation ! 

Libé - Travail le dimanche : Macron répond à la critique d'Aubry

Dans une tribune, l'ancienne ministre du Travail se dit opposée à l'assouplissement du travail le dimanche.

Une «régression» ? Pas du tout, répond Macron. A Martine Aubry, qui a dénoncé mercredi l'assouplissement du travail le dimanche, le ministre de l’Economie a assuré mercredi que son projet de loi était «une avancée sociale».

12 décembre

Le Figaro - Martine Aubry prend la tête de la fronde anti-Valls

Martine Aubry entre en résistance. Contre la loi Macron. Mais aussi et surtout contre Manuel Valls, à six mois du prochain congrès du PS, qui s'annonce comme une épreuve de vérité pour la ligne sociale-démocrate ou sociale-libérale du gouvernement. La maire de Lille est une nouvelle fois sortie de sa réserve, mercredi, pour critiquer durement les dispositions concernant le travail du dimanche comprises dans le projet de loi Macron. Ce texte que François Hollande a défini comme une «loi de progrès et de liberté» mais qui sème la zizanie à gauche, était présenté mercredi en grande pompe à l'Élysée par le premier ministre, à l'issue du Conseil des ministres.

11 décembre

Lyon Capitale - Muet demande au gouvernement “d’écouter sa majorité”

Fermement opposé à la loi Macron, qui vise notamment à assouplir la législation sur le travail dominical, Pierre-Alain Muet estime que le Gouvernement ne devrait pas “passer en force pour un résultat économique inexistant”.

Les Echos - Martine Aubry, l’insaisissable

CHRONIQUE - A Manuel Valls et Emmanuel Macron qui se posent en modernes du PS sur le travail du dimanche, la maire de Lille répond « valeurs » et « vision de la société ». Sa modernité à elle.

FranceTVinfo - Le projet de loi Macron divise la majorité

Après des semaines de débats, le ministre de l'Économie a présenté son projet de loi pour relancer la croissance et l'activité en France. Une équipe de France 2 revient sur les mesures phares de la loi Macron.

Le Premier ministre défend une "remise à plat totale" pour obtenir un "rééquilibrage" des relations entre sociétés autoroutières et l'Etat.

Libé - Le PS adopte des mesures de réorganisation, veut faciliter l’adhésion

Le parti socialiste a adopté mardi en bureau national (BN, exécutif) plusieurs mesures de «réorganisation» du parti visant notamment à faciliter les adhésions et à développer la formation des cadres, avec pour but d’atteindre 500.000 militants en 2017.

Ces mesures, présentées par le premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis la semaine dernière, ont été adoptées à l’unanimité du BN, selon la direction. Elles doivent encore être approuvées par le conseil national (parlement du parti) samedi prochain.

10 décembre

Marianne - L’Allemagne, le modèle "suicidaire" de l’Europe ?

Assurée d'être réélue à la tête des conservateurs allemands, toujours au sommet de sa popularité, Angela Merkel marche quasi sur l'eau du Rhin et n'en finit pas de donner des leçons de bonne gestion à la France. Hormis Mélenchon qui demande vertement à la chancelière de la boucler, Paris encaisse en silence. Dans un long dossier sur "le naufrage annoncé du modèle allemand", la revue "Books" montre pourtant qu'il y aurait de quoi faire des remarques à la très sûre d'elle Frau Merkel.

Le Figaro - Droit de vote des étrangers : le PS accentue la pression sur Hollande

Jean-Christophe Cambadélis a contacté les partenaires du PS afin de constituer un comité national pour le droit de vote des ressortissants non-communautaires aux élections locales.

9 décembre

Les Echos - Loi Macron : « un projet réellement de gauche », selon Thierry Mandon

Le projet de loi Macron sur la croissance et l’activité suscite de nombreux commentaires au sein de la gauche et de la droite. L’extension du travail le dimanche constitue l’une des pierres d’achoppement des débats.

La Croix - Les associations dénoncent la volte-face du gouvernement sur le tabac

Les militants anti-tabac ne digèrent pas l’adoption d’un amendement modifiant le calcul de la fiscalité des produits du tabac qui doit être voté mardi 9 décembre en première lecture à l’Assemblée.

Europe 1 - Anne Hidalgo, la première des frondeuses

LES SECRETS POLITIQUES - La maire de Paris n'hésite pas à s'opposer au gouvernement. Et agace dans son propre camp.

Tour Triangle, plan anti-diesel, bataille contre le travail le dimanche… Anne Hidalgo est partout. Au point d'agacer certains de ses camarades socialistes. Elle qui a longtemps été la doublure lumière de Bertrand Delanoë ne laisse plus personne indifférent, et surtout pas dans sa famille politique.

Europe 1 - Défaite du PS dans l’Aube : "on paye la politique du gouvernement"

REPORTAGE - Les militants socialistes ont très mal digéré la défaite lors de la législative partielle dans l’Aube.

Il n’y aura pas de candidat socialiste au second tour de la législative partielle dans l’Aube, organisée pour assurer la succession de François Baroin, devenu sénateur. Le PS a subi une claque dimanche en ne recueillant que 14,69% des voix, laissant le candidat UMP Gérard Menuel (40,76%) et le Frontiste Bruno Subtil (27,64%) s’affronter au second tour. Le parti de la rose a perdu 14 points par rapport à l’élection de 2012.

Le JDD - Cambadélis : "Le second temps doit être celui de la guerre aux inégalités"

INTERVIEW - Le patron du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, refuse l’idée "folle" d’un référendum anti-Valls lors du prochain congrès. Il souhaite que le PS ne soit "ni godillot ni gaucho".

8 décembre

Le Figaro - Échéance à hauts risques, le congrès 2015 du PS se tiendra à Poitiers

Soucieux d'éviter un congrès qui tourne en procès de la politique de l'exécutif, Jean-Christophe Cambadélis entre déjà en campagne et annonce qu'il déposera sa propre contribution.

Le JDD - Valls : "Je ne suis pas un déserteur"

Interviewé sur France 2 dimanche soir, Manuel Valls a affirmé vouloir rester à Matignon "jusqu'à la fin du quinquennat" de François Hollande en 2017.

L'Obs - Travail le dimanche : Valls crispe le PS

Le Premier ministre confirme que le projet de loi Macron comprendra la possibilité de travailler jusqu'à 12 dimanches par an. Une mesure qui ne passe pas au PS.

Le numéro 1 du PS a estimé qu'il fallait limiter à sept le nombre de dimanches travaillés par an.

Le JDD - Ce qu'il faut retenir de l'intervention de Valls

Alors qu'il occupe le poste de Premier ministre depuis 250 jours, Manuel Valls était l'invité du 20 heures de France 2 dimanche. Du travail le dimanche au pacte de responsabilité, en passant par son avenir à Matignon, voici les principaux points abordés par le Premier ministre lors de cet entretien.

Europe 1 - Loi Macron : l’Élysée prêt à des concessions

NÉGOCIATIONS - L'exécutif prévoit notamment un report à mars de l'assouplissement des seuils sociaux.

Le projet de loi Macron, censé "déverrouiller l'économie française", sera présenté mercredi en Conseil des ministres, et examiné le 22 janvier à l’Assemblée Nationale. À l'Elysée, il est présenté comme l'une des réformes phares de cette deuxième partie du quinquennat. Et pour mieux la faire passer auprès de sa majorité, l'exécutif est prêt à quelques concessions. Quitte à le scinder en deux et à reporter le débat sur une partie du projet à mars prochain.

Le JDD - L’appel des députés pour la reconnaissance du burn out

EXCLUSIF JDD - Une trentaine d’élus de la majorité exigent que le stress au travail soit pris en charge par la branche accident du travail et maladies professionnelles (AT-MP), financée par le patronat. Les députés invoquent un principe d’équité. Aujourd’hui, le burn out coûterait environ 1 milliard d’euros au régime général de la Sécurité sociale. Selon eux, ce n’est pas à la collectivité, mais aux entreprises de supporter cette charge.